Dans quelle mesure l'écrivain peut-il agir sur l'époque dans laquelle il vit ?

Bonsoir !
Je suis en 2nde et j’ai une dissertation a faire rapidement ( dans 2 semaines je crois ), et elle ne m’inspire pas beaucoup !
Le sujet est : "Dans quelle mesure l’ecrivain peut-il agir sur l’époque dans laquelle il vit ?"  J’ai déjà pensé plusieurs exemples, comme "J’accuse" de Zola, Hugo contre la peine de mort, Zola encore qui dénonce le travail des ouvriers...
J’ai commencé a écrire un petit truc qui pourrait m’aider sur ce que je pourrait dire :
"Un écrivain écrit rarement uniquement pour lui, car il vise à faire passer, à travers ses œuvres, un message, son opinion. Ainsi, certains auteurs s’engagent à travers leurs écrits, et prennent des risques pour dénoncer des injustices, faire valoir des idées importantes à leurs yeux, leurs valeurs… On peut se demander si cet engagement est efficace, s’il contribue réellement à l’amélioration de la société. S’il est vrai que les idées des écrivains ont une certaine influence sur l’évolution de la société, celle-ci est néanmoins parfois limitée, selon les époques. Dans tous les cas, si le but recherché par l’auteur n’est pas atteint, son œuvre aura peut-être amélioré individuellement chacune des personnes qui composent la société."
Je ne comprends pas vraiment le terme "Mesure", dans le Sujet.
J’aimerais un peu d’aide, des exemples...
Merci d’avance !

2

Dans quelle mesure l'écrivain peut-il agir sur l'époque dans laquelle il vit ?

Bonsoir.

"Dans quelle mesure" t'invite à rechercher les limites.
Regarde cette page du site ici qui développe un thème voisin.

Dans quelle mesure l'écrivain peut-il agir sur l'époque dans laquelle il vit ?

Merci

Dans quelle mesure l'écrivain peut-il agir sur l'époque dans laquelle il vit ?

Ici, le terme "mesure" pourrait être entendu comme "pouvoir"..

Bien sur que l'écrivain a un certain pouvoir. Il n'est pas vain de se souvenir qu'en général, dans tous les pays totalitaires, les ouvrages voyagent "sous le manteau", car des écrits naissent les informations qu'on aimerait nous cacher. Beaucoup révèlent les attitudeset trafics souterrains au plus grand nombre, mais invitent également de manière ouverte ou plus discrète à la révolte.
Des auteurs comme M.KUNDERA, et tant d'autres ont été interdits dans leur pays ; à l'Est en particulier.
Il en va de même pour certaines chansons. Certaines prisons ne permettaient pas l'entrée de lecture en cellule ; on ne pouvait cependant pas empécher les gens de chanter, d'où l'infiltration de la pensée.
Le pouvoir des mots est immense, d'où l'importance des chants révolutionnaires...

5

Dans quelle mesure l'écrivain peut-il agir sur l'époque dans laquelle il vit ?

Le sujet est : "Dans quelle mesure l’écrivain peut-il agir sur l’époque dans laquelle il vit ?"  J’ai déjà plusieurs exemples, J'accuse de Zola, Hugo contre la peine de mort

Pensez au(x) contexte(s) historique(s). Pour l'essentiel, la littérature n'est pas un jeu littéraire. Elle est pro-voquée par des circonstances particulières : une crise personnelle, morale, sociale, politique. Une œuvre fait de son auteur une personne publique. C'est bien une personne privée qui écrit ; mais c'est à une personne « collective » qu'elle s'adresse : à l'humanité en chaque homme.
D'Homère à Sartre, les grandes œuvres sont cela même qui nous permet d'identifier une époque (nom qui vient du grec epos : parole ; qui a donné épopée — consultez la parenté avec le mythe) : la littérature fait l'histoire, en articule les événements pour lui donner son sens, sa conscience. Mais le dire de cette manière, c'est le dire en moderne. En fait, dès les origines, dire c'est faire être, créer, instituer (en latin lex, legis a donné à la fois le mot et la loi...). Mais ce que la parole a le pouvoir de faire (cf. le message de Cyclopea), elle a le pouvoir de le défaire (cf. J'accuse, et l'affaire Dreyfus).

Les Grecs ne mentaient pas (ce qui était rare !), quand ils disaient qu'Homère était leur éducateur. Il faut le prendre à la lettre : il l'a bel et bien été ; beaucoup plus que nous ne pourrions l'imaginer aujourd'hui. Dès avant Sartre et la littérature engagée (cf. Qu'est-ce que la littérature ?), la littérature a toujours agi sur son époque, mais aussi à d'autres époques (action à retardement : on redécouvre parfois des auteurs oubliés, comme Shakespeare au XIXe siècle). Mais dans quelle mesure ? C'est-à-dire dans quelles proportions (l'écrivain peut subjuguer : il n'est pas magicien) ? Et, par extension, quel est son pouvoir ? Autrement dit, quel est le pouvoir de la littérature (cf. le thème du pouvoir des mots, en philosophie ou ailleurs : la parole politique dans un parlement, la parole d'un avocat dans un tribunal, etc.) ?

Dans quelle mesure l'écrivain peut-il agir sur l'époque dans laquelle il vit ?

J'ai exactement le même sujet que toi et je ne m'y retrouves pas !!
J'ai pensé à un plan dialectique, avec donc thèse, antithèse et synthèse mais quelle est la thèse de ce sujet ? Je suppose qu'il faut dire en premier pourquoi l'écrivain agit-il et ensuite quelles sont les limites, mais pour une synthèse c'est difficile !!
Merci de m'aider parce que je suis vraiment perdu !!!

7

Dans quelle mesure l'écrivain peut-il agir sur l'époque dans laquelle il vit ?

Bonjour Hugo,

Regarde le message n° 2.
Ce sujet n'appelle pas vraiment un plan dialectique.
Tu serais plus à l'aise avec un plan thématique qui examinerait les conditions à remplir pour que l'écrivain puisse agir sur son époque.
Par exemple
1 - d'abord être lu d'où la nécessité de plaire, d'être en accord avec son temps, les modes...
2 - avoir réfléchi, connaître ses lecteurs, s'inscrire dans les débats...
3 - être reconnu : avoir une personnalité, un style... ne pas laisser indifférent...

Dans quelle mesure l'écrivain peut-il agir sur l'époque dans laquelle il vit ?

ah, d'accord et à ce moment la se serait plus dans une deuxième partie pour dire comment il peut agir ? Et dois-je faire une 3e partie ( je suis en 1ere et ce n'est que ma 1ere dissertation ) ?

9

Dans quelle mesure l'écrivain peut-il agir sur l'époque dans laquelle il vit ?

Tu es en première et ce n'est que ta première dissert' ? En plein milieu d'année de première ? Ouaaah  Bizzare...