1

Dissertation Hugo / Flaubert sur Les Misérables

Bonjour, j'ai cette dissertation à faire, l'impression d'avoir toutes les cartes en main, et pourtant, cela fait une semaine que je bloque sur une problématique et un plan... enfin surtout la problématique pour commencer

Voici mon sujet :(citation de Flaubert, dans une lettre à une amie, après sa lecture des Misérables)

"Je ne trouve dans ce livre ni vérité, ni grandeur. Quant au style, il me semble intentionnellement incorrect et bas. C’est une façon de flatter le populaire. Où y a-t-il des prostituées comme Fantine, des forçats comme Valjean ? Pas une fois on ne les voit souffrir dans le fond de leur âme. Ce sont des mannequins, des bonshommes en sucre, à commencer par Monseigneur Bienvenu. C’était un bien beau sujet pourtant, mais quel calme il aurait fallu et quelle envergure scientifique ! La postérité ne lui pardonnera pas à celui-là d'avoir voulu être penseur malgré sa nature. Il n'est pas plus penseur que Racine ou La Fontaine qu'il estime médiocrement. C'est-à-dire qu'il résume comme eux le courant et l'ensemble des idées banales de son époque et avec une telle persistance qu'il en oublie son œuvre et son art."

Je pense avoir bien saisi le sujet, la question du style est primordiale pour Flaubert, il reproche à Hugo d'avoir bâti une œuvre caricaturale (et donc peu réaliste) qui sert de prétexte à son engagement politique et moral, etc.

Ma première problématique était : Les Misérables se doivent-ils d'être conformes à la réalité pour toucher le lecteur ?... mais elle est apparemment bien trop restrictive puisqu'elle n'inclut pas l'idée de style...d'ailleurs dois-je inclure cette idée?  bref je suis perdue. Pour l'instant, j'ai cette pb : Le roman hugolien n'est-il qu'une peinture des types et des caractères ?
Même si cette problématique était relativement bonne, je ne saurais pas trop comment monter un plan à partir de ça...

Qu'en pensez-vous ? Je vous remercie tous d'avance 

2

Dissertation Hugo / Flaubert sur Les Misérables

punchydid a écrit :

Je pense avoir bien saisi le sujet, la question du style est primordiale pour Flaubert, il reproche à Hugo d'avoir bâti une œuvre caricaturale (et donc peu réaliste) qui sert de prétexte à son engagement politique et moral, etc.
Ma première problématique était : Les Misérables se doivent-ils d'être conformes à la réalité pour toucher le lecteur ?... mais elle est apparemment bien trop restrictive puisqu'elle n'inclut pas l'idée de style...d'ailleurs dois-je inclure cette idée?  bref je suis perdue. Pour l'instant, j'ai cette pb : Le roman hugolien n'est-il qu'une peinture des types et des caractères ?

Un bon point pour t'être donné la peine de réfléchir.
Mais ta réflexion ne cesse de dériver de plus en plus loin de ce que dit Flaubert... En particulier, tu te laisses "capter" par le thème du réalisme, bien pratique puisqu'il te permettra sans doute de réciter un cours sur la question. Mais il faut aller vers ce que le sujet a de spécifique, et non chercher vers quoi on peut le rabattre.