Baudelaire, Spleen - En quoi ces quatre poèmes révèlent-ils l'esthétique baudelairienne ?

Bonjour à tous.
Je suis en classe de 1ere S et j'ai une question de corpus à faire sur les quatre poèmes intitulés "Spleen" dans Les Fleurs du Mal de Baudelaire.
"En quoi ces poèmes révèlent-ils l'esthétique baudelairienne?"
Je ne suis pas sur de ma réponse. L'esthétique baudelairienne consiste bien à extraire la beauté du mal? Mais est-ce bin le cas ici? J'avais pensé à  faire une partie sur le travail de la musicalité ( rimes, allitérations ,assonances, dissonnances...) une sur le traveil formel ( sonnet ou encore écriture chaotique) et une dernière sur la grande présence des symboles et des images
Tout ça pour montrer que Baudelaire cherche à faire de la jolie poésie malgré son sujet péjoratif
Est-ce que vous pourriez me donner votre avis?
Merci

2

Baudelaire, Spleen - En quoi ces quatre poèmes révèlent-ils l'esthétique baudelairienne ?

Bonjour,

Il ne faut jamais étudier la forme séparément. Elle est toujours au service d'un sens, d'un projet expressif.
L'esthétique baudelairienne est tout à la fois faire sortir le beau du mal, le "beau bizarre", et percer le secret du monde notamment par la théorie des correspondances. C'est un projet poétique idéaliste qui s'appuie sur la "sorcellerie évocatoire". Le spleen est en partie cette incapacité à s'élever, l'expression de la défaite, la traduction de l'impuissance créatrice.

3

Baudelaire, Spleen - En quoi ces quatre poèmes révèlent-ils l'esthétique baudelairienne ?

Quel hasard ! Je suis moi-même en première S, et j'ai exactement le même sujet à faire pour demain  bon ok flood ...
Et, perso, j'ai fait une première partie sur le spleen de Baudelaire, puis une deuxième sur le symbolisme.
A demain azerty (enfin je pense ...) xD et merci à Jean-Luc

Baudelaire, Spleen - En quoi ces quatre poèmes révèlent-ils l'esthétique baudelairienne ?

Baudelaire ne cherche pas à extraire la beauté du mal, mais à montrer que la beauté est une chose relative : regarde par exemple "Les bons chiens" (si mon souvenir est bon en ce qui concerne le titre ?), Baudelaire y montre clairement qu'un chien sale, peu attrayant, dégage une certaine beauté que ces chiens de salon, "hautains" presque comme leurs maîtres, n'ont rien de beau contrairement à ce que l'on pourrait croire.
Je ne sais pas si je suis claire