1

En quoi la reprise dans une œuvre d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

Bonjour, je suis en 1re L et j'ai une dissertation à faire qui me bloque un peu.
Voici le sujet :
"En quoi la reprise dans une oeuvre d'une figure mythique (contes, légendes, etc.) peut-elle nous intéresser ?"
J'ai regardé dans les autres postes du forum concernant la réécriture d'un mythe m'ont beaucoup aidés ! J'ai pu établir un plan :

I. Intérêt du lecteur
   1- les mythes sont avant tout des histoires
   2- Les mythes offrent des connaissances
   3- Les mythes ne reposent sur rien de réel

II- Intérêt de l'auteur
   1- ?
   2- ?
   3- ?

III- La réécriture est le support le mieux adapté à l'entretien des mythes
   1- ?
   2- ?
   3- ?

Vous avez donc remarqué qu'il me manque le contenu ! Je ne sais pas quoi dire !!!
SVP aidez-moi !

En quoi la reprise dans une œuvre d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

dans le II, l'auteur eut apporter sont propre point de vue

En quoi la reprise dans une œuvre d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

Sur la réécriture cherche des exemples (Antigone, par exemple, a été cité dans les échanges sur le sujet)

4

En quoi la reprise dans une œuvre d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

Salut,
j'ai une dissertation à faire, voici le sujet : En quoi la reprise dans une oeuvre (littéraire, cinématographique) d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

J'ai fait un plan :
I) intérêt pour le lecteur
a) apport de connaissances
b) découvrir des mythes étrangers. ex : 1001 nuits.
c) ?

II) intérêt pour l'auteur
a) pour les descriptions. ex : un des textes du corpus
b) apporter son point de vue
c) ?

III) intérêt de la déformation ?
a) permet d'être mieux accepter par la société. ex : Le petit chaperon rouge des frères Grimm.
b) intérêt pour la parodie
c) mais reprises cinématographiques déforment le mythe. ex : Troie.

Pourriez-vous me donner votre avis ?
Merci (c'est assez urgent).

5

En quoi la reprise dans une œuvre d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

Bonjour darkwolf,

Il me semble que ton plan reste à la superficie du sujet.
J'aurais d'abord défini ce qu'est un mythe, une histoire qui cherche à expliquer le monde ou un de ses aspects en plongeant dans la mémoire collective...
D'où l'intérêt pour un auteur de recourir aux mythes ce qui lui permet de puiser dans un réservoir d'images et de schémas fictionnels largement partagé avec ses lecteurs...
Mais la réécriture de ces mêmes mythes peut aussi permettre à l'auteur de mettre en valeur son originalité, son habileté, sa capacité à actualiser un archétype...
Bien entendu, il convient d'examiner l'intérêt pour le lecteur/spectateur...
L'examen des limites doit, à mon avis, rester marginal compte-tenu de la formulation du sujet qui demande d'abord de rechercher l'intérêt.

6

En quoi la reprise dans une œuvre d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

Merci, je tiendrai compte de ta remarque. Les autres, n'hésitez pas à me donner votre avis

7

En quoi la reprise dans une œuvre d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

Jean-luc, pourrais-tu me donner un exemple de texte (autre que le seigneur des anneaux que je réserve dans une autre partie) dans lequel l'auteur a puisé "dans un réservoir d'images et de schémas fictionnels largement partagé avec ses lecteurs" s'il te plaît?
Merci beaucoup.

8

En quoi la reprise dans une œuvre d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

Bonjour,

Quelques mythes encore largement partagés par nos contemporains me semble-t-il :

Amour fou : Roméo et Juliette, West side story
voyage initiatique : Candide, le Monde de Narnja
complot universel : Histoire des treize de Balzac, Da Vinci code...

En quoi la reprise dans une œuvre d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

Salut à tous,
Elève de 1re L, j’ai reçu le classique sujet de dissertation relatif aux mythes et à leurs réécritures, plus précisément "En quoi la reprise dans une œuvre d’une grande figure mythique peut-elle nous intéresser ?".
Ayant déjà pas mal bossé sur le sujet et feuilleté quelques sujets de votre forum - J’ai vu un sujet qui traite exactement de la même problématique que la mienne, mais je pense que la finalité de mon topic n’est pas la même -, je voulais juste savoir si mon plan pouvait passer, et comment l’améliorer. De même, une petite aide sur les exemples ne serait, à mon avis, pas de trop, au vu de mon inculture assez désespérante relativement au théâtre et plus particulièrement aux mythes antiques.
Voici donc mon plan :
Introduction : Citation des auteurs antiques majeurs - Présentation du sujet - Dégagement de la problématique - Annonce du plan.
I : L’actualité du mythe antique.
A) La représentation de l’homme primitif, donc sans artifices.
B) Une démystification entreprise il y a longtemps face à des sujets qui restent tabous.
C) Une métaphore des combats sociaux et politiques actuels.
D) Des questions posées qui restent sans réponse.
Transition : Malgré plusieurs millénaires d’âge, les questions posées par les auteurs antiques restent irrésolues de nos jours. Les auteurs d’aujourd’hui tentent néanmoins d’apporter leurs propres réponses.
II : Pourquoi réécrire ?
A) Le besoin de faire mieux que les prédécesseurs.
B) Assurance d’être compris, partage de références communes.
C) Modernisation, assurer la pérennité d’une grande oeuvre.
D) La réinterprétation du mythe.
Transition : Si, sur le fond, les réécritures ne changent en rien le mythe fondateur, c’est sur la forme et les réponses apportées qu’elles le modifient.
III : Intérêts de la réécriture.
A) Accessibiliser - Considérer le mythe selon un point de vue contemporain.
B) Sublimer le mythe par des formes nouvelles (Cinéma - Opéra - ...)
C) Tenter de répondre aux questions posées par un mythe.
Conclusion : Réponse à la question posée - Elargissement sur le besoin de remplir le vide, de répondre aux questions insolubles, de toujours se dépasser de l’homme ; est-ce toujours positif ?
Pour les exemples, j’ai dans mon corpus les réécritures de Médée par Anouilh (L) et Wolf. Je vois bien aussi Antigone par Cocteau pour la partie "Accessibiliser" et l’Electre d’Hofmannsthal pour la sublimation du mythe par des formes nouvelles. Je coince un peu pour la tentative de réponse aux questions posées par le mythe en revanche . Vos lumières sont les bienvenues !
J’espère que j’aurai des réponses !
Salut.

10

En quoi la reprise dans une œuvre d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

Homme primitif? Je crois que les anciens grecs se comptaient parmi les hommes des plus civilisés.
MYTHE: (merci Petit Robert) Récit fabuleux qui met en scène des êtres incarnant sous une forme symbolique des forces de la nature, des aspects de la condition humaine -tes personnages par exemple.
(Représentation idéalisée de l'état de l'humanité dans un passé ou un avenir fictif) -Mythe de l'Âge d'Or ou du Paradis Perdu).
QQ questions sont à trouver ici
QUESTIONS: Antigone, la condition humaine etc.
Pas grand'chose? Réécrire les mythes au XXème siècle: le mouvement Néoclassicisme

J'espère que cela apporte plus de lumière que de brouillard.
Ton plan me semble bon, mais je n'en suis pas spécialiste/