Montaigne, Essais, III, 6 - Des Coches

Bonsoir,
l'un de vous aurait-il des informations sur le sens et l'origine du titre "des coches" ? J'avoue qu'il reste un mystère pour moi...
Merci de votre aide !

2

Montaigne, Essais, III, 6 - Des Coches

Bonsoir,

Dans ce chapitre, qui commence par des considérations sur les Amérindiens Montaigne nous livre aussi ses idées sur la cinétose (mal de mer), et sur l’usage des coches, grand bateau usité pour le transport des voyageurs.

Montaigne, Essais, III, 6 - Des Coches

Je te remercie Jean-Luc, j'en avais un vague souvenir mais aucune certitude.

Montaigne, Essais, III, 6 - Des Coches

Bonjour, je voudrais un peu d'aide pour faire ma conclusion.
Ma problématique est : En quoi ce texte met-il en lumière les grandes idées humanites ?
Merci d'avance.

Montaigne, Essais, III, 6 - Des Coches

Je ne comprends pas ce que c'est que cette histoire de "grandes idées humanites", ça ne veut rien dire. D'un passage à l'autre, tout extrait des "Coches" a une problématique particulière, tu devrais nous indiquer l'endroit où ça commence, celui où ça finit.

Montaigne, Essais, III, 6 - Des Coches

"grandes idées humanistes" ...

Montaigne, Essais, III, 6 - Des Coches

Oui, ben c'est pas beaucoup mieux comme ça, si un commentaire n'a pour but que de subsumer tout Montaigne sous la pensée humaniste (aussi plurielle soit-elle), autant subsumer tout Racine sous les exigences du classicisme et tout Voltaire sous les idéaux des Lumières, c'est de la malhonnêteté intellectuelle. L'angoisse de la "déclinaison" de l'Europe, prise dans le tourbillon de la cruauté, sous-tend tout ce passage, très sombre, qui oscille entre la fervente colère à l'égard de "nous", Européens d'aujourd'hui (intéressant de voir que les Espagnols et les Portugais ne sont pas les seuls visés par le blâme polémique qu'est ce texte) et l'éloge nostalgique des "anciens Grecs et Romains", au coeur de la tonalité lyrique de cette plume mélancolique à ses heures. sans oublier que certains passages peuvent être lus avec pour principale entrée, une entrée syntaxique : Montaigne a dans cet essai l'art d'enrober son lectorat par des périodes alambiquées, maîtrise l'art cicéronien de la persuasion, du spectacle d'horreur, annonce le ton de la grande prose engagée des XIXe et XXe siècles. On est au plus près de ce Montaigne effrayé par la course au néant du temps, cet écrivain très sombre qu'il sait être mais qu'il n'est pas si souvent que ça. Beaucoup d'essais relèvent d'une poétique conversationnelle, fourmillent d'humour, celui-ci relève de la grande rhétorique enflammée. Cette fureur de la "laideur et du déplaisir" ne se retrouve vraiment que chez D'Aubigné à cette époque. Alors s'arrêter aux "grandes idées humanistes", je ne vois pas l'intérêt...

8

Montaigne, Essais, III, 6 - Des Coches

Bonjour a tous ,

Alors voilà pendant les vacances je dois faire une lecture analytique du texte de michel de montaigne"des coches" Essais III, 6 ( traduit par Lanly)

Cependant je n'ai jamais de lecture analytique en cours pouvez vous m'aider merci

Montaigne, Essais, III, 6 - Des Coches

Bonjour,
La première chose à faire, c'est lire attentivement, et plusieurs fois, le texte, en s'efforçant de bien percevoir l'enchaînement des idées qui peut paraître assez capricieux au premier abord. Ce n'est qu'ensuite que vous songerez à passer à l'écrit. Vous pouvez par contre faire une des lectures "crayon en main", en soulignant des passages et en vous constituant un petit résumé des idées.