1

Oral de français - Question sur l'organisation de l'épreuve pour l'examinateur

Bonjour,

il y a une question qui me trotte dans la tête. Si la préparation dure 30 mn et que l'épreuve dure 20 mn. Que fait le jury pendant les 10 min? Il note l'élève qui est passé avant?

Merci

Oral de français - Question sur l'organisation de l'épreuve pour l'examinateur

Je crois qu'il note l'élève qui est passé avant toi et qu'il va chercher l'élève qui passera après.
Enfin c'est ce qu'on m'a dit, je ne passe que le 6.

Oral de français - Question sur l'organisation de l'épreuve pour l'examinateur

Il faut noter le candidat qui vient de passer, remplir une fiche pour rendre compte de l'entretien et justifier la note (points forts, points faibles, etc.), faire entrer le suivant, lui dire sur quel texte il passe, lui donner la problématique, l'installer, vérifier son identité, etc. Bref, pas de temps mort !

Oral de français - Question sur l'organisation de l'épreuve pour l'examinateur

C'est vrai qu'on a à peine le temps de prendre un café! D'autant plus que les fiches d'évaluation frôlent souvent le ridicule complet, qu'on laisse les examinateurs mettre des remarques personnelles, ça aura plus de sens que de remplir les cases "attitude lors de l'entretien", "capacité à répondre à une question", pourquoi pas "présentation vestimentaire" tant qu'on y est...

Oral de français - Question sur l'organisation de l'épreuve pour l'examinateur

Bonjour,

Je voudrais savoir si, pendant l'entretien, on peut élargir sur d'autres séquences,
ou si on doit se cantonner à la séquence sur laquelle on est tombé ?

6

Oral de français - Question sur l'organisation de l'épreuve pour l'examinateur

En principe ça porte sur la séquence dont est tirée la lecture analytique. De toute façon, c'est l'examinateur qui pose les questions, donc il choisit sur quoi elles porteront.

Cependant, le candidat peut aider à orienter les questions : choisir une ouverture précise sur une chose qu'on maîtrise bien, qui peut avoir un rapport avec une autre séquence ou un texte d'une autre séquence (à condition qu'il y ait bien sûr un lien essentiel avec le texte commenté !), ou lors de l'entretien aussi, si une des questions posées est large, pourquoi pas, dans la réponse, se glisser vers une autre séquence qui a un lien avec la question posée. Mais en restant prudent, pas soudain passer du coq à l'âne !

Oral de français - Question sur l'organisation de l'épreuve pour l'examinateur

Dacc' Merci beaucoup