1

Exercice sur l'évolution des mots du latin au français

Merçi pour tout début d'aide car je suis complètement larguée et ne parviens pas à trouver une méthode pour respecter la chronologie relative.

Sujet : Retracez l’évolution, du latin au français moderne, de :
*maturu(m) > mûr (AF meür)
capillos > cheveux
videre > voir (AF veoir)
credere > croire
camera(m) > chambre
laudare > louer
cinere(m) > cendre

2

Exercice sur l'évolution des mots du latin au français

Cela n'est pas très compliqué.

La première chose à faire est de déterminer la place de l'accent.
Ensuite tu en déduis la longueur des voyelles.

Les trois gros points de repères sont :

La mutation du système vocalique (3° siècle)
La chute de toutes les pénultièmes atones, et d'un grand nombre de prétoniques internes (3°-5° siècle)
- Cette chute a des conséquences immédiates : assourdissement des sourdes au contact des sonores ; formation d'une consonne épenthétique entre n/m et r.
La chute de la voyelle finale, remplacée dans certains cas par un e central (7°8°)

autres phénomènes importants :
2° siècle palatalisation de k devant i (accompagnée d'un déplacement vers la zone dentale, et de la formation d'un élément constrictif > ts)
4° siècle sonorisation des sourdes intervocaliques ex capellos > cabellos.
4° diphtongaison spontanée du e bref > ié
5° palatalisation du k devant i. (accompagnée de la formation d'un élément shuintant)
6° spirantisations de sonores intervocaliques d > ? b > ? (ce dernier renforce son point d'articulation en v).
6° simplification de la diphtongue au en o.
7°8° : disparation de la spirante ? quand elle reste entre voyelles.

Enfin 12° siècle : les affriquées (ts, tch) se simplifient en fricatives (s, ch). Les diphtongues se simplifient (ié se simplifie en yé, par déplacement de l'accent sur la zone la plus ouverte, et consonnification consécutive du "i" atone devant voyelle.

Dernier détail : le R apico alvéolaire devient le r post dorso vélaire entre le 13° et 17° siècle.

3

Exercice sur l'évolution des mots du latin au français

Merçi infiniment pour cette aide précieuse même si dans l'application cela n'est pas si simple...
Bonsoir,

Vraiment, ce n'est pas simple...Je n'arrive pas à trouver une méthode pour retracer l'évolution en toute cohérence...

4

Exercice sur l'évolution des mots du latin au français

Tu pourras toujours proposer des applications, je te dirai si ça fonctionne.
Attention, je crois que j'ai donné une date trop tardive pour la spirantisation du b. J'ai de bons restes en phonétique historique, mais j'ai oublié quelques détails.

5

Exercice sur l'évolution des mots du latin au français

Bonjour,
C'est entendu, je m'y mets et merçi encore!!!!

6

Exercice sur l'évolution des mots du latin au français

Voilà ce que j'ai fait (péniblement)...
maturu(m)>mûr

màturum > müR

Mot à 3 sullabes.La pénultième contient une voyelle brève,l'accent remonte donc sur l'ante pénultième: c'est un proparoxyton.Dernière voyelle toujours brève dans les mots en "um".

Ier siècle:amuissement de la voyelle pénultième atone màtru(m)

Vème s : lors du boulev. voc tardif  u>o losque u est dans la dernière syllabe. matro(m)

VIème s: Les voyelles toniques et libres s'allongent;diphtongaison,sous l'accent elle se segmente et le 2nd élément se ferme d'un degré metro(m)

VIIème s: Réduction de la diphtongue par assimilation puis monophtongaison en é de "vert"
               Amuissement de m des l'époque latine classique metr
XVIIème s: Le r apico alvéolaire devient R dorso vélaire  metR

Et voilà et c'est comme ça pour chaque mot je bloque à certains moments de l'évolution...

7

Exercice sur l'évolution des mots du latin au français

Tu as commencé par le mot le plus difficile, à mon sens.

màturum > müR

Mot à 3 sullabes.La pénultième contient une voyelle brève,l'accent remonte donc sur l'ante pénultième: c'est un proparoxyton.Dernière voyelle toujours brève dans les mots en "um".

Mal raisonné.
Comment peux tu savoir que la pénultième est brève?
Tu ne le démontres pas, tu l'affirmes.
Par contre je peux te démontrer le contraire.
Si la pénultième était brève, elle serait atone
Or toute pénultième atone chute. On obtiendrait donc Matru ou madru. Le u final devient o, et disparait au 7° 8° siècle, dans ce cas. Donc on obtiendait une chose comme Marre, ou Merre. En tout cas, le "u" aurait totalement disparu.
Pour que matuRum donne mür, Il faut donc supposer que le "u" est accentué ; il n'a pu retenir l'accent qu'en étant long.

Ier siècle:amuissement de la voyelle pénultième atone màtru(m)

Oui

Vème s : lors du boulev. voc tardif  u>o losque u est dans la dernière syllabe. matro(m)

Aucune raison qu'il soit si tardif que cela.
Les erreurs que tu fais découlent de la mauvaise analyse de la place de l'accent, ici.
N'oublie pas la sonorisation du "t" entre voyelles. Même s'il y avait eu un R, cela ne l'aurait pas empêchée. Car un R et un l, situés après une consonne sourde, n'empêchent pas la sonorisation. Mais ici, ce n'est même pas le cas.

VIème s: Les voyelles toniques et libres s'allongent;diphtongaison,sous l'accent elle se segmente et le 2nd élément se ferme d'un degré metro(m)

Cela découle encore logiquement de ton erreur première.

XVIIème s: Le r apico alvéolaire devient R dorso vélaire  metR

Euh oui, tu viens de démontrer par l'absurde que tes hypothèses de départ étaient fausses, puisque tu n'es pas arrivé à [mür]
Sinon, tu as aussi oublié de faire disparaitre le [t], devenu [d] au 4° siècle. Plus tard il se spirantise. Plus tard encore, il s'amuit.

Sinon, ce qui est nécessaire de savoir pour matuRum, c'est que parfois le "a" atone s'affaiblit en "e" central, qui finira par s'effacer devant la voyelle qui le suit. Je suppose que c'est vers le 7° siècle, avant la chute du  ? intervocalique. C'est la principale difficulté de ce mot. Je précise aussi que vers le 7° siècle aussi le [u] avance son point d'articulation vers la zone labio palatale, donnant [ü].

Exercice sur l'évolution des mots du latin au français

Et il me semble qu'on aboutit alors à meür...
L'accent circonflexe actuel est censé être un "rappel" du e disparu.

9

Exercice sur l'évolution des mots du latin au français

Oui, tout à fait... (voir ce que j'ai rajouté à la fin du message précédent). Je pense que le "e" a disparu de la prononciation vers le 16° siècle, mais ceci est une grosse approximation.

10

Exercice sur l'évolution des mots du latin au français

Je vous remercie vraiment de votre aide mais je suis totalement découragée,c'est ma première année de linguistique et je me sens incapable de faire une démonstration juste...