11

Molière, L'École des femmes, acte I, scène 1

Il faut fournir un peu de travail perso ici pour avoir des réponses : relis le texte; et trouve ce que chacun des deux défend comme idées, et avec quels arguments.

12

Molière, L'École des femmes, acte I, scène 1

Ouais Merci qu'emmène même si vous ne m'avez pas un strict minimum aider. :@

13

Molière, L'École des femmes, acte I, scène 1

Ce n'est pas l'objectif de ce forum que de donner des réponses toutes faites.

14

Molière, L'École des femmes, acte I, scène 1

Je Demande pas des réponses toutes faite , juste un exemple pour me mettre sur la voie . allez la bise .

15

Molière, L'École des femmes, acte I, scène 1

Eh bien voici un des arguments d'Arnolphe
Et votre front, je crois, veut que du mariage
Les cornes soient partout l'infaillible apanage.

Molière, L'École des femmes, acte I, scène 1

Moi, j'irais me charger d'une spirituelle
Qui ne parlerait rien que cercle et ruelle,
Qui de prose et de vers ferait de doux écrits,
Et que visiteraient marquis et beaux esprits,
Tandis que, sous le nom de mari de Madame,
Je serais comme un saint que pas un ne réclame?
Non, non, je ne veux point d'un esprit qui soit haut;"

Molière, L'Ecole des femmes, acte I, scène I, 1662.

Je dois trouver le procédé d'écriture ici utilisé. Comment appelle-t-on ce genre de question (le contraire de ce que l'on pense)? Est-ce une antiphrase?

Merci d'avance de votre aide!

17

Molière, L'École des femmes, acte I, scène 1

:/bonjour .

J'aimerai avoir de l'aide concernant le passage de L'Ecole des Femmes de L'acte I ( scene I).
je dois en effet écrire un commentaire et cela me pose quelques problemes
La problématique donnée par notre prof' est " Quels sont les enjeux de cette scène?"
Nous avons donc ensuite à dégager les axes et à écrire la conclusion ( l'introducton j'ai réussi).

j'ai dégagé 2 axes ( il m'en manque donc un) et j'aimerai que vous me disiez s'ils sont bons et que méteriez vous en 3ème axe.

AxeI : l'éducation des filles et l'apprentissage de l'amour
Axe II : un monologue délibératif.

( sachant que notre prof' rédige ses axes en se bassant sur ces 3 "questions :
1) ce que dit le texte
2) comment
3) pourquoi).



Mon message me parait un peu compliqué mais si vous ne comprennez pas ce que je dis faites le moi savoir pour que ensuite vous m'aidez.

Merci

Molière, L'École des femmes, acte I, scène 1

c'est une scène d'exposition, le premier enjeu évident, c'est donc de présenter personnages, intrigues possibles et noeud: ce serait dommage de passer à côté de cette lecture!

je choisirai plutôt de traiter de la délibération avant d'entamer son objet et peut-être le partage des rôles, ce qui en ferait une scène typique d'exposition

cela dit, je n'ai plus du tout le texte en tête

Molière, L'École des femmes, acte I, scène 1

Mais comment voulez-vous, après tout, qu’une bête
Puisse jamais savoir ce que c’est qu’être honnête ?
Outre qu’il est assez ennuyeux, que je croi,
D’avoir toute sa vie une bête avec soi,
Pensez-vous le bien prendre, et que sur votre idée
La sûreté d’un front puisse être bien fondée ?

Une femme d’esprit peut trahir son devoir ;
Mais il faut pour le moins, qu’elle ose le vouloir ;
Et la stupide au sien peut manquer d’ordinaire,
Sans en avoir l’envie et sans penser le faire.

Je dois travailler sur cette réplique de Chrysalde, dans l'Ecole des femmes, mais je ne comprends malheureusement pas les deux vers en gras.

Quelqu'un pourrait-il m'aider, s'il vous plaît?

Merci d'avance.

Molière, L'École des femmes, acte I, scène 1

J'ai besoin d'aide pour un sujet de français.
On me demande de décrire comment s'organise la tirade d'arnolphe du vers 82 a 102.     Aider moi je ne sais pas quoi dire.

ARNOLPHE
Epouser une sotte est pour n'être point sot.
Je crois, en bon chrétien, votre moitié fort sage;
Mais une femme habile est un mauvais présage;
Et je sais ce qu'il coûte à de certaines gens
Pour avoir pris les leurs avec trop de talents.
Moi, j'irais me charger d'une spirituelle
Qui ne parlerait rien que cercle et que ruelle;
Qui de prose et de vers ferait de doux écrits,
Et que visiteraient marquis et beaux esprits,
Tandis que, sous le nom du mari de madame,
Je serais comme un saint que pas un ne réclame?
Non, non, je ne veux point d'un esprit qui soit haut;
Et femme qui compose en sait plus qu'il ne faut.
Je prétends que la mienne, en clartés peu sublime,
Même ne sache pas ce que c'est qu'une rime:
Et, s'il faut qu'avec elle on joue au corbillon,
Et qu'on vienne à lui dire à son tour: "Qu'y met-on"?
Je veux qu'elle réponde: "Une tarte à la crème";
En un mot, qu'elle soit d'une ignorance extrême:
Et c'est assez pour elle, à vous en bien parler,
De savoir prier Dieu, m'aimer, coudre, et filer.

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.