Les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on ne trouve des réponses que très incomplètes

Bonsoir,

J'ai un devoir en philo qui est le suivant:

Les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on ne trouve des réponses que très incomplètes. Donner trois exemple et en développer deux.

J'ai trouvé les deux premiers, quoi que je ne sais pas trop quel va en être le contenu une fois développé.
L'amour, la beauté. Très cliché je sais.
Mais j'ai vraiment du mal pour la troisième partie. Si quelqu'un pouvait m'aider ce serait super gentil. Et aussi me donner quelques conseils pour mieux rédiger, et me donner une méthodologie.

Merci d'avance.

2

Les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on ne trouve des réponses que très incomplètes

Tu peux toujours parler des ordinateurs, ou tout autre appareil électronique. On ne peut plus vivre sans mais quand ils nous lachent et qu'ils jouent aux imbéciles en ne faisant plus de ce qu'on veut qu'ils fassent, on ne sait pas du tout comment s'y prendre...   
Je sais, c'est tout, sauf philosophique... Mais c'est vrai !

Les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on ne trouve des réponses que très incomplètes

Ouais mais t'aurais pas une méthode à me donner pour développer ces sujets? c'est surtout ça que j'aimerai savoir.

4

Les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on ne trouve des réponses que très incomplètes

A mon avis, il faut que tu fasses cela de manière très simple. Tu prends ton sujet, tu explique en quoi il s'agit de quelque chose d'ordinaire dans notre vie quotidienne et ensuite tu expliques en quoi et surtout pourquoi, on ne trouve des réponses que très incomplètes par rapport à ces sujets (en te servant de la notion de sbjectivité par exemple pour tes deux sujets : amour et beauté).
Ca a beau être de la philo je ne crois pas qu'il faille aller chercher midi à quatorze heures comme on dit. 

Ceci dit, je n'ais pas la prétention de te donner une méthodologie complète et à reproduire dans tous sujets de philo. Pour cela, il vaudrait mieux attendre que des personnes plus douées que moi dans ce domaine te viennent en aide.

S'ils pouvaient venir d'ailleurs, dans ce sujet comme dans le sujet de JB24, je dois avouer que j'aimerais assez...

Les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on ne trouve des réponses que très incomplètes

M-D-R. Oui s'ils pouvaient, parce que c'est plutôt urgent. J'ai aussi pensé à "l'habit". Quel intérêt de s'habiller alors qu'on sait très bien ce qui se cache en dessous? Enfin un truc du genre. -Je ne suis pas nudiste du tout!-

6

Les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on ne trouve des réponses que très incomplètes


Oui, ton idée est intéressante. Mais je ne suis pas certaine que ça aille bien dans un sujet de philo. Il me semble que ce problème-là est plus historique ou culturel que philosophique. Nos ancètres les hommes des cavernes ne s'habillaient pas et c'est en évoluant que l'homme s'est habillé que ce soit par protection ou autre.

Ceci dit, et je ne suis pas nudiste non plus, je crois qu'en omettant de parler de l'aspect historique et culturel, la question peut être soulevée. Seulement beaucoup de facteurs rentrent en compte par rapport à ce sujet et justement, on ne peut pas les nier.

Les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on ne trouve des réponses que très incomplètes

Oui c'est vrai que je trouve que l'habit sert beaucoup. Surtout que par rapport à ma religion c'est très important, je ne pourrais pas vraiment traiter de ce sujet à vrai dire car ce serait aller à l'encontre de ce que je pense. Et je crois qu'en philo il vaut mieux être subjectif.

PS: mon roman préféré de Zola est aussi Thérèse Raquin. Je dis ça par rapport à un de tes messages sur le forum. Et Germinal ne m'a pas plu non plus !

8

Les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on ne trouve des réponses que très incomplètes

Bonjour, 
1ère approche :
Personnellement, avec un sujet comme celui-ci, 3 choses vraiment ordinaires me posent problème : "les choses", "l'ordinaire", "la vie".   
On peut difficilement faire plus ambigu comme sujet. Si je devais prendre "les choses" au sens strict, elles n'auraient pas de formes définies, ni de définitions : ce ne sont ni des notions, ni des objets conçus par l'homme... On ne peut en traiter qu'au sens restrictif, dire ce qu'elles ne sont pas. Je suis sûr que cela aide pour en choisir trois...
Donc je détruirais le sujet... Cette question n'a aucun intérêt, le problème porte sur les notions du sujet : ce sont elles que je développerais.

Mais ton professeur risque de ne pas aimer, et je ne le ferais probablement pas après réflexion...
Donc désolé !

2nde approche :
Je ne traiterais surtout pas de l'amour et tout autre sujet bateau. Pour deux raisons : parce qu'on a du mal à se démarquer par son originalité ainsi (même si on ne doit pas chercher absolument à se démarquer, c'est toujours un début), et les thèmes sont trop vastes : risque énorme de se noyer...
L'idée de l'habit me semble meilleur. Car ce n'est pas l'habit qui pose problème (okay, il serre  ), mais il pose LES problèmes : les différentes classes sociales, la société de consommation...
D'autres idées qui me viennent tout de suite (donc qui peuvent être retravaillées). Quand je me lève tous les matins je vois quoi ? Un réveil (problème du métro-boulot-dodo, de la montée du stress dans les entreprises, de l'homme machine...), un chez-soi (ne sommes-nous pas cloîtré dans une petite vie étriquée, le foyer ne serait-il qu'une illusion de réconfort permanent...), un paillasson, des fenêtres...

3ème approche : le sujet ne m'inspire pas et je suis simple élève en classe préparatoire non littéraire, donc réfléchis bien si tu décides de suivre mes conseils (sans doute cette approche te servira le plus)   


J'espère t'avoir aidé,
Utilisateur

Les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on ne trouve des réponses que très incomplètes

Bonsoir,

Les choses ordinaires de la vie sont peut-être « la naissance » et « la mort », avec le stade intermédiaire de « la maladie » (physique ou morale) ?

Muriel

Les choses les plus ordinaires de la vie quotidienne posent des problèmes auxquels on ne trouve des réponses que très incomplètes

Va faire un tour dans une bibliothèque, un CDI ou une librairie et jette un coup d'oeil sur :

Roger-Pol Droit, 101 expériences de philosophie quotidienne, Odile Jacob Poche

Tu y trouveras sans doute ton bonheur !