Texte du grec ancien

Tenter d'expliquer, non pas de manière littérale, le texte ci-dessous, mais dans son hermétisme.

La Rose de Jéricho étant par elle-même un symbole

Hiericuntis Rosa ex quatuor eius portis" tiré du Naometria de Simon Studion.
Merci d'avance.

Texte du grec ancien

Ce n'est pas du grec mais du latin. Et je ne vois pas d'hermétisme dans ce bout de phrase.

Texte du grec ancien

La rose de Jéricho de l'ancienne Palestine, (« Rosa Hiericuntis ») reste inconnue (il peut d'ailleurs s'agir de plusieurs plantes différentes), mais n'a de toute évidence aucun rapport avec ce que nous appelons aujourd'hui rose de Jéricho (Selaginella lepidophylla, originaire du nord de Mexique), qui n'existait pas dans les déserts de l'Ancien monde au temps du moine Simon Studion (XVIe siècle). Nous savons néanmoins que, comme la rose de Jéricho actuelle, il s'agissait de plantes du désert ayant la propriété de s'épanouir après les rares pluies, et de se mettre en sommeil le reste du temps.

Il s'agit donc d'une plante reviviscente, et c'est à ce titre qu'elle a été investie de toute une charge symbolique. Elle tient son nom de la Jéricho palestinienne, ville détruite et rebâtie plusieurs fois, presque toujours dans un contexte dramatique. Elle fut notamment détruite par les Pharaons au temps des Hyksos, et, comme chacun sait, par Josué. Les lecteurs de la Bible se souviennent qu’après la destruction de la ville Josué lança une malédiction contre elle (Josué, VI, 26): « Maudit soit devant l’Eternel l’homme qui entreprendra de rebâtir cette ville ; il la fondera sur son premier-né et en posera les portes sur son plus jeune fils. »   Cette malédiction s’accomplit au temps d’Achab, roi d’Israël,  (I Rois, XVI, 34) : « En son temps, Hiel de Béthel bâtit Jéricho ; il la fonda sur Abiram, son premier-né, et il en posa les portes sur Segub, son plus jeune fils. » Sous l'occupation romaine c'était une station climatique appréciée pour l'ombrage offert par ses  palmeraies. (Josèphe, Guerre des Juifs, 4, 8-3.) Elle avait prudemment été rebâtie à quelque distance de son site primitif... 

Plante du désert, la rose de Jéricho attend dans la précarité la venue vivifiante de la pluie. C'est, symboliquement parlant, l'âme qui attend dans la souffrance le renouveau, la résurrection, la rencontre avec son Sauveur. Elle reçoit les gouttes de pluie sur ses feuilles qui les dirigent vers sa racine, comme l’initié reçoit la Parole du Maître et en fait son profit.

Texte du grec ancien

Vous avez totalement raison, c'est du latin, mais comme je sortais d'un texte de Fiklen.. qui lui évoquais le Grec ancien, sottement je n'ai pas sorti mon nez d'où je me trouvais. Je ne corrige pas le titre <si tant est qu'on puisse le faire>, sans cela notre ami bienveillant le signalant deviendrait tout soudain diridicule.

Grand Merci, mille fois.
Le détail concernant cette plante, historiquement je la savais, peut-être pas dans son entier, aussi précisément (aussi cela complète ma connaissance, et peut apporter à d'autres, tant cette forme littéraire était subtile), mais c'est véritablement le paragraphe de fin qui m'offre la lumière qui me manquait (je tournais en rond, je savais qu'une perle fine s'y cachait). Merci à Vous, mille fois encore.    re-Bonjour -- Mais que viennent faire ici les fameuses "4 portes", que sont-elles sensées délivrer ? <architecture traditionnelle, ou chose cachée, je pense > ! Cher Zohar, Zorah, je vous adore... J'attends et vous espère en explication  :roll:

Texte du grec ancien

« Une rose de Jéricho sort de chacune de ses (=du temple) quatre portes ».

Les quatre portes du temple de Simon Studion sont les quatre extrémités de la croix évangélique mystique sur laquelle le temple est bâti.

6

Texte du grec ancien

Bonjour à tous,
excusez moi de changer de sujet, mais j'aurais besoin de votre aide.

je voudrais traduire ( pas pour un devoir, juste pour un besoin personnel) cette citation en grec ancien. Cependant, je n'ai jamais fait de grec, et n'arrive pas à trouver une traduction correcte nulle part .

la citation
Ne te lasse pas de crier ta joie d'être en vie et tu n'entendras plus d'autres cris

Merci de votre aide