Question de syntaxe (si + conditionnel)

Bonjour,

J'ai un peu de mal à comprendre si la phrase suivante est juste ou pas:
Si chacun pourrait le faire, seuls quelques élus y parviendront.

Je pense que les temps sont justes et que c'est bien le "si" qui pose problème car on pourrait l'éliminer sans changer le sens:
Chacun pourrait le faire, seuls quelques élus y parviendront.

Aussi, on pourrait ajouter "même" en début de phrase sans en changer le sens:
Même si chacun pourrait le faire, seuls quelques élus y parviendront.

Enfin, on pourrait changer la place de la conjonction:
Chacun pourrait le faire, même si seuls quelques élus y parviendront.

J'ai fait quelques recherches mais je n'ai rien trouvé de probant sur la validité de ces phrases (du moins la première et la troisième). Est-ce qu'une âme charitable aurait la gentillesse de m'expliquer?

Question de syntaxe (si + conditionnel)

Bonsoir.

Le si seul + conditionnel est incorrect.  → "Si chacun pourrait" ...
Et  "Si chacun pouvait" exprimerait une condition  non réalisée :
Si chacun pouvait le faire... (sous-entendu : mais chacun ne peut pas le faire)
Or, vous voulez apparemment dire que chacun peut réellement le faire, mais que, malgré cela, seuls quelques-uns le feront.

Plusieurs solutions pour exprimer cette opposition :

Chacun pourrait le faire; seuls quelques élus y parviendront.
Chacun pourrait le faire, mais seuls quelques élus y parviendront.
Alors que chacun pourrait le faire, seuls quelques élus y parviendront.
Bien que chacun puisse le faire, seuls quelques élus y parviendront.
Même si chacun pourrait (ou peut ) le faire, seuls quelques élus y parviendront.

Question de syntaxe (si + conditionnel)

Merci pour votre réponse.

Or, vous voulez apparemment dire que chacun peut réellement le faire, mais que, malgré cela, seuls quelques-uns le feront.

Oui. Dans le cas de la première phrase, où le si est conditionnel, est-ce qu'il pourrait être raisonnable de penser que la condition est exprimée aussi dans la seconde partie de la phrase (dans l'exemple "être élu") et qu'il y aurait donc ellipse partielle de la condition dans la première partie ?

Si il était élu chacun pourrait le faire, seuls quelques élus y parviendront.

C'est pourquoi on pourrait faire l'ellipse totale en ôtant le "si" sans changer le sens: il ne conditionne pas ici "seuls quelques élus y arriveront" mais laisse une trace du fait que "chacun pourrait le faire" selon une condition et vient alors appuyer et renforcer le conditionnel.

Qu'en pensez-vous ? C'est complètement tiré par les cheveux ? ;-))

Question de syntaxe (si + conditionnel)

Le conditionnel de "Chacun pourrait le faire" n'a pas pas besoin d'un si pour le renforcer, il exprime à lui seul une éventualité.

Le conserver en supposant une ellipse me semble peu défendable... Si le si colle à "chacun pourrait le faire", il transforme par le fait même la principale "chacun pourrait le faire" en subordonnée  de la fin de la phrase. Tout ceci est bien compliqué !

Pourquoi tenir tant à conserver ce si seul, alors qu'il ne manque pas , vous l'avez vu, de tournures de phrases correctes pour exprimer votre pensée ? 

Question de syntaxe (si + conditionnel)

Jehan a écrit :

Le conditionnel de "Chacun pourrait le faire" n'a pas pas besoin d'un si pour le renforcer, il exprime à lui seul une éventualité.

Certes, mais sa présence appelle en quelque sorte la condition. Avec "chacun pourrait le faire" tout seul (phrase 2), on n'a pas d'indication sur ce qui conditionne, c'est juste du conditionnel. Le "si" nous indique que l'on va énoncer quelque chose à propos des conditions.


Le conserver en supposant une ellipse me semble peu défendable... Si le si colle à "chacun pourrait le faire", il transforme par le fait même la principale "chacun pourrait le faire" en subordonnée  de la fin de la phrase. Tout ceci est bien compliqué !

Mais dans ce cas, ce serait juste ?

Pourquoi tenir tant à conserver ce si seul, alors qu'il ne manque pas , vous l'avez vu, de tournures de phrases correctes pour exprimer votre pensée ? 

Hmmm, il y a probablement un peu d'orgueil dans la partie, qui se refuse à commettre une faute aussi grossière. Après, c'est surtout de la curiosité : je voudrais comprendre pourquoi cela ne m'écorche pas les oreilles, comme par exemple dans "si chacun pourrait manger, tout le monde aurait moins faim" (aïïïeeeeuhhhh ;-)

Question de syntaxe (si + conditionnel)

Avec "chacun pourrait le faire" tout seul (phrase 2), on n'a pas d'indication sur ce qui conditionne, c'est juste du conditionnel. Le "si" nous indique que l'on va énoncer quelque chose à propos des conditions.

Malheureusement, en l'occurrence, la syntaxe française étant ce  qu'elle est, le "quelque chose à propos des conditions" est la partie de phrase qui suit immédiatement le si... et non la fin de la phrase qui évoque des élections. La phrase change donc alors de sens. Avec une erreur de mode en prime...

Question de syntaxe (si + conditionnel)

Jehan a écrit :

Avec une erreur de mode en prime...

Ca, c'est ce qui m'embête le plus. Je ne comprends pas pourquoi le conditionnel ne serait pas approprié.

Dans "chacun pourrait le faire", le conditionnel traduit l'idée de possibilité non-réalisée et d'autant plus que c'est le verbe pouvoir qui est employé. Ensuite, cette idée est manifestement subordonnée à la deuxième partie au travers du "si". Est-ce que cela ne serait donc pas une proposition concessive (d'opposition) ?

En effet, il y a une forme de contradiction, et que vous aviez d'ailleurs soulignée dans votre première réponse, entre le fait que "chacun pourrait le faire" mais que "seuls les élus y parviendront". Le fait que la subordonnée soit au conditionnel (irréel) alors que la principale est à l'indicatif (réel) ne serait-il pas alors justifié dans la mesure où les modes différents viendraient eux-aussi exprimer et renforcer cette contradiction ? Enfin, le problème ne serait-il donc pas la conjonction "si" dans ce cas-là, peu adaptée ou erronée pour articuler l'ensemble ?

Ca me semble pas trop mal et moins fumeux que le coup de l'ellipse. En outre, ça permet de construire les phrases suivantes, qui me semblent justes:
Alors que chacun pourrait le faire, seuls quelques élus y arriveront.
Quand bien même chacun pourrait le faire...
Même si chacun pourrait le faire...

Si c'était le cas, il ne me resterait plus qu'à comprendre pourquoi cette construction est correcte avec "même si" et pas avec "si" seul.

(ps: je suis désolé d'être aussi confus dans mes explications et questions mais ça fait des années que je n'ai pas fait de grammaire et ce n'est pas facile de s'y remettre ; pour autant, j'aimerais vraiment comprendre comment cela fonctionne)

Question de syntaxe (si + conditionnel)

Bonjour.

Il y a effectivement une valeur concessive dans même si (hypothèse + concession) que nous ne trouvons pas dans le si seul... Voilà pourquoi le conditionnel réapparaît dans ce cas, et pourquoi le si seul est ici inapproprié.

Question de syntaxe (si + conditionnel)

Jehan a écrit :

Bonjour.

Il y a effectivement une valeur concessive dans même si (hypothèse + concession) que nous ne trouvons pas dans le si seul... Voilà pourquoi le conditionnel réapparaît dans ce cas, et pourquoi le si seul est ici inapproprié.

Bonjour,

Un dernier message afin de vous adresser un grand merci pour votre aide et votre patience. C'était très frustrant de ne pas comprendre.

Merci beaucoup

10

Question de syntaxe (si + conditionnel)

Je profite de ce topic pour vous demander si vous pensez que cette phrase est juste ou non :

"2009 est une bonne année même si je n'aurai pas acheté tout ce que je voulais".

Je trouve ça désespérément dissonant et agrammatical, mais mon ami, "auteur" de cette phrase, me soutient le contraire et m'assure que c'est français...

Pour moi, on ne trouve le futur après un "si" si et seulement si ce "si" traduit une interrogation indirecte. Or ici pour moi ce n'est absolument pas le cas, et je dirais tout simplement "même si je n'ai pas acheté"...

Un expert dans le coin pour confirmer ou infirmer mon opinion ?

Merci d'avance...