1

Musset, On ne badine pas avec l'amour, acte II, scène 3

Bonjour à tous !
Je travaille sur "On ne badine pas avec l'amour" depuis plusieurs semaines avec ma classe, et notre professeur a décidé de nous donner le travail suivant :
Rédiger une introduction et une conclusion sur la scène trois de l'acte deux de " On ne badine pas avec l'amour".
Etablir le plan détaillé d'un commentaire, deux axes de lectures constitués de deux paragraphes chancun.
Qui aurait la gentillesse de m'aider dans ce travail que je dois finir pour lundi ?
Merci d'avance !

Voici ce texte :

SCENE III
Un champ devant une petite maison.

Entrent ROSETTE et PERDICAN.

PERDICAN
Puisque ta mère n'y est pas, viens faire un tour de promenade.

ROSETTE
Croyez-vous que cela me fasse du bien, tous ces baisers que vous me donnez ?

PERDICAN
Quel mal y trouves-tu ? Je t'embrasserais devant ta mère. N'es-tu pas la soeur de Camille ? ne suis-je pas ton frère comme le sien ?

ROSETTE
Des mots sont des mots et des baisers sont des baisers. Je n'ai guère d'esprit, et je m'en aperçois bien sitôt que je veux dire quelque chose. Les belles dames savent leur affaire, selon qu'on leur baise la main droite ou la main gauche ; leurs pères les embrassent sur le front, leurs frères sur la joue, leurs amoureux sur les lèvres ; moi, tout le monde m'embrasse sur les deux joues, et cela me chagrine.

PERDICAN
Que tu es jolie, mon enfant !


ROSETTE
Il ne faut pas non plus vous fâcher pour cela.
Comme vous paraissez triste ce matin ! Votre mariage est donc manqué ?

PERDICAN
Les paysans de ton village se souviennent de m'avoir aimé ; les chiens de la basse-cour et les arbres du bois s'en souviennent aussi ; mais Camille ne s'en souvient pas. Et toi, Rosette, à quand le mariage ?

ROSETTE
Ne parlons pas de cela, voulez-vous ? Parlons du temps qu'il fait, de ces fleurs que voilà, de vos chevaux et de mes bonnets.

PERDICAN
De tout ce qui te plaira, de tout ce qui peut passer sur tes lèvres sans leur ôter ce sourire céleste que je respecte plus que ma vie.
Il l'embrasse.

ROSETTE
Vous respectez mon sourire, mais vous ne respectez guère mes lèvres, à ce qu'il me semble. Regardez donc ; voilà une goutte de pluie qui me tombe sur la main, et cependant le ciel est pur.

PERDICAN
Pardonne-moi.

ROSETTE
Que vous ai-je fait, pour que vous pleuriez ?
Ils sortent.

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Musset, On ne badine pas avec l'amour, acte II, scène 3

Bonjour,
Pour vous qu’est-ce que cette scène évoque particulièrement ?
- Une fourberie de l’homme «PERDICAN», peut-être, (à quoi vous fait penser ce nom/pseudonymique), sinon ‘perdre’ l’autre et 'quand'  ; inclinant la jeune «Rosette» pas vain non plus ce prénom évoquant la jeune fille encore adolescente, mais sur le chemin d’être femme, sentant pousser et s'éveiller en des désirs inconnus mais la font se tenir sur ses gardes.
Ensuite vous développez ces deux voies : La tentation et la retenue <par exemple> ! Ou bien encore : Quel est le plus fin des deux protagonistes ?

Une introduction pourrait elle se résumer à un titre, une phrase ?

<suggestion>
- A quel pas de deux joue-t-on ?
- Qui aura le dernier mot, entre le chat et la souris ? etc....

3

Musset, On ne badine pas avec l'amour, acte II, scène 3

En ce qui concerne l'introduction, nous avons appris qu'elle était composée de trois parties :
- entrée en matière : auteur, genre, thème, époque
- présentation du texte : titre, époque, auteur, thème
- annonce du plan du commentaire

Pour la conclusion , deux parties suffisent :
- bilan de l'analyse mené dans le développpement
- ouverture ( mettre en rapport le texte étudié et d'autres oeuvres littéraires ou artistiques)

Dans ma première analyse de cette extrait, j'ai noté le lyrisme de Perdican ainsi que Rosette incarne le monde de l'enfance.

Pensez- vous qu'il s'agit d'une bonne entrée en matière ?

Musset, On ne badine pas avec l'amour, acte II, scène 3

En ce qui concerne l'introduction, nous avons appris qu'elle était composée de trois parties :
- entrée en matière : auteur, genre, thème, époque
- présentation du texte : titre, époque, auteur, thème

N'est-ce pas pareil tout ça ? Avez-vous bien lu ?

- annonce du plan du commentaire

Ne pourriez-vous dire ou penser, afin que cela soit plus clair : Commentaire.

Pour la conclusion , deux parties suffisent :
- bilan de l'analyse mené dans le développpement
- ouverture ( mettre en rapport le texte étudié et d'autres oeuvres littéraires ou artistiques)

Dans ma première analyse de cette extrait, j'ai noté le lyrisme de Perdican ainsi que Rosette incarne le monde de l'enfance.
Pensez- vous qu'il s'agit d'une bonne entrée en matière ?

Tout cela est tellement confus, comment vous aider ?

5

Musset, On ne badine pas avec l'amour, acte II, scène 3

Je viens d'avoir cours de français et vais pouvoir vous apporter de nouveaux éléments si vous souhaitez toujours m'aider dans ce travail.
Pour l'entrée en matière, l'évocation de la liaison de Alfred de Musset et Georges Sand peut ensuite nous permettre d'introduire la scène que j'avais à étudier.
Le premier axe de lecture pourrait être le suivant :
une scène de séduction qui devient pathétique
Par contre pour le second, je ne parviens pas à en trouver un.
En espérant que cette explication vous aide au mieu.