Traduction d'un proverbe latin en latin

Bonjour,
J'ai trouvé une phrase de Marcus Annaeus Lucanus qui m'intéresse beaucoup, mais ne parviens pas à en trouver la version originale. La traduction que j'en ai, et j'ignore si elle est exacte est :
"Rien n'est fait tant qu'il reste quelque chose à faire."
J'aurais voulu savoir si quelqu'un connaissait donc cette maxime dans sa version originale (sinon une traduction en latin de la traduction française).
Je suis désolé de me présenter ainsi ici, mais n'ayant aucune notion de latin, je ne connaissais pas même cet auteur la semaine dernière.

Merci d'avance.

2

Traduction d'un proverbe latin en latin

Nil actum credens, cum quid superesset agendum: "considerant (le sujet est Cesar) que rien n'est fait quand il reste quelque chose a faire."


Pharsale, livre II, vers 657.

Traduction d'un proverbe latin en latin

Merci AristoFan, tu mérites bien ton pseudonyme

4

Traduction d'un proverbe latin en latin

Euh, je ne sais pas comment je dois comprendre ce... compliment? Tu veux dire que j'aime le vin, les femmes a poil, les blagues de pets, et me moquer d'Euripide?

Merci

Traduction d'un proverbe latin en latin

En fait j'avais plutôt en tête le raccourci : Aristophane, grec du Ve siècle qui connaît bien (ici non pas son grec) son latin.

Pour le reste, je laisse galoper ton imagination mais m'en dédouane par avance.

6

Traduction d'un proverbe latin en latin

AristoFan a écrit :

Euh, je ne sais pas comment je dois comprendre ce... compliment? Tu veux dire que j'aime le vin, les femmes a poil, les blagues de pets, et me moquer d'Euripide?

Merci

Et de Socrate 

7

Traduction d'un proverbe latin en latin

Là, pour le coup, j'assume, et j'en profite pour gueuler un bon coup: y en a marre d'entendre sans arrêt reprocher à Aristophane d'avoir creusé la tombe de Socrate, et blablabla... je suis désolée d'avoir à le dire, mais Socrate a beau être un grand philosophe, arrêtons de voir en lui LE martyr par excellence, incontestable et incontesté, l'agneau innocent sacrifié sur l'autel de ma grand-mère... une bonne fois pour toutes, je le dis haut et fort, et je vais sans doute m'attirer pas mal de reproches, mais j'assume: Socrate, tel qu'il nous est décrit par Platon et Xénophon (j'omets la caricature d'Aristophane pour montrer ma bonne volonté), m'a tout l'air d'un emmerdeur, qui prend plaisir à pousser les autres à bout. Quoi d'étonnant au fait qu'il ait eu beaucoup d'ennemis? Alors c'est sans doute une méthode très efficace pour accoucher les âmes et tout le tremblement, mais quand on fout la merde, faut pas venir pleurer après que personne ne vous aime.


Voilà. C'était un communiqué de la Stupid Socrates Sucks Society. (SSSS)


Et, vous l'aurez compris: Aristophane forever!