1

Université catholique de l'Ouest ou Institut catholique d'études supérieures ?

Bonjour,

Je souhaiterais intégrer une université privée en licence 2 d'histoire l'année prochaine mais j'hésite entre l'UCO (université catholique de l'ouest) d'Angers et l'ICES (institut catholique d'études supérieures) de la Roche Sur Yon.
Pourriez-vous me conseiller ?

Merci d'avanceBonjour,

Je suis actuellement en l1 à la faculté de Nantes et j'aimerais, pour différentes raisons, me diriger vers un établissement catholique. Désireux de ne pas trop m'éloigner, deux choix s'offrent à moi, l'université catholique de l'ouest (l'uco ou "la catho") d'Angers et l'institut catholique d'études supérieures (ices) de la Roche sur Yon.
Le problème est que chaque personne à qui je m'adresse me démontre avec une belle rhétorique que son établissement est le meilleur. C'est pourquoi un avis extérieur me faciliterais grandement la tâche.

Connaissez-vous une de ces écoles ? De réputation ? Pouvez-vous me conseillez ou m'aidez dans mon choix ?

Merci d'avance,

Amicalement,
Martin

Université catholique de l'Ouest ou Institut catholique d'études supérieures ?

................

Université catholique de l'Ouest ou Institut catholique d'études supérieures ?

Bonsoir,

Que reproches-tu à l'université de Nantes ? Cela peut intéresser des étudiants qui souhaitent s'y inscrire à la rentrée prochaine.

4

Université catholique de l'Ouest ou Institut catholique d'études supérieures ?

Bonsoir William,

Je te remercie de ta franchise qui me conforte encore un peu plus dans mon choix d'aller vers l'UCO. L'ICES me parait très catholique et peu ouverte (en tout cas bien moins que l'uco) et les professeurs ont l'air de tout faire pour que leur établissement gagne en prestige.
Je viens d'aller y passer un entretien, et au bon d'une quinzaine de minutes, le responsable des études littéraires m'annonçait que j'étais admis alors qu'il ne connaissait absolument rien de mes notes ou de mon parcours scolaire (j'avais toujours mon dossier dans les mains et je ne lui ai remis qu'à la fin, lorsque je lui ai signalé).
J'ai rendez-vous demain à l'UCO d'Angers, espérons que cela me fasse meilleure impression.

Je reste toutefois ouvert si jamais quelqu'un à d'autres suggestions ou expériences à me faire part.

Amicalement,
MartinLisa,

Pour moi l'université de Nantes est très "brouillon". J'ai passé mon premier semestre en classe préparatoire aux grandes écoles de commerce (quelle erreur !) avant de l'intégrer et j'ai appris chaque jour (et je continue à en apprendre) des choses nouvelles à propos de mon dossier. Je dois par exemple rattraper certaines matières du premier semestre mi-juin et j'ai appris, il y a deux jours, que j'en avais une de plus que ce qui était initialement prévu. Très pratique pour se procurer les cours auprès des autres étudiants, surtout quand ils sont tous déjà rentrés chez eux pour réviser (les cours sont finis depuis une semaine).
De plus, aucun prof n'est là pour nous épauler et il arrive parfois même qu'ils nous envoient bouler quand on va leur demander une information supplémentaire ou une précision.
A ceci se rajoutent les problèmes techniques (internet, les projecteurs, la lumière...), d'organisation (plusieurs cours en même temps) et l'insalubrité de certains endroits (toilettes, certains amphis, cafétéria...)
Enfin, mais cela ne tient qu'à moi, je ne supporte pas d'avoir si peu d'heures de cours (12h par semaine...). Alors que je ne suis pas vraiment un bosseur mais je n'ai rien à faire de mes journées (je ne peux même pas sortir avec les autres puisque je ne connais quasiment personne du fait qu'on est 300 et que pour retrouver quelqu'un il faut vraiment bien chercher, surtout quand nos emplois du temps sont tous extrêmement différents)

Il y a toutefois de bons aspects comme la quantité stupéfiante d'ouvrages mis à notre disposition, les cours de certains profs qui sont de très bonne qualité (pas tous évidemment), des lieux calmes pour travailler, le RU et le tram juste à côté...

Je ne dirais donc pas que la fac de Nantes soit pire qu'une autre, c'est juste que la fac ne me semble pas le lieu idéal pour réussir dans ses études, ou tout du moins, il me semble que la fac ne fait pas tout ce qu'elle devrait pour permettre aux étudiants de réussir.

Il faut toutefois dédramatiser, ca n'a absolument rien d'atroce, je vous rassure !

Amicalement,
Martin

Université catholique de l'Ouest ou Institut catholique d'études supérieures ?

Bonjour Martin,

Je te remercie pour ton témoignage, peux-tu nous tenir au courant de ton entretien à l'UCO.Il ne faut pas non plus négliger l'aspect financier, le coût de la formation n'est pas accessible à tous les étudiants.

6

Université catholique de l'Ouest ou Institut catholique d'études supérieures ?

Bonjour,

L'UCO, comme l'ICES, coute environ 3000 euros l'année, ce qui n'est pas donné à tout le monde (je suis moi même boursier), alors que la fac ne coute, pour les boursiers, que 5 euros (oui oui !).
C'est en effet un des aspects rebutants des écoles privées.
Je vous tiendrais au courant, a bientot

MartinBonjour,

J'ai passé mon entretien à l'UCO. Le prof qui me l'a fait passé est très gentil, il a répondu à toutes mes questions et il n'y a maintenant aucun doute que l'UCO n'est pas du même niveau que l'ICES. A l'UCO les profs sont tous agrégés, maitres de conférences... au minimum. Des intervenants prestigieux viennent y donner des cours, l'ambiance y est très agréable et la ville d'Angers n'a rien de comparable avec celle de la Roche sur YOn. C'est une université (et pas un petit institut local) réputée au niveau national.
De plus, les notes sont beaucoup plus cohérentes !

Bref, mon choix est fait !

Amicalement,
Martin

7

Université catholique de l'Ouest ou Institut catholique d'études supérieures ?

Bonsoir,

Je souhaitai juste vous prévenri: ne faites pas la même erreur que moi! Je m'explique, visiblement a l'UCO le secrétariat est débordé et obtenir un rendez-vous va être relativement galère... (j'ai insisté une semaine au téléphone sans jamais réussir à joindre la moindre personne et envoyé deux e-mail). Personnellement ça m'as saoulé et comme j'avai déjà une réponse positive à l'ICES et bien j'ai abandonné l'UCO. GROSSIERE ERREUR!!! Avant de vous décider visitez les deux écoles et passez un entretien dans chaque. (remerciement tout spécial a toi Tin'tin pour m'avoir motiver pour l'entretien a l'UCO).

Cordialement Tanguy.

Université catholique de l'Ouest ou Institut catholique d'études supérieures ?

Bonjour,

je suis quant à moi depuis quelques années à l'I.C.E.S. Je profite de lire vos réactions pour vous faire part de mon expérience. Ce qui me semble très agréable dans cette école c'est tout d'abord le cadre : on y vit bien ( propreté irréprochable, matériel ultra performant...), on bénéficie d'un très bon suivi pédagogique et humain.
Ensuite il me semble que l'I.C.E.S. cultive une certaine ouverture. En lettres tu as de nombreuses options et ils ont mis en place d'importants partenariats avec l'étranger. Tu as de quoi te démarquer !!
Personnellement j'ai plutôt bien apprécié les professeurs.

Bon courage pour la suite.

9

Université catholique de l'Ouest ou Institut catholique d'études supérieures ?

Bonjour,

Trois ans après, la question est toujours d'actualité...

Je viens de terminer ma première année de lettres modernes à l'ices et j'ai des amis à l'uco, je ne suis pas capable de différencier ces deux très bonnes universités.

Je me permets de revenir sur un point : on dit souvent que l'ices est plus ou moins bien perçu. Pour ma part, j'ai choisi cette université non pas pour l'aspect catholique, n'étant pas pratiquante, mais pour la proximité et la qualité de l'enseignement. En lettres, les classes ont un effectif réduit (environ 20 personnes !) et les professeurs sont toujours à notre écoute. La bibliothèque est incroyable ! En bref, tout est une question de point de vue, mais on vit très bien avec des gens qui ne partagent pas toujours nos convictions politiques ou religieuses !

Bon choix !

Université catholique de l'Ouest ou Institut catholique d'études supérieures ?

UCO, ICES, jamais entendu parler...
Ce sont des écoles privées ?