Les Liaisons dangereuses - Comment livre et film mettent-ils en scène le danger des liaisons ?

Bonsoir,

Je suis en terminale littéraire et je dois faire un commentaire sur la question suivante, à propos des liaisons dangereuses : "Comment livre et film mettent-ils en scène le danger des liaisons ?"

Je suis vraiment à cours d'idées pour le plan, pour l'instant il ressemble à ça :

I- Danger de la fréquentation des libertins
II- Danger à travers la correspondance

Mais je sens que ça n'est pas bon du tout et que ça risque de faire effet "catalogue"!

J'ai commencé à rédiger une intro :

"Le danger des liaisons", premier titre choisi par Choderlos de Laclos pour l'oeuvre qui a fait sa renommée, est des plus appropriés. En effet, même si ce titre a changé pour celui que nous connaissons actuellement, il n'en demeure pas moins le thème principal du roman, développé tout au long de l'oeuvre. L'adaptation cinématographique de Frears dans Dangerous Liaisons reste fidèle à ce thème et par la même au roman. Mais alors, comment livre et film mettent-ils en scène le danger des liaisons ?


Pourriez-vous me dire ce que vous en penser svp ? Et m'aider pour mon plan ? Merci pour toutes vos réponses.

2

Les Liaisons dangereuses - Comment livre et film mettent-ils en scène le danger des liaisons ?

Bonsoir Molly,

Je crois que ton sujet t'invite à examiner les différences de la mise en œuvre du danger des liaisons entre roman et film.

Si le film rend le spectateur observateur direct, le roman présente les faits au travers de la subjectivité des protagonistes au point que certaines scènes ont plusieurs versions...
Par ailleurs les lettres sont bien plus révélatrices de la psychologie des personnages, des sentiments qui les agitent...
Le film de Frears est infidèle au roman en plusieurs points. Il est incapable de révéler la rivalité entre Merteuil et Valmont qui est le ressort dramatique principal du récit...
Le film qui est un "direct" ne peut montrer le génie du roman, à savoir la manipulation à distance par la force de la lettre qui s'immisce dans l'intimité psychologique des personnages.

3

Les Liaisons dangereuses - Comment livre et film mettent-ils en scène le danger des liaisons ?

Il est incapable de révéler la rivalité entre Merteuil et Valmont qui est le ressort dramatique principal du récit...

Ce n' est pas vrai : chez Frears, la tension est à son comble dans une scène capitale : lorque Valmont gifle la Marquise, car elle a dépassé les bornes concernant Mme de Tourvel.
La rivalité apparaît aussi dans les dialogues ironiques des deux libertins de manière plus subtile et sournoise.
Les jeux de regards sont essentiels car ils traduisent le sentiment d' attirance/répulsion du couple libertin, ce que le roman ne peut évidemment pas restituer.

Alors, certes, le film n' a pas le génie du roman. Il n' en demeure pas moins extrêmement intéressant du point de vue de l' interprétation choisie par Frears et du jeu remarquable des comédiens, qui ont, je trouve, très bien rendu les traits principaux des protagonistes ( malgré quelques différences comme l' amour de la Marquise pour Valmont dans le film alors que dans le roman elle veut simplement prouver sa supériorité...)

Les Liaisons dangereuses - Comment livre et film mettent-ils en scène le danger des liaisons ?

Jean-Luc a écrit :

Bonsoir Molly,

Je crois que ton sujet t'invite à examiner les différences de la mise en œuvre du danger des liaisons entre roman et film.

Oui mais je crains qu'en faisant quelque chose qui ressemble à : I-la mise en scène du danger des liaisons dans le film et II-la mise en scène du danger des liaisons dans le livre, je ne fasse des répétitions et comme je l'ai déjà dit, que ça fasse "effet catalogue" sans répondre véritablement à la question.

5

Les Liaisons dangereuses - Comment livre et film mettent-ils en scène le danger des liaisons ?

Bonsoir,

Il serait de la plus grande maladresse de présenter un diptyque.
Il vaudrait mieux choisir trois axes ou trois thèmes et montrer les différences assorties de l'intérêt ou des insuffisances en faveur du roman ou du film.

Pour Thomas,

Frears montre en effet une rivalité sur la fin du film, mais elle est passionnelle. Ce que j'ai voulu dire exactement, c'est que Frears est incapable de montrer la rivalité orgueilleuse entre les libertins. Faire de Valmont et de Merteuil des passionnés ou des êtres de désir est à mon avis un contresens. Les libertins sont des cérébraux pervers. Ce n'est pas l'attirance et la répulsion qui rythment leur rivalité, mais bien la concurrence. C'est leur orgueil qui les détruit.

6

Les Liaisons dangereuses - Comment livre et film mettent-ils en scène le danger des liaisons ?

Mais c' est bien le choix de Frears d' avoir fait des libertins des êtres à la fois machiavéliques mais aussi humains. Cette interprétation est bien sûr un parti pris et c' est vrai que Laclos n' a pas du tout envisagé le côté passionnel de cette relation. L' adaptation de Frears ne me gène pas du tout, au contraire, elle est pleine de nuances et dévoile une autre facette des libertins en montrant que sous cette apparence de maîtrise de soi et de sang froid se cachent des êtres consumés par la passion et le désir et possédant des failles.
Je ne dirais pas que c' est un contresens mais une interprétation possible, et à mes yeux parfaitement imaginable.

7

Les Liaisons dangereuses - Comment livre et film mettent-ils en scène le danger des liaisons ?

Bonjour Thomas,

Ma réponse précédente n'a de valeur que dans le cadre d'un exercice scolaire.
Tu as tout à fait le droit d'apprécier les choix de Frears qui sont bien compréhensibles.
Il a été obligé de rapprocher les épistoliers éloignés pour dramatiser le récit et le rendre plus compréhensible.
De même il a choisi une acculturation moderne en surévaluant la force du désir sexuel. Il se livre également à une interprétation romantique en tentant de sauver les libertins par un rachat dans la passion amoureuse.
Je regrette pour ma part que le danger ultime des liaisons n'ait pas été mis en valeur : la mutilation de l'être au contact du libertinage. Cécile part se réfugier à l'ombre d'un cloître pour faire le deuil de ses rêves après s'être découverte perverse à son  insu. Valmont se mutile dans son désir pour Mme de Tourvel afin de paraître le plus grand. Mme de Merteuil préfère renoncer à Valmont pour rester la maîtresse du jeu. Danceny ne pourra plus croire à l'innocence. Mme de Tourvel sombre dans la folie désespérée de l'amoureuse trompée à mort, et de la vertu sacrifiée en vain.
Le roman de Laclos peint un enfer glacial, des relations perverties dont les femmes sont les principales victimes. Le bonheur est définitivement banni au nom d'une liberté sans frein qui rêve d'imposer son pouvoir sur autrui si bien que, comble de l'horreur, les victimes y deviennent coupables.
Le roman de Laclos est un roman de moraliste, il est d'un pessimisme absolu.

Les Liaisons dangereuses - Comment livre et film mettent-ils en scène le danger des liaisons ?

Merci beaucoup pour vos réponses, on m'a rendu mon devoir et j'ai eu 15 donc je suis plutôt contente .