11

Le participe présent

Bonjour,

Il doit y avoir une suite à cette phrase. Eviter peut-être une coordination. Sens de cause.

Exemple :

Le travail de nuit étant reconnu comme nocif au bien-être des travailleurs, il a été decidé de le supprimer.

Le participe présent

Oui, ce que tu cites n'est qu'une proposition subordonnée participiale (CC de cause).
Elle ne peut constituer une phrase complète.
Il faut aussi une proposition principale.
Exemple :
La législation du travail interdisant le travail de nuit pour les hommes mineurs et toutes les femmes, vous êtes en infraction.
On peut la remplacer par une subordonnée conjonctive de cause avec verbe à l'indicatif :
Comme la législation du travail interdit le travail de nuit pour les hommes mineurs et toutes les femmes, vous êtes en infraction.


Si l'on met une virgule après "travail", on a un complément du GN "législation du travail", que l'on peut remplacer par une subordonnée relative à l'indicatif.

La législation du travail, interdisant le travail de nuit pour les hommes mineurs et toutes les femmes, constitue un progrès.
J'écris la principale en gras.
La législation du travail, qui interdit le travail de nuit pour les hommes mineurs et toutes les femmes, constitue un progrès.

Le participe présent

Bonjour, tout d'abord je m'excuse de ce retard de donner suite à vos messages, ce que je voulais dire: en utilisant le present de l'indicatif pour construire un réglement intérieur ou une note de service la phrase donne l'impression que c'est une vérité générale, valable à toute personne et à travers le temps, est-ce que si on utilise le partcipe présent elle perte ce sens.
Je m'excuse encore une fois

sincères salutations

Le participe présent

Pour résumer : on ne peut pas faire une phrase complète en utilisant seulement le participe présent comme tu l'avais fait, car le participe présent n'est pas une forme conjuguée.
La législation du travail interdisant le travail de nuit pour les hommes mineurs et toutes les femmes.
Il faut absolument un verbe conjugué dans la phrase.
Si ta phase était complète, tu devais absolument écrire au présent de l'indicatif :
La législation du travail interdit le travail de nuit pour les hommes mineurs et toutes les femmes.

Le participe présent

Pour garder le sens de la phrase, quelle est  la phrase la plus adéquate entre :
1) Vu la législation du travail interdisant (.......), il est décidé ce qui suit :
2) Vu la législation du travail qui interdit (.........), il est décidé ce qui suit :

Le participe présent

Il faut relire ce que je t'ai dit l'autre jour.

Tu avais d'abord simplement proposé :
la législation de travail interdisant le travail de nuit pour les hommes mineurs et toutes les femmes
sans indiquer la suite.

Je t'avais répondu :

Ce que tu cites n'est qu'une proposition subordonnée participiale (CC de cause).
Elle ne peut constituer une phrase complète.
Il faut aussi une proposition principale.

Tu viens enfin de me citer aussi la proposition principale, tu aurais dû le faire dès le début.
La phrase complète  adéquate la plus simple est donc :
La législation du travail interdisant le travail de nuit pour les hommes mineurs et toutes les femmes, il est décidé ce qui suit :

Le participe présent

je vous remercie pour votre patience, je crois qu'il faut ajauter aussi ( vu ) au début de la phrase. et la conclusion c'est ce que vous avez bien cité "on ne peut pas faire une phrase complète en utilisant seulement le participe présent" .
Merci

Le participe présent

Non, le "vu" ne serait nécessaire que s'il n'y avait qu'un groupe nominal sans participe présent.
Le sens causal de la proposition participiale est ici très clair, pas besoin de "vu".

Le participe présent

D'accord monsieur.
Merci beaucoup!

20

Le participe présent

Bonjour à tous,

il me vient un doute, la forme féminine du participe présent existe-t-elle ? Je viens d'ouvrir mon Bescherelle et ne l'y ai point trouvée alors qu'ils mettent la forme féminine du participe passé. Pourtant, ne dit-on pas : "une femme aimante" ?

Merci pour vos éclaircissements.