1

Pourquoi une correspondance privée devenue publique peut-elle rencontrer l'intérêt des lecteurs ?

Bonjour à tous,

Je sollicite de nouveau votre aide pour une dissertation sur le thême de l'épistolaire cette fois ci.

Voici le sujet : Pourquoi une correspondance privée devenue publique peut-elle rencontrer l'intérêt d'un public de lecteur ?

Le corpus est composé des lettres suivantes :
-Lettre à Joséphine, Bonaparte
- Lettre à Madame Aupick, Baudelaire
- Une lettre de Marcel Proust où il s'adresse à sa mère, publiée dans son ouvrage Correspondance


J'ai déjà pas mal de pistes pour débuter :

Dans un premier temps l'interet historiques des lettres :

Il s'agit d'abord d'un témoignage d'une époque (par exemple les correspondances entretenues pendant les guerres, etc...
On peut donc aisément obtenir des informations sur les conditions de vie d'une époque (tout en tenant compte de la classe social du locuteur...car cela fait toue la différence). On peut également situer une époque ou bien la mentalité d'une époque (le libertinage avec Les liaisons dangeureuses, entre autres).

On peut également discerner certaines idéologies à travers les correspondances de certaines auteurs tels que Voltaire. Les confrontations d'idées sont possibles dans le genre épistolaire dès lors qu'il y a dialogue.

....

Voilà, j'espère que vous serez en mesure de m'apporter des élèments supplémentaires pour étayer mon plan.
Merci d'avance,

Paulie

2

Pourquoi une correspondance privée devenue publique peut-elle rencontrer l'intérêt des lecteurs ?

Bonsoir Paulie,

Il n'y a pas que de nobles motivations : goût du scandale, curiosité malsaine... mais admettons que ces intentions sont sublimées par d'autres plus relevées.

Connaissance intime des personnes puisque par défintion elles se sont un peu plus exposées dans une correspondance privée.

Les écrivains ont souvent utilisé cette forme de correspondance pour rédiger des morceaux d'essai sur l'esthétique, la création romanesque, la philosophie : par ex. la correspondance de Diderot avec Sophie Volland, de Flaubert avec Louise Collet.

Découverte d'un style plus relâché, plus spontané...

Pourquoi une correspondance privée devenue publique peut-elle rencontrer l'intérêt des lecteurs ?

Bonsoir. J'ai à peu près le meme sujet donc je n'ai pas créé d'autre discussion mais il varie quelque peu tout de meme. C'est donc une dissertation dont le sujet est ''Comment la correspondance privée des écrivains peut-elle rencontrer l'intéret d'un public de lecteurs et se constituer en oeuvre littéraire?'' (mon sujet est la en réalité : http://www.sauv.net/eaf2002sujets.php)

Personnellement j'aurai fait ce plan pour ma problématique :

I. La lettre comme le témoignage d'une époque
1. Informations sur les conditions de vie d'une époque donnée
ex: Paroles de Poilus, Lettres et Carnets de fronts
2. Idéologies d'une époque
ex: Les Laisons Dangereuses de Laclos // Libertinage

II. L'humanité d'une lettre
1. Nv visage de l'auteur : démystification
ex: Victor Hugo, Lettres à Juliette Drouet
2. Découverte d'un style plus spontané car en proi à des émotions
ex: Madame de Sévigné, Lettre à Madame de Grignan, 4 mars 1671

III. L'aspect littéraire, technique d'une lettre
1. Poser son idéal
ex: Arthur Rimbaud, Lettres à Paul Démény (Les lettres dites ''du voyant'')
2. Expression de la difficulté rencontré avec la création
ex: Flaubert avec Louise Collet, notamment à la période de l'écriture de Madame Bovary.

Voila, pensez vous qu'il réponde à ma problématique ("comment" :s) car j'ai de forts doutes? (et notamment à sa deuxième partie "et se constituer en oeuvre littéraire?'') Voyez-vous quelque chose à ajouter ou à contester?

Merci d'avance.

4

Pourquoi une correspondance privée devenue publique peut-elle rencontrer l'intérêt des lecteurs ?

Bonsoir,

Comment peut se comprendre comme à quelles conditions.
Ce plan me paraît convenable.
J'insisterais simplement plus sur le style propre à la lettre qui permet à la correspondance d'accéder au statut d'oeuvre littéraire. Il faut donc inventorier les effets permis par la lettre privée. A ce sujet Les Liaisons dangereuses sont un roman épistolaire, mais non une vraie correspondance privée.
Proie s'écrit avec un E final.

Pourquoi une correspondance privée devenue publique peut-elle rencontrer l'intérêt des lecteurs ?

Ok pour le E  et pour les Liaisons aussi, je mettrai à la place la lettre de Voltaire à Frédéric II où on voit nettement s'esquisser les idées des Lumières.
Pour le style propre à la lettre qui permet d'accéder au statut d'oeuvre littéraire par contre je ne vois pas, quand vous parlez des effets, ce n'est pas ce que j'ai dit par mes grandes parties?

6

Pourquoi une correspondance privée devenue publique peut-elle rencontrer l'intérêt des lecteurs ?

Bonjour fm_doll,

Tu n'as abordé qu'un aspect du "style" de la lettre privée.
La lettre comme "conversation des absents", Cicéron
- les marques temporelles, les indications de lieu,
- d'où les efforts pour se rendre présent (voir l'expressivité des chroniques de Mme de Sévigné qui rapporte avec un surplus de vie les potins de la cour pour sa fille qui en est éloignée), la lettre permet au scripteur de se donner à voir en direct, sans aucun intermédiaire.
- d'où les efforts pour agir sur le destinataire (les conseils de la mère à sa fille),
- l'écriture opérante : comme si le lecteur lisait pendant que l’auteur écrivait. La lettre est donc la communication entre deux subjectivités, deux sensibilités désignées de manière littéraire et verbale.
Mais tous ces efforts ne seraient rien (en termes littéraires) s'ils ne permettaient pas de déboucher sur un "style".
Dans ce type de littérature, la volonté de l’auteur est de mettre le lecteur en contact avec son caractère, sa sensibilité, il lui faut donc plus que dans tout autre genre susciter des émotions fortes à partir d'éléments très précis de sorte que le destinataire puise s'imaginer la situation  (événement ou idée) et y réagir. La lettre est aussi un commentaire direct de ces mêmes événements : La lettre sert avant tout à nous faire pénétrer au cœur d'une conscience ou d'une sensibilité. Les événements sont seconds, c'est la réaction des protagonistes qui est privilégiée.
Ainsi note-t-on l'utilisation privilégiée de certains types de discours : narratif, descriptif, argumentatif, ou des fonctions expressive et impressive (je > tu, vous) qui peuvent exprimer la confidence, l'échange intellectuel, la requête ou le simple badinage servent à impliquer, voire manipuler le destinataire. Une lettre nécessite une étude fine de la modalisation.