Construction d'enjoindre

Bonjour à tous,

La construction d'enjoindre me paraît en pleine évolution. Comme l'article que le TILF lui consacre est assez touffu, peu compréhensible et incomplet, je reste sur ma faim.

Peut-on dire enjoindre quelqu'un de faire quelque chose ? Ou enjoindre quelqu'un à faire queque chose ? Ou doit-on s'en tenir au classique enjoindre à quelqu'un de faire quelque chose ?

Je pose cette question parce que je lis de plus en plus souvent (livres, journaux...) enjoindre qqn à ou de faire qqch. Et Touratier écrit dans sa Syntaxe latine (p. 251) : Admonent filium a me amari, Ils enjoignent mon fils à se laisser aimer.

Toutes ces tournures sont-elles à mettre sur un pied d'égalité ? Qu'en pensent les grammairiens ?

Merci à tous.

Zorah

2

Construction d'enjoindre

Bonjour,

La construction traditionnelle (cf le Littré) est bien : enjoindre à qqn de faire qqch; c'est du reste la construction "classique" du verbe latin adjungere...

Construction d'enjoindre

Nous sommes bien d'accord. Mais, pour prendre un exemple d'évolution grammaticale, il fut un temps (début XXè siècle) où il m'en souvient coexistait avec je m'en souviens. Anatole France n'emploie guère encore que il m'en souvient. Et aujourd'hui qui écrit encore "il m'en souvient...", si ce n'est pour obtenir un effet particulier ? Une construction a détrôné l'autre. Peut-être sommes-nous à une époque charnière en ce qui concerne enjoindre ? Connaissez-vous de bons auteurs actuels qui écrivent enjoindre quelqu'un ?

Même remarque pour substituer. On voit de plus en plus souvent l'affreux substitué par mis à la place de remplacé par...

Construction d'enjoindre

Bonjour Zorah,

Après avoir énoncé l'usage :

On dit correctement enjoindre à qqn de faire qq.ch. et non °enjoindre qqn de.

Le Bon Usage, 14e édition, § 285, a), 7°, cite :

° Il écrivit à sa sœur pour l'avertir de ses dispositions testamentaires, L'enjoignant d'avoir à les faire exécuter. (M. GALLOT, Les hommes naissent tous le même jour, t. I, p. 43). [Phrase négligée.]

Suit un autre exemple, de POIROT-DELPECH, dans Le Monde.

Muriel

5

Construction d'enjoindre

Zorah,

Excuse-moi, mais je ne vois aucun rapport entre les constructions personnelle ou impersonnelle de "se souvenir" et le cas qui nous occupe!!! En ce qui concerne enjoindre, il me semble qu'on lui donne un COD sous l'influence de verbes comme forcer, persuader, etc...

Construction d'enjoindre

C'était, je l'ai précisé, un exemple d'évolution grammaticale. C'est dans ce sens qu'il y a un "rapport" entre enjoindre et se souvenir.