En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ?

Bonjour !
"moi, je vis la vie à côté" affirme le poète Charles Cros. En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ?
Mon plan est en deux parties : en quoi il diffère et en quoi il est semblable.
Jusque-là pas trop de complications . Mon introduction est rédigée.
Si j'ai bien compris, Charles cros affirme que le poète ne vit pas la vie de la même façon que ses semblables, il en est spectateur ou ressent-il les choses différemment ? J'ai peur de me tromper et avec ma volonté de bien faire pour me 1re dissert je demande de l'aide à ceux qui voudront bien m'en apporter
Merci beaucoup.

2

En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ?

Bonsoir Nenki,

D'abord le poète est celui qui voit autrement, qui porte un regard neuf, émerveillé sur ce qui est souvent ignoré par les autres hommes.
Ensuite le poète est celui qui ressent moins différemment que plus intensément.
Enfin le poète est celui qui transforme le langage utilitaire et quotidien en une musique, un chant ou une expression nouvelle et esthétique.

Dans la pensée de Cros, inventeur génial, doux hurluberlu, curieux de tout et poète, cette affirmation indique qu'il a vécu à côté de ses congénères industrieux et bornés. La vie est ici la vie "normale", à ras de terre...

3

En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ?

Une trés belle chanson de Jean Ferrat ( me rapelle plus trop du titre ) mais voici quelques paroles disait : "le poête a toujours raison, il voit plus haut que l'horizon et le futur est son royaume".
Ca illustre un peu le premier argument de Jean Luc. Je suis pas sur qu'on puisse citer Jean ferrat dans une dissertation, mais en tout cas je trouve ce texte intéressant...

4

En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ?

Bonjour Vive-le-bac,

Excellente trouvaille dont voici le texte complet
ici.
Si Ferrat est poète, pas simplement pour avoir chanté Aragon, mais parce qu'il "voit" autrement (ici l'engagement idéologique), alors pourquoi ne pas le citer ?

En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ?

La femme est l'avenir de l'homme (mais je crois que le texte est d'Aragon)
Le poète n'est pas différent des autres hommes : voir le poème Au Lecteur de Baudelaire
Le poète est différent : dans le Journal de Baudelaire (Mon cœur mis à nu) on trouve pas mal de citations dans ce sensLe poète spectateur de la vie ? non, je le ressens comme complètement engagé dans la vie. Mais avec la sensibilité exarcerbée des artistes

En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ?

En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ? "Moi, je vis la vie à côté" déclare Charles Cros.
J'aurais besoin de votre aide, j'ai beaucoup de mal a répondre à ce sujet.
Merci.   

En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ?

J'ai la même dissertation à faire pour jeudi, mais j'ai eu du mal a trouver des exemples sur l'homme semblable aux autres ...
Mis à part qu'il soit mortel (il mange, il boit , ex) comme nous je trouve rien d'autre et aucunes citations aussi...
Puis j'ai aussi du mal a faire ma conclusion même si je sais qu'elle doit être personnelle, vous n'auriez pas quelques idées pour moi?
merci.

En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ?

Bonjour à tous,
Passant comme tous les autres étudiants de 1° les épreuves anticipées la semaine prochaine, je suis intensément plongée dans mes annales afin de retenir le maximum d'informations...
En lisant et en apprenant des problématiques de dissertations et leur plan, je me suis retrouvée face à une qui m'intrigue:

Le poète est-il différent des autres hommes?

Étrange problématique, en effet, d'autant que la réponse me paraît pour le moins subjective et donc difficile à traiter en dissertation...

Le plan qui est proposé est le suivant:

I. Le poète ressemble aux autres hommes car:
  1) Il ressent les mêmes émotions.
  2) Il participe à la vie sociale.
II. Le poète est différent des autres hommes car:
  1) Il manie une langue travaillée.
  2) Il a une sensibilité exacerbée.
  3) Il est visionnaire.

Si l'on oublie le déséquilibre du plan (qui cependant est étrange dans un sujet d'annales), comment réussir ce sujet en y insérant références et arguments solides?

Merci de me donner vos avis!!

En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ?

Je parierais sur l'audace ! mais bien sûr faut être sûr de soi
Démolir les arguments du 2
Le poète manie une langue travaillée
Non, le poète parle la même langue que les autres et utilise les mêmes mots Il n'a pas, au départ, d'autres moyens (ce que semble sous-entendre "il manie une langue travaillée)
Il a une sensibilité exacerbée
Certes, mais pas davantage que celle de beaucoup de personnes qui pour autant ne deviennent pas poètes
Il est visionnaire
Cet argument est le seul (selon moi) valable dans cette partie

Tu peux donc retourner le plan
en contre-arguments au 1)
Il participe à la vie sociale
Non, le poète est souvent un solitaire
Il ressent les mêmes émotions
Non, il ressent une émotion particulière, celle de la poésie
etc

En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et diffère d'eux ?

L'histoire de manier une langue travaillée.. ça ne vous fait pas penser au poème de Victor Hugo, Réponse à un acte d'accusarion, pù le poète déplore la ségrégation qui existait jusque là avec des poètes comme Ronsard, Pétrarque, Marbeuf...

Et puis il y a deux visions possibles du poète : celui qui est supérieur aux hommes, qui parle le langage des dieux, et celui qui 'adresse aux hommes et parle leur langage... Je pense également à l'image du poète selon Baudelaire ( qu'on voit bien dans Correspondances ou L'albatros ),
"Le poète est semblable aux Prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer
Exilé sur le sol au milieu des huées
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher"
C'est-à-dire le poète maudit, incompris car trop supérieur aux hommes...


Et ici un poème de Victor Hugo :

Peuples ! écoutez le poëte !
Écoutez le rêveur sacré !
Dans votre nuit, sans lui complète,
Lui seul a le front éclairé.
Des temps futurs perdant les ombres,
Lui seul distingue en leurs flancs sombres
Le germe qui n'est pas éclos.
Homme, il est doux comme une femme.
Dieu parle à voix basse à son âme
Comme aux forêts et comme aux flots.
C'est lui qui, malgré les épines,
L'envie et la dérision,
Marche, courbé dans vos ruines,
Ramassant la tradition.
De la tradition féconde
Sort tout ce qui couvre le monde,
Tout ce que le ciel peut bénir.
Toute idée, humaine ou divine,
Qui prend le passé pour racine
A pour feuillage l'avenir.
Il rayonne ! il jette sa flamme
Sur l'éternelle vérité !
Il la fait resplendir pour l'âme
D'une merveilleuse clarté.
Il inonde de sa lumière
Ville et désert, Louvre et chaumière,
Et les plaines et les hauteurs ;
A tous d'en haut il la dévoile ;
Car la poésie est l'étoile
Qui mène à Dieu rois et pasteurs !

J'ai peut-être fait un peu long, et je ne sais pas si ça t'aidera vraiment... Enfin, bon courage !