Commentaire comparé de deux textes des Fleurs du Mal

Bonjour,
Je suis en première et je dois faire un sorte de commentaire comparé entre deux textes des Fleurs du Mal de Baudelaire. Il faut en fait que je dégage un thème commun aux deux textes et que je l'analyse. Il faut aussi que je les associe à un tableaux représentant ce thème.

J'ai d'abord pensé traité le paysage idéal présent dans plusieurs poèmes du recueil (L'invitation au voyage, Parfum exotique) que j'aurai associé au tableau "Luxe, calme, volupté" de Matisse, mais j'ai déjà commenté un de ces textes en classe (L'invitation au voyage).
Je ne sais pas si il y a d'autres poèmes traitant ce thème et si oui pouvez vous me les indiquer.

Sinon j'ai relevé les principaux thèmes des Fleurs du Mal qui sont: l'art, l'amour, le spleen, la misère (partie Fleurs du mal du recueil), le satanisme (partie Révolte du recueil), le vin comme paradis artificiel (partie Le Vin du recueil) et la mort. Mais j'ai du mal à trouver deux poèmes vraiment liés...

Merci d'avance

Commentaire comparé de deux textes des Fleurs du Mal

Bonjour,
Pensez-vous pouvoir, ou aimer  comparer, « l’Invitation au voyage » avec « A une passante » ?

Le premier poème ne se veut-il, n’est-il pas qu’allégorique : tel un frère aimerait à dire à sa sœur, le mot Amour, dans ce qu’il a d’universel et non de passionnel et sexuel (ou ce que la matière aimerait gueuler à l’Âme – préserve-toi -) ?

Le second poème pourrait, quant à lui, ne plus parler de l’innocence qu’on voudrait éveiller, mais plutôt de la réalité, qu'on se plait à "dissimuler",<délices qu’on a pu ou ne pouvons plus vivre, ni partager encore>-…

Le 1er se veut et s’aimerait préservant, <prévenant/doux>
Le Snd, haletant, sachant/regrettant, détectant un signe...<amer/pas encore désespéré>

C’est le temps qui fonde ici la différence entre ces deux expressions. Le 1er poème  peut être perçu, comme distancié, avec l’âge, "l’attachement dû au fameux détachement", tandis-que le second, contrairement à l’image qu’il décrit vit et espère encore ; en lui la sagesse n’a pas encore fait son œuvre, l’auteur se dit et se veut encore ETRE, exister - se projeter ! Il se projette dans la femme et son geste chorale/corolle, de vêtement et sa dentelle.

Pour exprimer cette dualité du temps, de la Sagesse en devenir et pas encore réalisée dans l’absolu, je crois que certains tableaux d’une femme, merveilleuse,  expriment tout cela : Mme B. MORISOT…Candeur/innocence, puis nonchalance couverte de blanc souvent, mais offerte…. Manet et B. furent en symbiose magnifiquement quant à l'Art, la peinture et l'expression du dire, sans les mots. Plein de sites vous feront goûter ces subtilités.
Cela ne demeure qu’une option
.

Commentaire comparé de deux textes des Fleurs du Mal

parfums exotiques et La chevelure sont très proches (peut-être même trop pour ton travail...). Le thème est le rêve exotique inspiré par l'odeur de la femme aimée (ou de ses cheveux). Le tableau tu dois pouvoir trouver par rapport à l'exotisme par exemple

Commentaire comparé de deux textes des Fleurs du Mal

Merci beaucoup pour votre aide a tous les deux!
Cyclopea votre réponse aurai pu convenir parfaitement sauf qu'ayant déjà étudié le poème L'invitation au voyage je ne peux le reprendre pour mon étude comparative.
J'ai regardé les poèmes et La chevelure convient parfaitement à ce que je cherchais. Il ne me reste plus qu'à faire le commentaire et à trouver le tableau.
Encore merci à vous deux

Commentaire comparé de deux textes des Fleurs du Mal

Bonjour,
Paul GAUGUIN devrait pouvoir vous aider