11

Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.

je continue malgré tout à dire que choisir de sacrifier sa liberté nous confère certes une certaine liberté, mais sur l'instant. Nous ne pouvons par la suite plus revenir en arrière.
La liberté d'indifférence à laquelle je faisais référence dans mon premier message, me semble être une liberté assez restrictive, mais elle reste une liberté.

En fait, si l'on suit bien Descartes, ça n'en est plus vraiment une au final . Autant il la décrit comme le plus bas degré de liberté, autant, dans la poursuite de ses réflexions, il l'écarte, et explique bien que strictement, ce n'en est pas une.

Excusez-moi, je ne suis pas très clair, contrairement à lui, donc cf. Méditations.

Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.

À Utilisateur: D'accord, c'est la liberté sur l'instant. Mais qu'on me cite une liberté "éternelle"...
Et quand Alph dit: " L'intelligence ne nous permet-elle pas de restreindre librement des libertés pour un profit plus grand," je ne vois aucune notion de lâcheté; mais peut-être ai-je mal compris ce que tu veux dire. Excuse-moi. Ou peut-être ai-je mal compris les propos d'Alph. Je pensais qu'une restriction des libertés pouvait être profitable dans le sens où la liberté totale de chacun ne peut mener qu'au chaos. Non? Profit dans le sens de bénéfice (moral).

13

Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.

La Liberte Est Un Bien Precieux Que Nous Permet De Conserver La Democratie.

Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.

Certes. Je voulais simplement souligner qu'anarchie n'est pas démocratie.

Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.

La Liberte Est Un Bien Precieux Que Nous Permet De Conserver La Democratie.

J'ai toujours cru que c'était la démocratie qui permettait de conserver la liberté.

Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.

Oui, c'est bien ça.

Bref, si j'ai bien compris, la phrase "Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre." est une pensée anarchiste indiquant que toute personne ayant des pensées "anti-anarchiques" ne mérite ni liberté, ni sécurité. En gros, cette personne ne mérite même pas de vivre.

Ai-je bien saisi ?

Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.

Tu as raison, NE. La phrase était à l'envers!
À Pico51, je ne suis pas sûre, je l'ai dit, de bien saisir le fond de cette citation. Dans quel contexte a-t-elle été prononcée?
Ça peut ressembler aussi à une exhortation à la guerre, non? Je verrais bien un chef d'état dire ça aux foules...
Bah, finalement, tu as peut-être bien compris.
Mais ça peut vouloir dire aussi que l'on doit être soi -même, poursuivre ses rêves et réaliser ses objectifs sans compromission.
Ce qui m'amène à une autre citation: "La vie est un bien perdu pour celui qui ne l'a pas vécue comme il aurait voulu." ( Mihail Eminescu.)
Qu'en pensez-vous?

Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.

Donc, cette citation vient de "A Historical Review of the Constitution and Government of Pennsylvania" qui est disponible ici.

Cette lettre a été publiée anonymement à Londres en 1759. Étant donné mes lacunes en anglais, je ne vois pas du tout dans quel contexte cette lettre a été publiée.

19

Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.

NE a écrit :

La Liberte Est Un Bien Precieux Que Nous Permet De Conserver La Democratie.

J'ai toujours cru que c'était la démocratie qui permettait de conserver la liberté.

Je ne comprends pas le problème avec ce que tu cites !

Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre.

Après relecture de la phrase de Samantha153, je m'aperçois de ma méprise: j'avais lu "qui" au lieu de "que". Ce qui changeait le sens. Merci Sullyvan et pardon à Samantha. Je suppose que NE a fait la même erreur!