Questions sur les adjectifs

Chers profs,

1) Je n’ai pas bien compris la règle qui dit que certains adjectifs sont considérés comme adverbes et donc deviennent invariables (comme nouveau, court, mort) (correct / pas correct ?) Pourquoi ?
ex : des nouveau-nés

2) Pourquoi certains adjectifs de couleur composés de compléments de nom s’écrivent avec un trait d’union et pas d’autres ?
des dalles terre de Sienne, des tissus tête-de-nègre, lie-de-vin, caca d'oie, café au lait, cuisse-de-nymphe, gorge-de-pigeon, noir de jais, vert-de-gris, bleu de lin, arc-en-ciel, feuille-morte.

3) Quels sont les adjectifs qualifiants et quels sont les adjectifs classifiants?

4) Règle: Il est fréquent de placer l'adjectif principal après le nom, et l'adjectif secondaire avant.

a) un jeune homme poli ? un [jeune homme] poli
b) un grand cheval blanc ? un grand [cheval blanc] ?
c) l'indomptable âne roux ?  l'indomptable [âne roux] = [l’âne roux] indomptable (?) OU [l’indomptable âne] roux ?

d) Ce merveilleux jouet neuf ?  Ce merveilleux [jouet neuf] OU Ce [merveilleux jouet] neuf ?

Merci d'avance et bonnes fêtes,
Hela

Questions sur les adjectifs

Je crois que les traits d'union ont été supprimés pour presque tous les mots. À rechercher (voir nouvelle orthographe parution au JO)

Des nouveau-nés : parce que ce sont des bébés nouvellement nés
Perrette, légère et court-vêtue : parce qu'elle est vêtue de façon courte

Je n'ai pas compris ton problème en 4 ?

3

Questions sur les adjectifs

Bonsoir Héla,

Heureux de vous retrouver.
Rapidement pour 4, en dépassant la règle pour arriver à l'esprit de la langue :
L'adjectif postposé a plutôt une valeur descriptive, objective.
L'adjectif antéposé a plutôt une valeur affective, adverbiale.

Votre indomptable âne roux dans lequel beaucoup se reconnaîtront  est un excellent exemple.
Cet âne est peut-être roux et indomptable, du moins vous l'affirmez quand vous dites l'âne roux indomptable. Vous le gratifiez de ces qualités objectives.
Vous pourrez écrire l'indomptable âne roux chez qui l'insoumission est viscérale. C'est un âne qui, en quelque sorte, fait indomptablement son métier d'âne...
Vous pouvez ainsi faire la différence entre un homme grand et un grand homme.

Edy complètera sans doute la leçon avec le décompte des syllabes, les expressions figées et autres nuances, mais vous avez une grande partie de l'explication : d'ailleurs quand vous dites nouveau-né (renforcé par le trait d'union) vous donnez bien à l'adjectif une valeur adverbiale.

Je finirai en vous souhaitant de bonnes fêtes plutôt que des fêtes bonnes car je veux mettre dans mon souhait plus de chaleur.

Questions sur les adjectifs

Chère Hela,

Je suis heureux de vous retrouver ici pour de nouvelles aventures grammaticales.
Je vous souhaite cordialement de bonnes fêtes et une heureuse année.

1 ADJECTIFS DANS UN EMPLOI ADVERBIAL
a) Certains adjectifs peuvent, par dérivation impropre, être employés adverbialement ; ils sont invariables.
On les reconnaît à la possibilité de les remplacer à peu près par « d’une manière » + adjectif.
* S’habiller jeune. Boire sec. Bronzer intelligent.
* Le Français chante faux et pense juste ; l’Allemand chante juste et pense faux ; l’Italien ne pense pas, mais il chante. (Henri de Régnier)

b) Lorsqu’on a affaire à DEUX adjectifs (avec ou sans trait d’union, selon les cas), le premier reste invariable lorsqu’il a valeur d’adverbe.
* La mode court-vêtue est flambant neuve.
Toutefois, l’usage est de considérer FRAIS, GRAND et LARGE comme des adjectifs ; certains écrivains préfèrent cependant l’invariabilité.
* Une rose fraîche éclose n’a pas les pétales grands ouverts.
Quant à NOUVEAU et à MORT, ils sont invariables, sauf lorsque le second terme a valeur de nom.
* Des enfants nouveau-nés / mort-nés. + Des nouveau-nés.
* Les nouveaux mariés / riches. Les nouvelles venues.
Lorsque les termes ont valeur d’adjectif, ils s’accordent l’un et l’autre.
* Les joies douces-amères de la culpabilité. (B. Groult)

2 Les ADJECTIFS COMPOSES DE COULEUR n’ont un trait d’union que lorsqu’ils sont de couleur franche ; tel est l’usage.
* Des yeux gris-bleu / gris clair / gris perle.
* Des cheveux châtain clair. Des chemisiers jaune citron. Des jupes bleu ciel.
* Des yeux bleu de Bresse. (Fernand Raynaud)
Remarquez l’invariabilité.

Quant au trait d’union dans les ASSOCIATIONS DE COULEURS DE NOMS, je vous renvoie au dictionnaire : il n’est pas possible de formuler une règle ; je vous signale qu’il n’y a pas de traits d’union à cuisse de nymphe.
Par analogie avec les adjectifs composés, ils sont invariables ; « de couleur » doit être sous-entendu.

3 Les ADJECTIFS QUALIFIANTS sont ceux qui expriment une propriété, une qualité du nom.
Je ne connais pas le terme de CLASSIFIANT.
Il s’agit probablement des pseudo-adjectifs, que l’on nomme aussi adjectifs relationnels ou dérivés :
* La voiture présidentielle (= du président), une maladie / une insuffisance / une chirurgie cardiaque (= du cœur), une protection solaire (= contre le soleil).
Peut-être s’agit-il aussi des adjectifs qui ne qualifient pas mais qui identifient :
* La première rue, la grande porte, la semaine précédente.

4 La PLACE DE L’ADJECTIF EPITHETE
On constate souvent que la place est indifférente, mais que la postposition est la plus fréquente.
Les grammaires, quand elles en parlent, ne donnent que des tendances :

a) QUANT AU CRITERE DE SIGNIFICATION.
1- ANTEPOSITION lorsque l’épithète a une valeur subjective, figurée, affective ; ou pour donner une marque d’emphase, de redondance ou d’expression.
* La bonne soupe. La fine bouche. La mauvaise haleine.
* De délicieux chocolats. Un magnifique collier. Un superbe tableau. Une verte prairie

2- POSTPOSITION lorsque l’épithète a une valeur objective, discriminante, distinctive, caractérisante, « classifiante » (?).
* La race humaine. Un médecin compétent. Une voiture économique. Le triangle équilatéral.
Y compris les pseudo-adjectifs :
* Une maladie cardiaque. Une animation satellitaire. Le journal télévisé.
Y compris les adjectifs de couleur et de forme :
* Un mariage blanc. Une ligne courbe.

b) QUANT A LA FORME ET A LA SYNTAXE.
1-ANTEPOSITION :
- une seule syllabe prononcée : les bonnes manières, une courte erreur, un long regret ;
- un adjectif numéral ordinal : le premier baiser, un second mariage (mais un état second) ;
- un superlatif irrégulier : la pire lassitude ;
- le nom a une expansion :
* Pour être heureux, le mariage exige un continuel échange de transpirations. (Napoléon Ier)

2- POSTPOSITION :
- épithète phonétiquement plus longue que le nom,
* La statistique est la première des sciences inexactes. (Goncourt)
- épithète ayant une expansion,
* Une pièce bien ennuyeuse. Des adolescences trop chastes.
- épithète dérivant d’un nom (pseudo-adjectifs),
* De la choucroute mexicaine. L’insuffisance pulmonaire. La mode vestimentaire.
- un participe,
* Un touriste pressé. Une musique dansante.

La place modifie parfois LE SENS :
* Un homme grand / Un grand homme.
* Une vache sacrée. / Une sacrée vache.

Lorsque DEUX EPITHETES font partie du même groupe nominal, elles ont chacune la place qu’elles auraient si elles étaient seules.
* Un fort accent anglais.
* Une nouvelle aventure amoureuse.
* Une mélancolique perversion sexuelle.
Lorsque l’une d’elles forme avec le nom une UNITE DE PENSEE, c’est l’autre épithète qui qualifie cet ensemble :
* Un aquarium en verre dépoli pour [poissons rouges] timides. (Alphonse Allais)
* Un [jeune homme] poli.
* Un grand [cheval blanc]. Un [grand cheval] blanc.
* L’[âne roux] indomptable. (Selon les syllabes)
L’indomptable [âne roux]. (Emphase du premier ; couleur en second.)
* Merveilleux [jouet neuf]. (Emphase du premier)
[Jouet neuf] merveilleux. (Ordre selon les syllabes)

Lorsque les épithètes sont COORDONNEES, la juxtaposition est la plus fréquente :
* Un air perplexe et inquiet.
L’antéposition est affective ou littéraire :
* Un vieux et gros dégueulasse.
* Une obscure et troublante silhouette.
Si elles n’expriment pas des qualités du même ordre, elles se placent de part et d’autre.
* ° Une route belle et départementale. → Une belle route départementale.

Voilà quelques orientations. Mais vous ne serez pas en peine de trouver des exceptions ou des variantes acceptables.

Cordialement vôtre,
Edy

Questions sur les adjectifs

Merci à Jean Luc et Edy. 

Cher Edy, il y a à peine 2 jours je demandais de vos nouvelles à Jean. Je suis très heureuse de vous lire à nouveau et d'avoir la chance de bénéficier de votre savoir. Que cette nouvelle année vous apporte plein de moments magiques en compagnie de vos petits enfants et que Dieu vous garde en bonne santé.

Gros bisous,
Hela

Questions sur les adjectifs

Merci, chère Hela.

En réalité, ce sont trois petits-enfants. (Avec trait d'union)
Pour la santé, c'est à la grâce de Dieu, comme vous dites !

Questions sur les adjectifs

Bonjour,
J'ai un problème d'accord de l'adjectif mais je ne suis pas sûre que la place de mon message soit ici.

Je suis sûre à 99% que l'on peut dire "vous avez déjà été amoureuse, lieutenant ?" (ce lieutenant est une femme) mais  j'aimerais votre confirmation.

Questions sur les adjectifs

Bonjour Polaris,

Oui, il faut accorder. Je pense qu'on peut traduire par :
- Vous avez déjà été amoureuse, lieutenant(-femme) ?

Muriel

Questions sur les adjectifs

Merci, Muriel.
Quelqu'un peut me donner des sources pour cette explication ? Non que je doute de vous, Muriel, mais j'aimerais avoir des "justifications bibliographiques" si on me les demande.

10

Questions sur les adjectifs

L'atribut s'accorde avec le sujet "vous", pas avec l'interpellation.