Un roman épistolaire est-il différent d'un autre type de roman ?

J'ai une dissertation à préparer sur le roman épistolaire: un roman épistolaire est-il différent d'un autre type de roman?

Je trouve le sujet un peu vague. Après avoir travaillé dessus je ne suis toujours pas satisfait. Pour moi le roman épistolaire est bien singulier, différent du simple roman, j'ai finalement du mal à construire une partie qui fasse le rapprochement entre roman et roman épistolaire, quelqu'un saurait-il m'éclairer?

Merci

Un roman épistolaire est-il différent d'un autre type de roman ?

Bonsoir,

Tu peux bénéficier de la réponse de Jean-Luc, ici.

Muriel

3

Un roman épistolaire est-il différent d'un autre type de roman ?

Bonsoir Amy,

Examine en particulier comment les structures du récit sont particulières.
Intrigues imbriquées, retours en arrière, ellipses...
Les dialogues, les descriptions sont moins présentes.
Le déroulement en chapitres disparaît. L'unité de base est la lettre...
Le lecteur a accès à l'intimité des personnages, la focalisation est forcément interne. Le lecteur est amené à apprécier toutes ces subjectivités, il est un peu dans la position d'un juge, d'un confident ou d'un espion. En effet il n'est pas le destinataire des lettres...

Un roman épistolaire est-il différent d'un autre type de roman ?

Nous avons vu cela en français cette année en 4e, mais je crois que Jean-Luc en a dis bien assez
Enfin pour moi un roman épistolaire contient des lettres et pas un roman roman 

Un roman épistolaire est-il différent d'un autre type de roman ?

Certains écrivains ont joué aussi de l'épistolaire. Par exemple, Voltaire, dans ses Lettres philosophiques, déconstruit au possible l'épistolarité pour faire place à de mini-essais philosophiques.

Zweig, lui, introduit la psychanalyse, et ne fait parler qu'une voix, tout comme Guilleragues utilisait une structure monodique dans ses Lettres portugaises.

On a aussi Montherlant qui introduit du récit dans ses Jeunes Filles.

Je crois que le premier point à analyser est la construction énonciative, car elle est au cœur de l'épistolaire.

6

Un roman épistolaire est-il différent d'un autre type de roman ?

Je pense que la réponse princiaple est oui !
D'une parce-que s'il n'était pas différent on ne te poserait pas la question , faut tjr veiller à ça , c'est de smalins faut pas tomber dans leur piège.
Après pour ma part ,il est différent car tu as tous les points de vues , tu vois tout ce qui se dessine au cours de l'histoire pour d'autres romans aussi tu me diras .. je ne sais comment t'aider autrement ..

bon courage!

Un roman épistolaire est-il différent d'un autre type de roman ?

Bonjour,

Si l'on devait répondre à cette question avec l'intensité qu'elle mérite, il faudrait souhaiter que tous les romans soient différents des autres romans...

Sur le sujet "Qu'est-ce qu'un roman et qu'est-ce qui ne l'est pas", la très belle préface à "Pierre et Jean" de Maupassant nous enseigne à voir large.

Aussi, même par leurs constructions, les romans épistolaires diffèrent beaucoup les uns des autres.

Avec "Inconnu à cette adresse", Kreismann Taylor a créé un échange entre deux associés, l'un juif l'autre enrôlé dans le mouvement nazi avant la guerre.  Les deux correspondants se répondent successivement et leurs lettres s'entrelacent.

Dans "Cher éditeur", Pierre Leroux a imaginé une correspondance à sens unique entre des écrivains qui tentent de faire publier leurs manuscrits et un éditeur de Saint-Germain-des-Prés.  Peu à peu, on commence à douter.  Peut-être n'y a-t-il qu'un seul auteur derrière toutes ces lettres.  Puis, des proches de l'écrivain s'y mettent.  Sa femme, son meilleur ami, sa fille.  Mais le destinataire, l'Éditeur, ne répond qu'à la fin.

Dans les deux cas, ces romans diaboliques utilisent avec beaucoup de force l'ellipse.  Entre une lettre et sa réponse, le temps joue.  Il y aussi une très grande intimité suggérée.  Si on écrit à l'autre, même à un inconnu, on croit le connaître.  On s'est fait une idée de l'autre.  Et on veut lui apporter quelque chose.  Très souvent, on a fait complètement fausse route.

Un roman épistolaire est-il différent d'un autre type de roman ?

Merci à tous pour vos réponse, je constate que j'étais sur la bonne voie. Je vais creuser un peu plus la question de la forme et de la linéarité narrative.