11

Montaigne, Essais, I, chapitre 31 - Des Cannibales

Bonjour Claire,

Apparemment tu ne nous rapportes pas tout le texte, il sera donc difficile de t'aider.
Ce texte s'organise autour de plusieurs couples qui provoquent à la réflexion :
- morale et savoir, morale et civilisation,
- nature et culture,
- différences et uniformité...
- plus subtil : désir de savoir humaniste et ses dangers.
C'est un texte d'humaniste. N'insiste pas sur l'autobiographie car Montaigne ici ne rappelle pas des faits de sa propre existence. Nous sommes dans le genre de l'essai où Montaigne confronte sa propre expérience à celles des livres.

12

Montaigne, Essais, I, chapitre 31 - Des Cannibales

Salut!
Claire L s'agit-il du texte intégral sur lequel porte ton commentaire?

13

Montaigne, Essais, I, chapitre 31 - Des Cannibales

je vous mets le texte en entier

" trois d'entre eux, ignorant combien coûtera un jour a leur repos et a leur bonheur la connaissance des corruptions de deçà [ de ce côté ci de l'Océan], et que de ce commerce [= relations] naîtra leur ruine, comme je présuppose qu'elle soit déjà avancée, bien misérables de s'être laissé piper [= tromper] au désir de la nouvelleté, et avoir quitté la douceur de leur ciel pour venir voir le nôtre, furent a Rouen, du temps que le feu Charles neuvième y était. Le Roi parla à eux longtemps ; on leur fit voir notre façon [=usages], notre pompe, la forme d'une belle ville. Après cela, quelqu'un en demanda leur avis, et voulut savoir d'eux ce qu'ils y avaient trouvé de plus admirable ; ils répondirent trois choses, d'où [= dont] j'ai perdu la troisième, et en suis bien marri [=ennuyé], mais j'en ai encore deux en mémoire. Ils dirent qu'ils trouvaient en premier lieu fort étrange que tant de grands hommes, portant barbe, forts et armés, qui étaient autour du Roi (il est vraisemblable qu'ils parlaient des Suisses de sa garde), se soumissent à obéir à un enfant [le roi Charles IX avait alors douze ans], et qu'on en choisissait plutôt quelqu'un d'entre eux pour commander ; secondement (ils ont une façon de leur langage telle, qu'ils nomment les hommes moitié les uns des autres) qu'ils avaient aperçu qu'il y avait parmi nous des hommes pleins et gorgés de toutes sortes de commodités, et que leurs moitiés étaient mendiants à leurs portes, décharnés de faim et de pauvreté ; et ils trouvaient étrange comme ces moitiés ici nécessiteuses pouvaient souffrir d'un telle injustice, qu'ils ne prissent les autres à la gorge, ou missent le feu à leurs maisons.
  Je parlai à l'un d'entre eux fort longtemps ; mais j'avais un truchement [=interprète] qui me suivait si mal et qui était si empêché à recevoir mes imaginations [= ici, comprendre mes idées] par sa bêtise, que je n'en pu tirer guère de plaisir. Sur ce que je lui demandai quel fruit il recevait de sa supériorité qu'il avait parmi les siens (car c'était un Capitaine, et nos matelots le nommaient Roi), il me dit que c'était marcher le premier à la guerre ; de combien il était suivi, il me montra une espace [au XVIème siècle le mot est féminin] de lieu, pour signifier que c'était autant qu'il en pourrait [= qu'il en pourrait tenir] en une telle espace, ce pouvait être quatre ou cinq mille hommes ; si, hors la guerre, toute son autorité était expirée, il dit qu'il lui en restait cela que, quand il visitait les villages qui dépendait de lui, on lui dressait des sentiers au travers des haies de leurs bois, par où il pût passer bien à l'aise.
  Tout cela ne va pas trop mal : mais quoi, ils ne portent point de hauts-de-chausses!"

les mots et phrases entre crochets c'est le lexique donné

14

Montaigne, Essais, I, chapitre 31 - Des Cannibales

j'aurais besoin d'aide ... je passe à l'oral mardi! :-s

Voilà!

en fait j'ai vu sur un site un plan mais je ne pense pas que ce soit correct parce qu'il sépare le fond et la forme en deux parties...

je vous donne l'adresse si ça peut vous intéresser:
http://www.bacdefrancais.net/essais_montaigne.php

cependant il y a des informations intéressantes!

En fait mon gros problème c'est surtout d'organiser mes idées autour de deux ou trois axes et ensuite de les séparer selon leur sens pour faire des sous parties!

moi je ne vois qu'une seule et unique idée a chaque fois (dans ce texte je vois juste que les brésiliens sont mieux que les occidentaux parce qu'ils ont une meilleure morale)

si vous pouviez me donner un petit coup de main! 

15

Montaigne, Essais, I, chapitre 31 - Des Cannibales

Bonjour Claire,

Ce texte s'organise autour de plusieurs couples qui provoquent à la réflexion :
- morale et savoir, morale et civilisation,
- nature et culture,
- différences et uniformité...
- plus subtil : désir de savoir humaniste et ses dangers.
C'est un texte d'humaniste. N'insiste pas sur l'autobiographie car Montaigne ici ne rappelle pas des faits de sa propre existence. Nous sommes dans le genre de l'essai où Montaigne confronte sa propre expérience à celles des livres.

Ton parcours de lecture pourrait consister dans l'examen de ce texte comme représentatif de l'humanisme.

1 Un humaniste qui apprend à partir de son expérience et non des livres
Le goût de la nouveauté
le désir de s'informer directement
l'esprit critique
la confrontation des valeurs

2 la critique implicite de la civilisation
cupidité
orgueil
égoïsme

3 la supériorité de la nature sur la culture
les vraies valeurs professées : solidarité, courage, pouvoir de service, mérite.

Finalement les païens et les barbares sont supérieurs aux chrétiens et aux civilisés qui ne mettent pas en pratique les valeurs évangéliques : Voilà la leçon implicite !
Les Brésiliens ont fait éclater le cadre de référence pour le plus grand profit du philosophe pragmatique.

16

Montaigne, Essais, I, chapitre 31 - Des Cannibales

merci beaucoup Jean-Luc pour votre aide

c'est une aide très précieuse que vous me fournissez...

merci encore

17

Montaigne, Essais, I, chapitre 31 - Des Cannibales

J'ai oublié d'insister sur l'humour de la dernière phrase : nos esprits prompts à juger auraient eu tendance à rejeter des êtres qui sont à moitié nus... Montaigne cultive le paradoxe et l'ironie. A rapprocher du fameux : « Comment peut-on être persan ? » de Montesquieu.

18

Montaigne, Essais, I, chapitre 31 - Des Cannibales

Bonjour,

Je vous présente le texte

Or je trouve, pour revenir à mon propos, qu'il n'y a rien de barbare et de sauvage en cette nation, à ce qu'on m'en a rapporté, sinon que chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage ; comme de vrai, il semble que nous n'avons autre mire de la vérité et de la raison que l'exemple et idée des opinions et usages du pays où nous sommes. Là est toujours la parfaite religion, la parfaite police, parfait et accompli usage de toutes choses. Ils sont sauvages, de même que nous appelons sauvages les fruits que nature, de soi et de son progrès ordinaire, a produits : là où, à la vérité, ce sont ceux que nous avons altérés par notre artifice et détournés de l'ordre commun, que nous devrions appeler plutôt sauvages. En ceux-là sont vives et vigoureuses les vraies et plus utiles et naturelles vertus et propriétés, lesquelles nous avons abâtardies en ceux-ci, et les avons seulement accommodées au plaisir de notre goût corrompu. Et si pourtant, la saveur même et délicatesse se trouve à notre goût excellente, à l'envi des nôtres, en divers fruits de ces contrées à sans culture. Ce n'est pas raison que l'art gagne le point d'honneur sur notre grande et puissante mère Nature. Nous avons tant rechargé la beauté et richesse de ses ouvrages par nos inventions que nous l'avons du tout étouffée. Si est-ce que, partout où sa pureté reluit, elle fait une merveilleuse honte à nos vaines et frivoles entreprises.

J'aimerai savoir si vous pouvez me dire, qui, dans ce texte est l'énonciateur ?

Merci d'avance

19

Montaigne, Essais, I, chapitre 31 - Des Cannibales

Personne ?

Montaigne, Essais, I, chapitre 31 - Des Cannibales

Bonjour,
Je fais suite à une discussion que j'ai vue sur le forum et qui date du 25/05/2007 concernant l'extrait du châpitre 1 du livre XXXI des Cannibales de "Or, je trouve pour revenir à mon propos...... jusqu'à ce sont les premières règles que la Nature a données...".
J'ai ce texte dans ma liste pour l'oral du bac et n'ayant pas fait de lecture analythique avec la prof, je me suis débrouillé comme j'ai pu pour "décortiquer" ce texte.
Je viens d'avoir connaissance de votre (super) site et j'ai besoin de savoir si vous savez où je peux trouver une analyse de ce texte en totalité.
D'avance, merci beaucoup.