11

Racine, Phèdre, acte II, scène 2

Bonsoir,

La formulation n'est pas très heureuse.
Regarde plus haut pour la rendre plus précise et plus élégante.

12

Racine, Phèdre, acte II, scène 2

Bonjour, je dois faire un exposé sur cette scène(la scène complète donc) et j'ai bien compris par quel processus Hyppolite est poussé a cette déclaration mais j'ai mal compris les enjeux de ce passage et les conséquences positives et négatives qui en ressortiraient,de plus je dirais que le ton est lyrique,pour le genre peut-on dire tragédie lyrique? et le type aucune idée,pouvez- vous m'aider?
Merci beaucoup!

13

Racine, Phèdre, acte II, scène 2

Bonjour,

Les conséquences tragiques de cette déclaration sont évoquées dans un message précédent. Regarde plus haut.

D'accord pour le lyrisme.
D'accord pour le genre tragique.
Le type est discursif ou conversationnel : ce texte relève du discours. Il est aussi expressif : il exprime des sentiments.

Regarde ici.

14

Racine, Phèdre, acte II, scène 2

Bonjour Jean-Luc, merci beaucoup de votre aide ,j'espère ne pas trop en abuser en vous posant une seconde question:quels sont les symboles et les principales valeurs ainsi que leur conflits?

Pour les symboles j'aurais dit l'amour et la politique mais sa ne seraient pas des valeurs? Je me confond un peu entre les deux.

Merci

15

Racine, Phèdre, acte II, scène 2

Les symboles sont des réalités physiques chargées d'évoquer des idées, des concepts : tu as la prison, les bois, le naufrage, l'orage, le trait (flèche), le frein (du cheval), la lumière, l'ombre... Tous renvoient à une appréciation morale. Le guerrier cherche à exprimer les sentiments qui l'habitent, le trouble amoureux par ces expressions métaphoriques.

Les valeurs sont bien entendu morales : orgueil, défaite, solitude, amollissement, perte d'énergie, obéissance, honneur...

Regarde comment Hippolyte a vu sa vie basculer. Il ne se reconnaît plus.

16

Racine, Phèdre, acte II, scène 2

Bonjour! Je suis un élevé de seconde ,(j'avoue), en difficulté avec le français et je n'arrive pas a écrire mon commentaire composé! J'ai déjà un plan que voici:

1) Hippolyte un héros tragique amoureux
   
     a)Violence de son discours
        → L'amour = guerre
     b)un aveu confus
      v558"sachez que je vous parle une langue étrangère"
      v559"Des vœux mal exprimes"

2)Autoportrait sous forme du héros tragique

      a)un héros en conflit avec lui même
      v548"Maintenant je me cherche et ne me trouve plus"
      b)L'amour un doux poison
         → douleur → "un secret que mon cœur ne peut plus renfermer"v528
         → rimes signifiantes "imprudente","dépendante"v537-538
      c)un pantin des dieux
         → héros tragique → "asservi maintenant sous la commune loi"
         → de par les dieux,l'amour  lui est venu et il se trouve sous son emprise

voila et j'ai du mal a rédiger une introduction et une conclusion! pouvez vous m'aider?
Merci d'avance

Julien

17

Racine, Phèdre, acte II, scène 2

Bonjour,
Concernant l'acte II de la scène 2, j'opterai d'avantage pour ce plan qui est le tien mais légèrement modifié,

   I. L'amour passionnel et tragique dans la tragédie Racinienne.
         a. La violence et l'arrogance présentes dans ce discours
Tu peux alors abordé la comparaison avec la guerre. Le ton se veut brutal et ferme. "Un moment a vaincu mon audace imprudente" implique un certain caractère déjà repéré que met en évidence l'écrivain. Tu peux également mettre en avant son côté fier et orgueilleux qu'il associe implicitement à son titre de prince. Il se montre arrogant en se délestant ouvertement de ses fonctions publiques qui lui incombent apparemment: "Mon arc, mes javelots, mon char, tout m'importune."
         b. Un aveu amoureux mal formulé, confus.
Hippolyte est légèrement honteux. Honteux de ses sentiments amoureux qu'il éprouve à l'egard d'une femme. Son titre prestigieux le place dans une situation embarrassante qu'il exprime de manière trés trouble et tres expressive  "Des vœux mal exprimes". Tu peux alors mentionner le "Madame, avant que de partir" qui dégage une valeur de trouble, de fuite nécessaire. Ajoute alors le "Je me suis engagé trop avant." qui prouve une certaine prise de conscience quant à des faits observés antérieurement et amèrement regrettés amplifiés alors par "Je vois que la raison cède à la violence." qui insiste de manière pesante que Hippolyte a muri et a enfin réalisé l'erreur qu'il a commise.

   II. Caractéristiques spécifiques du héros tragique
         a. Un héros sous forme de paradoxe
Tu peux alors accentuer sur le caractère contradictoire sous lequel se présente le héros. Fier et orgueilleux, nous nous surprenons alors à envisager un individu timide, manifestement perturbé "Je ne me souviens plus des leçons de Neptune." et qui ne peut s'empecher de lui dévoiler son déboussolement du à l'amour qu'il lui porte "Maintenant je me cherche, et ne me trouve plus.". Hippolyte évoque des éléments contraires afin d'affirmer nettement son comportement contradictoire qu'il observe en étant le personnage principal "La lumière du jour, les ombres de la nuit".
         b.

18

Racine, Phèdre, acte II, scène 2

Ok merci mais il me faudrait surtout de l'aide pour mon intro!
Je ne sais pas bien m'y prendre. Qu'est ce que je pourrais y mettre?

19

Racine, Phèdre, acte II, scène 2

Je propose,

Né La Ferté-Milon le 22 décembre 1639 et mort à Paris le 21 avril 1699, Jean Racine est un poète tragique français considéré, à l'égal de son aîné Pierre Corneille, comme l’un des deux plus grands dramaturges classiques français. Il est l'auteur de "Phèdre", une pièce tragique qui vit le jour en 1677. Une nouvelle fois, il choisit un sujet déjà traité par les poètes tragiques grecs et romains.
Dans l'acte II de la scène 2, nous retrouvons le personnage principal dans une situation embarassante dans laquelle il ne cesse d'être perturbé. Se pose alors la question de savoir comment se met en place le profil d'un personnage amoureux et tragique typique du dramaturge. Nous verrons dans une premiere partie l'amour passionnel et tragique dans la tragédie Racinienne quand la seconde partie se consacrera aux caractéristiques spécifiques du héros tragique en se référant naturellement à Hippolyte.

20

Racine, Phèdre, acte II, scène 2

Ok merci beaucoup! Vous m'avez retiré une épine du pied!