Écrire un fable en prose illustrant la morale "on ne doit pas juger sur les apparences"

Bonjour a tous ! 

je dois inventé une fable en prose et j'aimerais bien avoir un peu d'aide s'il vous plait car je ne sais du tout pas quoi commencer.

Consigne: Rediger une fable ene prose dans laquelle vous raconterez un épisode de votre vie ou imaginaire illustrant la morale "on ne doit pas juger sur les apparences". La fable comportera au moins un passage descriptif, un passage au discours direct, une morale explicite et de nombreux procédés stylistiques.

Merci d'avance  Je pense que ma fable racontera l'histoire d'un homme dont la mère est morte et qui recueille son vieux chien. Au début il déteste ce chien, il le trouve moche et méchant et pense même à l'abondonner, mais au fil du temps il apprends à connaitre ce chien et à l'apprécier. Et à la fin de l'histoire, il seront inséparables.

Voila, un petit résumé de mes idées 

2

Écrire un fable en prose illustrant la morale "on ne doit pas juger sur les apparences"

ça peut être pal mal si tu travaille bien le style

Écrire un fable en prose illustrant la morale "on ne doit pas juger sur les apparences"

J'ai les idées et l'histoire de ma fable, mais je ne sais pas comment faire pour mettre tous ça en place pour que ça ressemble à une fable en prose 
Aidez-moi s'il vous plait, je suis perdu  Voila, j'ai à peu près fini ma fable, mais pouvez m'aider à l'améliorer et à ce qu'elle réponde bien à la consigne.
Merci d'avance 

Voici ma fable:

Se sachant condamnée, une vielle femme fit prometre à son fils que lorsqu'elle ne sera plus, il recueillera son chien et s'occupera de lui.
Lorsque sa mère mourut, le fils alla chercher le chien.
C'était un vieux chien gris, paresseux, tétu et dépourvu de poil.
Dès le premier regard, le fils détesta le chien.
Au fil du temps, l'homme et le chien apprirent à se connaitre et à s'apprecier.
Ils étaient devenus inséparables.
L'homme s'était trompé, le vieux chien qu'il trouvait paressseux et tétu était en fait courageux et obbéissant.
Une fois de plus cette morale triomphe, on ne doit pas juger sur les apparences.Personne ne veut m'aider ?

Écrire un fable en prose illustrant la morale "on ne doit pas juger sur les apparences"

Tu connais sans doute, mais va voir le maître en personne, pour te nourrir aux meilleures sources ! Cf. Jean de la Fontaine, "Le Cochet, le chat et souriceau".