Récrire une œuvre connue en termes modernes : faire vivre les chefs-d'oeuvre ou plagiat ?

(Au fait, c'est bon finalement )
Merci quand même
Désolée, je ne sais pas comment faire pour supprimer ce sujet..

Récrire une œuvre connue en termes modernes : faire vivre les chefs-d'oeuvre ou plagiat ?

Bonjour J'suis une petite 1e L qui demande de l'aide...

J'ai une dissertation à rendre dans 3jours, et je n'ai pu la commencer que hier (bac et oral blanc obligent..)
Mais.. déjà que je n'arrive pas à faire ma question préliminaire, le plan est INTROUVABLE...
Effectivement, le sujet étant " récrire, est-ce un "moyen de faire vivre les vieux chefs-d'oeuvre" ou est-ce un simple plagiat? "
Ainsi, je comptais faire une première partie pour dire que c'est une façon d'innover pour remettre au gout du jour, et une seconde partie en disant que c'est aussi une pale copie de l'original.
Cependant, en m'informant plus sur le plagiat, ça ne correspond pas.. Puisque le plagiat, c'est omettre les sources et dire qu'on en est l'auteur ou le sous-entendre, nan?

Aidez-moi, s'il vous plait... >.<

merci d'avance

Ps: je sais que kurohoshita a mis son plan avec le même sujet, mais j'aimerais quand même avoir votre avis par rapport au plagiat, car je ne comprends pas comment orienter mon plan, puisque pour moi, la réécriture n'est pas vraiment un plagiat "

Récrire une œuvre connue en termes modernes : faire vivre les chefs-d'oeuvre ou plagiat ?

Salut aelinn,
note que je suis également en 1ère L, ma réponse n'est donc pas à prendre trop au sérieux
Personnellement, l'énoncé me laisse penser que la thèse du plagiat est vite à écarter: du "simple" plagiat laisserait entendre que c'est plus profond que ça. D'autant plus que la littérature ne doit pas regorger de plagiats. Enfin bref, pour ce qui est de ta première partie, je pense qu'il faut définir la réécriture puisqu'il peut y en avoir de différents types. Des thématiques reprises et remises au goût du jour (Antigone d'Anouilh, La guerre de Troie n'aura pas lieu de Giraudoux, La machine infernale de Cocteau, voir également du côté des tragédies classiques), ou des réécritures par l'auteur lui même (l'Echange de Claudel, dont il existe deux versions).
Je pense donc qu'il te faut définir dans un premier temps la réécriture.
Pour ta deuxième partie je ne sais pas vraiment, il faudrait que j'y pense plus longuement. Il te faudrait sûrement dire que loin de simplement "reprendre une oeuvre" (plagiat suggéré), il est plus judicieux de voir quel a été l'apport de cette réécriture par rapport à l'oeuvre originelle.
J'ai bien conscience d'avoir été un peu confus mais j'ai peu de temps, ce sont donc des idées données à brûle pourpoint:) j'espère néanmoins avoir pu t'aider un peu, bon courage

4

Récrire une œuvre connue en termes modernes : faire vivre les chefs-d'oeuvre ou plagiat ?

Bonjour,
Quelque chose m'a frappé dans ce sujet : le terme vieux ... Pourquoi pas anciens ? Le mot me semble quelque peu péjoratif. Cela signifierait-il qu'ils ne sont plus au goût du jour, qu'il deviennent démodés ?
Et pourquoi vivre et pas revivre ? N'auraient-ils jamais vécu ? Bien sûr que si, ce sont des chefs-d'oeuvre. Donc il faut se placer dans une perspective autre. Serait-ce alors le lecteur contemporain qui n'a jamais vécu ces chefs-d'oeuvre ? On ne ferait pas alors vivre ces textes en soi, mais pour soi. Il s'agit donc de se replacer dans la perspective du lecteur contemporain, qui ne s'identifie plus à l'ancienne histoire.

Mais ces réflexions supposent que toutes réécritures s'inspirent forcément d'un vieux texte. Ce n'est en fait pas le cas : les réécritures des réécritures se font souvent sur une génération. Si la première réécriture a pu faire revivre l'ancienne oeuvre, pourquoi encore la réécrire ? C'est alors peut-être faire revivre le texte sous une nouvelle sensibilité : si la première réécriture a développé un penchant de l'oeuvre, elle n'a forcément pas pu tout exploiter (sinon, cela s'appelle du simple recopiage...). C'est donc faire revivre le texte sous un nouveau point de vue, pour en développer pleinement ses capacités.
Mon second paragraphe reste cependant une parenthèse plus qu'autre chose selon moi. Je ne sais pas si je prendrais le risque de m'étendre là-dessus, même s'il me semblerait faire preuve d'hypocrisie intellectuelle en développant exclusivement ce que je sais être incomplet.

Récrire une œuvre connue en termes modernes : faire vivre les chefs-d'oeuvre ou plagiat ?

Déjà, merci à vous deux
Vos réponses m'ont bien aidée,même si je reste un peu dans la confusion..

Ce qui amènerait ma problématique à " La réecriture, adaptation ou innovation?"

Et le plan, provisoire,

I. Qu'est-ce que la réecriture?
a. Une copie ou un plagiat?
b. Un Apport au passé?
c. une autre version?

transition: définir la réecriture pour amener à

II. récrire les vieux chefs d'oeuvre
a. Perpetuer l'oeuvre
b. pour les vivre dans l'époque (dénoncer? comme Anouilh avec Antigone?)
c. Euh... ?


Le problème étant que j'ai l'impression de me répéter continuellement. De plus, je pensais que le sujet amenerait a un plan dialectique O_O

Hmmm... Je comprends à peu près ce que tu veux dire, utilisateur, mais, je ne vois pas comment l'integrer dans mon plan ... Je vais y réfléchir, mais si l'envie prend à quelqu'un de m'éclairer encore un peu, ce serait vraiment vraiment gentil e_e Merci.
Est-ce que mon plan est correct? ou à jeter? XD

Thanks!

Récrire une œuvre connue en termes modernes : faire vivre les chefs-d'oeuvre ou plagiat ?

Peut-on tout de même me dire ce que vaut mon plan, s'il vous plait?

Merci

Récrire une œuvre connue en termes modernes : faire vivre les chefs-d'oeuvre ou plagiat ?

Aelinn, pour ce qui est de ton plan je ne sais pas. Pour ma part je travaille toujours de la manière suivante: j'élabore des parties et sous parties en fonction des exemples et de la qualité de l'argumentation que je peux y imprimer, ensuite je me préoccupe de l'agencement, ce qui est essentiellement un travail de recherche de transitions. Ma démarche n'est pas très louée par mes professeurs mais je m'y retrouve mieux. Ainsi concernant ton plan, je te dirais qu'il est bon si tu sais quoi y mettre dedans