21

Adaptations de livres en films

Personne ne parle de Shutter Island ?

22

Adaptations de livres en films

misterheal a écrit :

Personne ne parle de Shutter Island ?

Ayant lu le livre une semaine avant la sortie du film, je dois dire que j'ai trouvé l'adaptation vraiment respectueuse. On retrouve globalement l'atmosphère glauque du livre, l'histoire est respectée, les acteurs incarnent à merveille leur rôle. La fin est aussi "obscure" que dans le livre. Si j'ai quelque chose à redire, c'est que le roman de Dennis Lehane m'a plus angoissée que le film .

23

Adaptations de livres en films

J'ai regardé hier Les Enfants du siècle de Diane Kurys, qui reprend La Confession d'un enfant du siècle de Musset. J'ai tout simplement adoré ! Magnifique. Benoît Magimel fait un merveilleux Musset, génial même ! Je pense que c'est la meilleure adaptation que je n'aie jamais vu jusque hier.

24

Adaptations de livres en films

pEtitEpOmME a écrit :

bonjour à tous.
j'espère qu'un sujet sur ceci n'a pas déjà été poster. Je voulais avoir vos impressions quant à certaines adaptations de livres en films,: si vous avez aimé ou pas, si vous en avez à me conseiller.

personnellement, je commence, ce ne sont pas des classiques, mais plutôt des romans "actuels":

j'ai été déçue par l'adaptation du premier tome d'Eragon, manque de détails par rapport au livre.
idem pour la série des Narnia, déjà disney loupe la moitié de l'histoire et en plus il rajoute des choses non dites dans les livres pour enjoliver, je trouve que ça manque de respect pour le travail de l'auteur...

Enfin voilà, à vous de vous exprimer...


Je suis pour ma part contre les adaptations que je trouve médiocres!

Les adaptations sont souvent approximatives, si vous voulez avoir une impression plus proche de la plume lisez, croyez-moi...


Ps: commencez par le livre et voyez par la suite ce que vous en pensez!

25

Adaptations de livres en films

C'est déjà ce que je fais, je voulais juste les avis d'autres personnes...

26

Adaptations de livres en films

Pour ma part, je préfère commencer par le film et lire après le livre. Quand je vois d'abord le film, j'ai envie de connaître l'histoire complète mais comme tu le disais ThaléiaOurania0, les adaptations sont souvent approximatives et je pense qu'en commençant par le livre, on a plus de chances d'être déçu par l'adaptation qui sera forcément moins complète et où il manquera certains passages.

27

Adaptations de livres en films

Quelqu'un a-t-il vu Le Temps retrouvé de Raoul Ruiz (1999, avec C. Deneuve, E. Béart, J. Malkovitch, et M. Mazzarella, dans le rôle de Marcel), adaptation du dernier tome de La Recherche de Proust ? (je ne l'ai pas vu, mais aimerais avoir des avis sur ce film...)

28

Adaptations de livres en films

Ségolène B a écrit :

Pour ma part, je préfère commencer par le film et lire après le livre. Quand je vois d'abord le film, j'ai envie de connaître l'histoire complète mais comme tu le disais ThaléiaOurania0, les adaptations sont souvent approximatives et je pense qu'en commençant par le livre, on a plus de chances d'être déçu par l'adaptation qui sera forcément moins complète et où il manquera certains passages.


  Plus jeune j'ai regardé le film "L'île oubliée" tiré du roman d'Hook "Sa majesté des mouches"
  j'ai été déçu, car le film prend de tels raccourcis que l'on pourrait presque changer la trame de ce premier et oublier l'auteur celle de l'auteur initial, qui pour ma part reste un très bon écrivain de langue Anglaise.

  Il a subi tout simplement l'absence de créativité de certains cinéastes qui reprennent; imitent les sources dans le seul but d'avoir une promotion sur la réputation préalablement faite du roman et d'être sûr de rentabiliser, ex: Alice au pays des merveilles, Les trois mousquetaires, le conte de Monté Christo, les liaisons dangereuses...

Que de désolations pour le monde des Lettres , un monceau de frustrations et parfois même une invective et un manque de considération manifeste pour l'auteur, ex: Alice au pays des merveilles (Burton) -Lewis Caroll n'a même pas daigné se retourné dans sa tombe tant qu'il n'en revenait pas!! (hihihihihihihi)

  Cela plaît sans doute de nos jours, mais je continue a croire que l'imagination subjective d'un lecteur face à des chefs d'oeuvres tel que "Les misérables" (qui également a été repris...) reste un moment de merveille absolu et d'ascension, cosette chez moi a un visage définit qui procède de mon imagination et de la longueur des volutes du texte, c'est MA cosette et elle ne resemble en rien à celle du film!! (rires)

Je ne critique pas les clients de ce genre de production, mais j'aurais aimé entendre que les protagonistes (super producteurs hollywoodiens) ont fait très peu d'entrées quant aux "adaptations" cinématographiques.

En espérant que la lecture des classiques ne se fassent pas l'objet d'une sorte de médiations pelliculaire!

Vous en pensez quoi Ségolène?

29

Adaptations de livres en films

Oui, je suis tout à fait d'accord.
Pour moi aussi chaque personnage est comme je l'imagine et j'ai l'impression que les producteurs veulent tout simplement nous mâcher le travail. Comme si nous n'avions pas assez d'imagination pour voir les personnages à notre manière.
Mais en plus, on veut nous montrer ce que le producteur voit et du coup, on assiste à une lecture particulière de l'oeuvre alors que chacun devrait avoir le droit de se faire sa propre opinion d'un roman ou d'un personnage.

Je pense par exemple au personnage de Frollo dans Notre-Dame de Paris. Toutes les adaptations veulent en faire 'un méchant' alors qu'il pourrait peut-être y avoir d'autres façons de voir ce personnage.
Et je ne parle même pas de toutes les adaptations des Harry Potter où le film est tellement raccourci qu'on ne reconnait même plus certains passages.

Je ne critique pas non plus tous ceux qui vont voir ces adaptations et j'ose espérer que certains foncent acheter les oeuvres après avoir vu les films mais j'ai des doutes.
Ceci dit, j'aime assez les adaptations quand elles se veulent suffisemment éloignées de l'oeuvre d'origine (où le réalisateur montre bien qu'il s'agit de sa propre lecture et non de la seule lecture). Je pense par exemple aux adaptations en dessins animés (Walt Disney dont je suis fan) ou par exemple à Cruelles intentions par rapport aux Liaisons dangereuses. On reconnait l'oeuvre mais on nous annonce avant que ce n'est pas pareil parce qu'on a changé le titre.

Vous dites que vous aimeriez qu'il y ait moins d'entrées pour voir ces films mais je ne suis pas tout à fait d'accord. Bien sûr, rien ne vaut l'oeuvre originale mais malheureusement, les gens lisent de moins en moins et j'ai peur que certaines oeuvres tombent dans l'oubli si des films ne sont pas réalisés...
Et puis ça marche alors les producteurs auraient tord de se priver ( )

30

Adaptations de livres en films

C'est vrai qu'ils engrangent des millions, cependant nous devons accepter je pense , que nous sommes arrivé à un point critique de la Littérature.

  Non seulement il n'y a de moins en moins de lecture comme vous le dites à juste titre, mais les lectures ne se font que par l'intermédiaire des moyens de communications visuels :cinéma,internet,émissions télé.

  Ces médiateurs font subir aux lecteurs potentiels -je parle de ceux qui ne lisent pas et qui entendent parler d'une oeuvre classique de renom dont ils se sont fait serment de lire- une sorte de diktat selon lequel quelques auteurs en "valent la peine" et qu'il est nécessaire à la cible de le "lire" ou bien de le voir... ; ce qui nous en conviendrons demeure plus facile pour le lecteur occasionnel.

  Non seulement ils sont mis de force dans une espèce de clivage culturel, mais ils lisent ce qu'on désigne comme oeuvres "incontournables" ; cette campagne des "Rois" de la Littérature tue les autres et la curiosité dans une espèce de légitimité saugrenue.

   Les protagonistes véhiculent un message relativement clair :
"Lisez ceux-là car ils sont les plus grands, nous ne pouvons pas vous mentir, la preuve nous avons investi 200 millions de dollars dans l'adaptation"

  Donc les autres dont on ne parle pas sont a bannir, non pas parce qu'ils n'ont pas autant de talent que les premiers, mais parce que en réalité ils ne sont pas adaptables au cinéma ou ne contiennent pas les éléments substantiels suscéptibles de maintenir un certain public visé.

  Je vois mal madame de bovary rivaliser en 2010 avec les Transformers II ou encore American Pie (fou rire)