1

Mauvaise note à l'écrit du bac de français et projet d'hypokhâgne

Bonjour
Je suis actuellement en terminale ES, et je souhaiterais intégrer une hypokhâgne l'année prochaine (pas tant pour intégrer normale sup ou quelque école prestigieuse que pour le bagage culturel que ça m'apporterait). J'ai un assez bon dossier je pense, avec en première les félicitations, une moyenne qui tournait autour des 15 toute l'année.
Ma moyenne de français est allée de 17 à 15 au cours de l'année, mais voilà, le jour J, je me suis pris un 5 à l'épreuve écrite... un 16 à l'oral et un 19 en TPE qui rattrapent, mais je vois déjà ce 5 écrit en lettres de feu sur mon dossier :s.
Je voudrais savoir si malgré tout j'ai mes chances... ou bien je dois batailler et obtenir mon bac mention très bien, et 17 en philo ? ou bien c'est mort ? Je précise tout de même qu'une hypokhâgne en provence me conviendrait tout à fait, les grandes écoles de Paris ne sont pas faites pour moi je crois...
Merci d'avance
AE

PS : excusez moi si ce sujet a déjà été abordé quelque part sur ce forum, en réalité j'ai lu pas mal de topic là dessus, mais je n'ai rencontré personne qui après un 5 au bac espèrait rentrer à hypokhâgne >_<

Mauvaise note à l'écrit du bac de français et projet d'hypokhâgne

Bonsoir !

Ton 5 n'est pas éliminatoire, ne t'inquiète pas.
Le plus important, c'est les notes au continu. Avoir un plantage à des EAF (ou aux épreuves de l'année prochaine...), c'est humain. C'est qu'une note.
Ce qui va compter le plus, c'est les notes que tu as décroché durant tes trois trimestres, mais surtout celles que tu auras dans les matières littéraires et linguistiques durant tes deux premiers trimestres de terminale.
Et la place que tu auras dans le classement de ta classe...
Ce qui se regarde en premier, c'est les notes d'un travail continu. Un plantage ou deux, c'est pardonnable !

En provence (province ?) tu entres amplement dans tout ce que tu veux si tu restes ; dans certaines sur Paris aussi.

Les grandes prépas sur Paris ne sont pas faites pour toi ? Pourquoi ?

Mauvaise note à l'écrit du bac de français et projet d'hypokhâgne

tu auras dans les matières littéraires et linguistiques durant tes deux premiers trimestres de terminale

Autant dire toutes les matières .

Sinon, même avis, ce n'est pas éliminatoire, ce qui compte vraiment, ce sont tes notes de cette année et les commentaires de tes profs.

Mauvaise note à l'écrit du bac de français et projet d'hypokhâgne

Je confirme ce que dit Ankher!
Le plus important pour entrer en hypokhâgne, ce ne sont pas tes résultats au bac français, mais tes bulletins de première et de terminale, et surtout les appréciations de tes profs. Le fait d'avoir de bonnes moyennes dans toutes les matières et d'être un élève volontaire et dynamique seront tes meilleurs atouts.
D'autre part, les résultats du bac ne sont pas pris en compte, car les admissions se font pendant le mois de juin. Donc la mention, ce sera juste pour ta satisfaction personnelle;-)

5

Mauvaise note à l'écrit du bac de français et projet d'hypokhâgne

Bonjour.

Je suis prof en Khâgne et je confirme: les notes du bac français sont considérées comme dépourvues de (presque) toute signification. 

6

Mauvaise note à l'écrit du bac de français et projet d'hypokhâgne

Merci pour vos réponses! Cela me rassure
(j'ai vu des gens parler de lettres de motivation dans leur dossier, du coup ce n'est pas une obligation dans mon cas...?)
...pourquoi pas une grande hypokhâgne de Paris ? parce qu'on m'en a dit tellement de mal, du genre compétition à fond les ballons, mauvaise ambiance entre élèves, profs qui cassent... J'ai conscience que ce sera déjà une année difficile au point de vue charge de travail, je préfère ne pas me rajouter du stress en plus. De plus, je ne suis pas sûre de tenter les concours de l'ENS, sauf si je me rends compte que j'ai un niveau suffisant... Dans ce cas je tenterai, mais ce n'est pas mon but premier. Celui ci étant, m'éclater et apprendre

Une autre petite question : j'ai souvent lu qu'il fallait bien choisir son hypokhâgne en fonction de son niveau, et tout et tout. Pourriez vous m'indiquer le moyen, un site ou je ne sais quoi, de les comparer entre elles ? Je n'en connais aucune...

Merci encore, du coup, je me sens un peu plus légère quant à mon orientation...

Mauvaise note à l'écrit du bac de français et projet d'hypokhâgne

De plus, je ne suis pas sûre de tenter les concours de l'ENS, sauf si je me rends compte que j'ai un niveau suffisant... Dans ce cas je tenterai, mais ce n'est pas mon but premier.

100 % des gagnants ont tenté leur chance... :roll: Le niveau suffisant et nécessaire pour tenter le concours est celui du baccalauréat.

Pour comparer les niveaux des différentes CPGE, rendez-vous sur les sites des lycées, à la rubrique "palmarès/résultats/concours"... tout simplement. Certains magazines (L'Express et autres) proposent aussi des classements.

Cordialement.

Mauvaise note à l'écrit du bac de français et projet d'hypokhâgne

reginaphalange a écrit :

...pourquoi pas une grande hypokhâgne de Paris ? parce qu'on m'en a dit tellement de mal, du genre compétition à fond les ballons, mauvaise ambiance entre élèves, profs qui cassent... J'ai conscience que ce sera déjà une année difficile au point de vue charge de travail, je préfère ne pas me rajouter du stress en plus.

Je suis entré à Louis-le-Grand cette année. Et c'est très loin du stéréotype...

Y a pas de compétition. (bon ensuite peut-être car on est au début de l'année), mais sérieusement, l'état d'esprit, il est très ouvert pour la majorité du peuple Alors l'ambiance est vraiment bonne...!
Les profs ne cassent pas. Loin de là. Et en conseils de khôlles, tu entends bien plus de "vous allez progresser !" que de "c'est naze, retourne chez toi !"
Evidemment, la masse de travail est énorme, vraiment énorme. Mais qu'est-ce que tu apprends...!
Je suis arrivé là juste pour apprendre le plus possible. En l'espace d'un mois, je regrette pas...

Bref, ne te fie pas aux "on dit que". Oui, il y a des gens qui ne s'y plaisent pas et qui partent. Ça arrive; mais combien restent...

Ici, on vient de toute la France; on est tous dans la même galère, alors on rame ensemble, et pas l'un contre l'autre...
Je parle pour ma galère, où je vis super bien ! Ensuite, les autres galères parisiennes, je sais pas... Mais juste pour casser ce stéréotype.

9

Mauvaise note à l'écrit du bac de français et projet d'hypokhâgne

reginaphalange a écrit :

...pourquoi pas une grande hypokhâgne de Paris ? parce qu'on m'en a dit tellement de mal...

Ces stéréotypes, c'est vraiment l'hydre de Lerne. Impossible d'en venir à bout! Ils sont archi-faux, mais ils renaissent toujours.
Si je devais faire une hypothèse, je les imputerais à la jalousie.

10

Mauvaise note à l'écrit du bac de français et projet d'hypokhâgne

De toutes façons , il y a même des histoires complètement grotesques sur toutes les prépas (de la plus prestigieuse à la plus modeste).

Il faut être là, pour voir ce qu'est la prépa ! C'est sûr que cela demande beaucoup de travail mais ça en vaut la peine ! Ce n'est pas ennuyant comme le lycée où j'ai eu l'impression en trois ans de faire les mêmes choses sans apprendre énormément. J'ai plus progressé en un mois en langues qu'en trois ans de lycée.

Les profs ne sont pas cassants, loin de là ! Leurs critiques sont constructives et surtout ils nous encouragent ! De plus, je ne sais pas si c'est une impression, mais je le trouve bien plus intéressés par leur métier que les profs du secondaire.

Et puis, tous les étudiants de petite prépa (comme moi) ne jalousent pas Henri IV et Louis-le-Grand.