1

Dissertation de philosophie en hypokhâgne - Un seul terme : comment faire ?

Bonjour à tous.

Je suis entrée en hypokhâgne il y a trois jours, et bien sûr, mon agenda est déjà plein.

Le problème est que, sans avoir eu un cours de philo, ni de méthode, j'ai une dissertation à rendre, avec un seul terme.

Mais comment faire pour ne pas partir dans tous les sens ? Pour trouver une problématique, cibler le sujet ? Dois-je au contraire voir tous les sens du terme ? Pourtant dans ma liste de lecture, le sujet est raccordée à la science et la métaphysique ? Dois-je me centrer sur cela ?
Je suppose que je dois m'appuyer sur certains auteurs, mais comment ?

Merci d'avance de votre aide qui, même minime, me sera d'une très grande aide.

Dissertation de philosophie en hypokhâgne - Un seul terme : comment faire ?

Avec le terme en question, ce serait un peu plus facile de t'aider.

Sinon, personnellement, je n'ai pas de "méthode" différente en fonction de la formulation des sujets. Déploie les différents champs d'usage du terme, essaie de mettre en valeur certains sens, voire un sens général unique. A partir de là, essaie de voir le problème que peut poser la notion.

Au concours, un sujet n'est jamais "raccordé" à un thème. Donc, ces indications sont là pour t'aider, mais pas pour te restreindre, du moins pas au début. Un bon exemple est le sujet d'écrit A/L 2008 : L'égalité. Science ou politique ? On peut traiter l'un ou l'autre sans trop de problème... mais les deux, c'est probablement encore mieux ! Ce qui ne doit pas donner lieu à deux courtes dissertations l'une après l'autre, bien entendu.

Dissertation de philosophie en hypokhâgne - Un seul terme : comment faire ?

Et quel est-il, ce terme unique ?

Dissertation de philosophie en hypokhâgne - Un seul terme : comment faire ?

Je me permets de répondre pour l'intéressée : le connaissable.

Dissertation de philosophie en hypokhâgne - Un seul terme : comment faire ?

Evidemment un magnifique sujet ... très classique, aussi. La connaissance du "grand chinois de Königsberg" peut sans doute aider 
Le connaissable, c'est l'actuellement connu, ainsi que tout ce qui pourrait l'être. Mais comment savoir que quelque chose est du domaine du connaissable quand on ne le connaît pas ? On cherche visiblement les caractéristiques universelles du connaissable, pour en connaître aussi les bornes. On s'interroge donc à coup sûr sur les conditions de possibilité de la connaissance. Problématique transcendantale, donc... Et que vaut ce qui n'est pas connaissable ? Quel est le statut exact du non-connaissable ? Est-il malgré tout pensable ?
Bon courage, ne panique pas, c'est un superbe sujet. Et puis, Kant est là pour toi

Dissertation de philosophie en hypokhâgne - Un seul terme : comment faire ?

Je suis d'accord avec ENS, la préface à la seconde édition de la Critique de la raison pure de 1787 devrait te permettre de problématiser... et de trouver une solution au problème en grand III!

Dissertation de philosophie en hypokhâgne - Un seul terme : comment faire ?

Bonjour,
Je suis dans le même cas mais le mot est la pitié. Je peu également choisir l'idéologie comme sujet. 
J'admets que je suis un peu perdue. Est-ce que quelqu'un aurait une idée de lectures qui pourraient m'aider dans l'un, ou l'autre sujet?
Merci d'avance.