11

Latin - Temps d'un verbe et équivalent français

Jehan a écrit :

Dans "jadis", il n'y a pas la valeur de "désignation" du démonstratif...
Pour marquer l'éloignement temporel, pourquoi pas tout simplement "en ce temps-là" ?

C'est une coquille de ma part en effet .
Merci, Arthur & Jehan !

Latin - Temps d'un verbe et équivalent français

Donc au final: repetens est le participe présent de repeto (is, ere, peti(v)i, petitum), juga est un accusatif pluriel (merci Anne345, je vais réviser mes déclinaisons j'avais oublié l'existence du neutre... hum) et illo tempore admet "en ce temps-là" comme traduction la moins contestée.

Merci beaucoup à vous tous!

13

Latin - Temps d'un verbe et équivalent français

De toute manière, si ton objectif en langues anciennes est purement et simplement le baccalauréat, tu n'as absolument pas besoin d'apprendre du vocabulaire pour traduire un texte ! N'oublie pas en effet que s'agissant d'une traduction littérale, il te faudra travailler par groupe de mots. Un exemple sur Lucrèce que les options ont étudié dans mon lycée :

Luna potest solis radiis percussa nitere
inque dies magis [id] lumen convertere nobis
ad speciem, quantum solis secedit ab orbi,
donique eum contra pleno bene lumine fulsit
atque oriens obitus eius super edita vidit

Luna potest - la Lune peut
nitere - briller
percussa - frappée
solis radiis - par les rayons du soleil

inque dies - et de jours en jours
id lumen - sa lumière
magis convertere nobis - pour nous se découvre davantage
ad speciem - à la vue, etc.

Et je peux t'assurer qu'aucun d'entre eux n'a appris un seul de ces mots par cœur. Il faut simplement exploiter les mécanismes de ta mémoire (jeux de couleur, de repérages), en travaillant régulièrement sur le texte (traduire de cette manière à voix haute, avec le seul texte latin sous les yeux).

Conseils de mon professeur .

Latin - Temps d'un verbe et équivalent français

Merci Sullyvan!
Il est vrai qu'en ce moment je travaille principalement ces textes en vue du baccalauréat, et je sais déjà que je n'aurai aucune possibilité de continuer à suivre des cours de latin l'an prochain (terminale S plutôt orientée mathématiques-physique). Je prends donc note de vos conseils qui me seront sans doute très utiles étant donné un certain manque de temps.


Je regrette toutefois ce qu'est devenu le latin au lycée, purement orienté vers le bac et le gain de points. L'intérêt porté à la langue -pour les élèves que je côtoie du moins- est minimal. Un simple exemple : Une majorité des élèves de ma classe apprend les traductions des textes par cœur, et si par hasard les personnes concernées se trouvent devant une phrase latine non vue en classe mais comportant exclusivement le vocabulaire des textes étudiés, elles ne sont pas en mesure de la traduire. Dommage non?
Mais là n'est pas le sujet...

Encore merci à vous pour vos réponses et vos conseils! 

15 (Modifié par marcosoliveirahelena 04/01/2015 à 00:39)

Latin - Temps d'un verbe et équivalent français

... le parfait latin est souvent employé dans les descriptions, alors qu'en français, on aurait plutôt tendance à utiliser l'imparfait pour décrire.

J'en ai trouvé un autre exemple, maintenant chez Cicéron :

... et hos libros tum scripsisse dicitur, quom a re publica remotus atque, id quod optumo cuique Athenis accidere solitum est, in exilium pulsus esset.

Pourquoi Cicéron a-t-il préféré ce "parfait de description" à l'imparfait d'usage (c'est-à-dire qu'on utilise davantage), alors même que le sens du verbe apporte cette idée d'habitude, de coutume, de répétion... Peut-être s'agit-il d'un usage fréquent, mais dans un passé fini, terminé, clos... Vous vous en souvenez de quelques passages des grammaires de renommé ?

Latin - Temps d'un verbe et équivalent français

le parfait latin est souvent employé dans les descriptions, alors qu'en français, on aurait plutôt tendance à utiliser l'imparfait pour décrire.

Oui, plus que souvent, très souvent. Et surtout dans les portraits. Je n'ai pas de référence sous le yeux, mais je pense par exemple au portrait de Catilina.
Lucius Catilina, nobili genere natus, fuit magna vi et animi etcorporis, sed ingenio malo pravoque

17

Latin - Temps d'un verbe et équivalent français

En l'occurrence, a-t-on le droit de rendre ce parfait latin par un imparfait français, ou n'y en aura-t-il pas besoin ? Dans la phrase que j'ai citée, il me le parait impératif, pas pour la vôtre...

... ce qui avait coutume d'arriver à Athènes ...
... Lucius Cantilina eut une grande force d'âme et de corps ...

Latin - Temps d'un verbe et équivalent français

C'est un portrait. Ordinairement, en français, on le fait à l'imparfait.
C'était un homme tel et tel....Il était grand, il était beau, il sentait bon le sable chaud...
Je t'ai donné mon avis. Maintenant, tu emploies le temps que tu veux.

Latin - Temps d'un verbe et équivalent français

En latin, on utilise le parfait dans les portraits parce que l'on considère le temps auquel appartient le personnage décédé comme révolu. Il n'en va pas de même dans une description de lieux ou de paysages, éléments du récit ressentis comme "permanents", ou s'il s'agit d'exprimer des actions en cours d'accomplissement.
Évidemment, si le texte était directement écrit en français, on aurait l'imparfait. Mais dans une traduction littérale, il faut conserver le parfait dans la mesure du possible.

20

Latin - Temps d'un verbe et équivalent français

Il n'en va pas de même dans une description de lieux ou de paysages, éléments du récit ressentis comme "permanents"...

Jacques Vaissier, pourriez vous m'en donnez un exemple ?