1

Imparfait ou passé composé ?

Bonjour à tous,

Je suis italien et j'enseigne ma langue dans un collège français.
J'espère que vous pardonnerez les erreurs que je pourrais faire dans ce message.
J'adore la langue française et je vous remercie à l'avance pour votre aide.

Mes élèves francophones semblent avoir de la difficulté à saisir l'importance
de l'utilisation du passé composé dans la qualification d'un évènement
bien précis et délimité dans le temps, puisqu'ils utilisent très souvent l'imparfait.

Pour donner un exemple, quand il s'agit d'une question sur leurs vacances, on me
répond "era bello" (c'est-à-dire "C'ÉTAIT BIEN"), alors qu'en italian on devrait utiliser
plutôt le passé composé et dire "è stato bello" (c'est-à-dire "CELA A ÉTÉ BIEN")

Or, je me demande si dans l'usage courant de la langue française on a perdu cette
distinction (ce qui expliquerait les problèmes de traduction de mes élèves).

Merci pour votre gentille collaboration,

Vince111

Imparfait ou passé composé ?

Bonsoir et bienvenue sur le site.

En ce qui concerne l'exemple choisi, l'emploi de l'imparfait en français va davantage de soi que le passé composé. Même si la période concernée est nettement délimitée par le contexte, l'imparfait est utilisé pour "planter le décor", donner l'ambiance, sans préciser la succession des actions.
Avec  "C'était bien", la chose est saisie dans son déroulement ininterrompu durant toute la période, pas dans son aspect achevé, terminé.
Tandis que "Ça a été bien" sous-entendrait davantage que cet état de chose est maintenant achevé, terminé. Ça a été bien, mais ce n'est plus le cas.

L'imparfait s'utilise aussi spontanément quand il s'agit d'évoquer des actions habituelles ou répétées au cours de la période considérée : "Chaque matin, nous nous levions à..."

Le passé composé (oralement utilisé à la place du passé simple, écrit et littéraire) est utilisé quand il s'agit d'évoquer les actions qui se sont succédé dans le "cadre" décrit par l'imparfait : "C'était bien . Nous avons fait ceci, puis nous avons fait cela..."

J'ignore les subtilités d'emploi de ces deux temps en italien. Je pense qu'il doit y avoir tout de même des points communs, malgré la différence ponctuelle que vous évoquez.

Je doute que ces quelques renseignements vous soient d'un grand secours pédagogique, mais croyez bien que j'ai fait de mon mieux !

3

Imparfait ou passé composé ?

Merci Jehan pour votre gentille réponse.

Je connaissais les règles d'usage de l'imparfait et du passé composé (mais "repetita iuvant"  )

À vrai dire, l'usage de l'imparfait dans l'exemple choisi est, au moins en italien, tout à fait erroné,
la curiosité de l'interlocuteur étant absorbée à considérer l'expérience de la personne à qui l'on parle dans son entièreté, et non dans son déroulement.
Toujours en italien, si l'interlocuteur voulait connaître quelques détails de la routine de l' "interviewé", alors, cela va de soi, en ce cas il utiliserait l'imparfait.

Or, si je ne m'abuse, il semble que, dans un cas pareil, en français, l'imparfait vaille mieux que le passé composé.
Je comprends maintenant les problèmes de mes élèves qui, "lost in translation"  continuent
à utiliser l'imparfait pour donner une valutation globale et concise de leur expérience.

Merci Jehan!

Cordialement,

Vince

4

Imparfait ou passé composé ?

Je connais très peu l'italien, mais plutôt bien le latin, et la tendance à préférer le passé composé (ou en l'occurrence le parfait) à l'imparfait est déjà présente en latin.
Là où le français dit "César était un grand général", le latin dit "Caesar fuit maximus imperator".

5

Imparfait ou passé composé ?

Cela renouvelle en moi, cher Jean-Luc, la curiosité de savoir
si cette utilisation de l'imparfait en français, lorsqu'il s'agit
de donner une impression globale et concise sur un fait
(ce qui en italien, comme en latin, nous fait préférer le passé
composé ou le passé simple), serait une sorte d'usage courant
accepté et toléré (un peu comme un autre usage qui crée des
problèmes à mes jeunes italianistes: "je pars en France" et
qui en italien serait tout à fait erroné).

Merci encore pour votre aide.

Cordialement,

Vince

Imparfait ou passé composé ?

Bonjour,

J'étudie l'italien au lycée. Donc je pourrais peut-être t'aider.

- En France, comme en italien, l'imparfait est utilisé pour les descriptions.

- En France, on utilise en général les mêmes auxiliaires qu'en italien. Cependant, on utilise le passé composé pour une action courte dans le temps. Tout comme pour "il passato prossimo". Cependant, dans ton exemple, les vacances étaient passées et finies donc l'imparfait correspond d'avantage à l'utilisation française.

- De plus, en France, le subjonctif imparfait, n'est presque pas utilisé... Et on utilise, en général, l'imparfait. ( Par exemple "credevo che tu avessi fame" en français donnera " Je croyais que tu avais faim " )

En français, l'imparfait est le temps le plus utilisé - avec le passé simple ( pour une action éloignée ) -  pour exprimer le passé. Le passé composé est vraiment pour une action courte dans le temps. " Ce matin j'ai dormi que jusqu'à sept heures. Mais hier encore, je dormais jusqu'à onze heures grâce aux vacances. " Il me semble qu'en italien on dirait plus : "Stamattina ho dormito che fino alle sette. Ieri ancore, ho dormito fino alle undici grazie alle vacanze. "  ?

Imparfait ou passé composé ?

Je confirme que l'utilisation de l'imparfait que j'ai mentionnée ne relève pas d'une simple tolérance : c'est bel et bien l'usage.
Imparfait : le processus est considéré de l'intérieur, à n'importe quel moment de son déroulement : aspect sécant.
C'était bien. Cela fait davantage "vécu", impression personnelle.
Passé simple ou passé composé : le processus est considéré de l'extérieur, et comme un tout compact et indivis : aspect global.
Ce fut bien, ça a été bien.  Même si l'appréciation est identique, cela fait plus "neutre", plus "objectif".

Quant au présent de l'indicatif, en français, il peut tout à fait correctement exprimer le futur, même assez lointain : "Je pars en France demain."  "Je pars à la retraite dans trois ans."
Le locuteur anticipe :  il s'y voit déjà, considère que c'est réalisé .

Tandis qu'avec le futur simple, l'événement évoqué, même s'il est très probable, est considéré comme plus incertain... On n'est pas maître du futur.

8

Imparfait ou passé composé ?

Bonjour,

quelle explication pourrait-on donner pour justifier la différence de temps dans les phrases suivantes :

"Je suis arrivé en retard car ma voiture a refusé de démarrer."

"Je suis arrivé en retard car ma voiture refusait de démarrer."

Merci

Imparfait ou passé composé ?

Le passé composé exprime des faits complètement achevés à un moment déterminé ou indéterminé du passé, en relation avec le présent, ou dont les conséquences sont encore sensibles dans le présent.
L'imparfait marque aussi une action passée, mais qui n'est pas forcément achevée. L'imparfair est aussi le temps de la description.
Il peut exprimer aussi l'habitude.( Chaque dimanche, nous allions à la campagne.)
Le passé composé convient mieux à ta phrase, je pense.
Ces règles figées sont extraites du Bled

10

Imparfait ou passé composé ?

Bonjour,

Pour le passage concerné en gras, quel temps serait le plus pertinent entre le passé composé et l'imparfait ?
"La construction des temples est achevée, dit le roi sur un ton grave. Je veux que les fidèles puissent manifester leur foi en toute liberté. J'ai pendant trop longtemps suivi la tendance de mes ancêtres et rejeté les croyances alors que la vérité était à portée de main. Bien entendu, ma peur du surnaturel n'a fait (ne faisait) qu'aggraver les choses."

Merci.