Conditionnel ou présent de l'indicatif ?

Bonjour,

Je voudrais savoir si les verbes en gras nécessite le conditionnel ou le présent :

"J'ai toujours voulu avoir une grande sœur avec qui partager mes secrets, mes idées, mes joies, mes tristesses... Une grande sœur qui veille(rait) sur moi et qui m'aime(rait)..."


Merci.

Conditionnel ou présent de l'indicatif ?

C'est hypothétique, je mettrais du conditionnel. Mais on peut (peut-on ?) également imaginer que la projection est suffisamment intense pour que le présent soit de mise ici... Néanmoins, la première alternative sonne mieux, à mon avis !

Conditionnel ou présent de l'indicatif ?

Merci beaucoup pour votre réponse, Sullyvan. Je vais garder le conditionnel tant qu'aucune objection ne se lèvera.

Conditionnel ou présent de l'indicatif ?

Ce n'est pas une question de temps, mais de mode.
De toute façon, ce serait du présent : présent du conditionnel ou présent du subjonctif.

Le présent du conditionnel est effectivement plus explicite à l'oreille. Il exprime cependant davantage ce qu'on imagine que ce qu'on désire.

"J'ai toujours voulu avoir une grande sœur avec qui partager mes secrets, mes idées, mes joies, mes tristesses... Une grande sœur qui veillerait sur moi et qui m'aimerait…"

Le présent du subjonctif peut convenir aussi, le subjonctif exprimant pour sa part davantage le désir que l'imagination. Mais comme il est ici homonyme du présent de l'indicatif, c'est moins explicite à l'oreille :

"J'ai toujours voulu avoir une grande sœur avec qui partager mes secrets, mes idées, mes joies, mes tristesses... Une grande sœur qui veille sur moi et qui m'aime…" (qui soit vigilante et aimante).

Conditionnel ou présent de l'indicatif ?

Merci beaucoup, Jehan, pour votre ajout des plus pertinents. Je prends note.Et pour cette phrase qui comporte une comparaison, conditionnel ou présent ?

"L'air frais s'engouffrait dans ses vêtements de campagnard, mais il demeurait aussi sensible qu'un récif sur lequel se briser(aient) des vagues déchainées."

D'après moi, les deux sont possibles. Et vous ?

Conditionnel ou présent de l'indicatif ?

Pourquoi "Conditionnel ou présent" ?
Encore une fois, ce sont tous deux des présents :
présent du conditionnel ou présent de l'indicatif
C'est un choix entre deux modes, pas entre un mode et un temps...

L'air frais s'engouffrait dans ses vêtements de campagnard, mais il demeurait aussi insensible qu'un récif sur lequel se briseraient des vagues déchainées.

Je garderais le conditionnel. Du fait de la comparaison, ce sont justement un récif et des vagues fictifs, imaginés.

Conditionnel ou présent de l'indicatif ?

Merci pour votre réponse, Jehan.
En fait, je me suis dit qu'un présent pourrait coller à cause de son statut de présent de vérité générale.

Conditionnel ou présent de l'indicatif ?

Prends l'habitude de préciser "présent de l'indicatif"...
Car le conditionnel "se briseraient", répétons-le, est aussi un présent.

Cela dit, un "présent de vérité générale" serait effectivement la seule raison plausible d'employer ici l'indicatif.
Encore que ce ne soit pas ici vraiment une vérité générale, mais une circonstance supposée, implicitement mise en parallèle avec le vent qui s'engouffrait.

9 (Modifié par 5arah89 16/09/2015 à 12:15)

Conditionnel ou présent de l'indicatif ?

Bonjour à tous,
J'espère que vous pourrez m'aider :
Dans la phrase :

"Nous nous réservons le droit de refuser la prestation de ce service dans le cas où le document à vérifier ne présente pas la qualité minimum exigée, " le verbe "présenter" se met-il au présent ou au conditionnel ? (dans le cas où le document...ne présenterait pas...).
Perso, j'aurais opté pour le conditionnel mais cette phrase apparaît sur un site internet que je dois corriger et du coup, j'ai un doute.
Un petit coup de main serait le bienvenu !
Merci à vous.
Sarah

10 (Modifié par paulang 16/09/2015 à 13:51)

Conditionnel ou présent de l'indicatif ?

Étonné de la lourdeur du dans le cas où j'ai présenté la phrase sur le Net. Je suis tombé sur CS Traducoes. Il est écrit.

Nous nous réservons le droit de refuser la prestation du service de révision, si le document à vérifier ne présente pas la qualité minimum exigée.

Dans cette version, plutôt que le temps du verbe c'est la présence de la virgule devant si qui me semble douteuse.

Cela étant, avec dans le cas où voir ici

Quelqu'un peut-il expliquer cette différence de temps selon que l'on écrit si ou dans le cas où ?