1

Ordre des pronoms personnels

Bonjour

J'ai une question qui me traine dans la tête.


Pour quel raison les pronoms sont ils dans cette ordre-ci:

je
tu
il
elle
on
nous
vous
ils
elles



?


Si vous pouviez m'éclairer .....


Merci d'avance

Ordre des pronoms personnels

C'est vrai ça !
C'est très égocentrique de commencer par le "je" !

Ce serait beaucoup plus joli si ça allait dans cet ordre :

vous
elle
elles
il
ils
tu
nous
je

militons ! Et apprenons désormais nos tables de conjugaison selon ce mode.

Vive la révolution !

Ordre des pronoms personnels

Bonjour !

Je vous conseille d'aller voir cette page : Relief > Je-tu-il-nous-vous-ils : une échelle de maturité sociale ! Je ne suis pas sûr que ce soit historiquement correct, mais c'est un document intéressant alors autant le partager !

Cordialement,
Zadek

4

Ordre des pronoms personnels

Euh , pardonnez-moi si je suis directe mais je trouve ce topic inutile et si la langue française est ainsi , je ne vois pas pourquoi nous devrions penser autrement

y'a tellement de chose qui vallent le coup de se poser des questions , trop de choses que la vie nous impose qui nous mettent des barrières alors pour le coup ça je trouve moyen ..

5

Ordre des pronoms personnels

"Moi je" me disais qu'il y avait une logique qui mettait l'individu en valeur. Sans forcément que ça soit de l'égocentrisme.


"je" serait une certaine vérité. Quel que soit son emploie, même quand on ment il dit quelque chose de nous.

"Tu" serais celui sans qui le "je" n'a pas de raison.

"il, elle, on" serait la vérité que l'on donne à une personne ou un objet.

De plus on peut considérer que le singulier définie l'intime d'un être et le pluriel, l'individu dans le social.

Je sais pas si je suis clair. mais je suis sur que se n'est pas par hasard que s'est agencé ainsi.

Ordre des pronoms personnels

Ce n'est aligné que parce qu'on ne peut pas faire autrement pour énumérer. Mais rien n'empêche de commencer une phrase par le pronom qu'on choisit
Par contre, il y a une certaine articulation qui se répète, qu'on retrouve, à laquelle on s'attend. Un hurluberlu que certains trouvent obscur essaye d'en tirer parti

Ordre des pronoms personnels

Mais rien n'empêche de commencer une phrase par le pronom qu'on choisit.

Bon sang, mais c'est bien sûr !
Merci de cette indispensable précision.
Et aussi du lien vers votre blog.
Quoique je n'aie pas bien saisi le rapport...

Ordre des pronoms personnels

Ce putaklisme peut-être ?

La manie d'expliquer ce qu'on ne comprend pas par le discours, le prêche, l'enseignement et le journalisme détourne l'attention des auditeurs de ce que leurs sens appréhendent pour la porter vers l'explication, jusqu'à ce que l'explication des explications entortillées sur elles-mêmes forme un ordre qualifié de symbolique où la démence prend le caractère obligatiore de la discipline religieuse dans un ordre rigide.

Ordre des pronoms personnels

J'ai déjà vu des manuels de langue qui ne les présentaient pas dans cet ordre, je crois. C'est parfaitement arbitraire ; on pourrait dire la même chose de l'ordre des cas dans la déclinaison.

Ordre des pronoms personnels

Même si parfois (rarement semble-t-il) on utilise d'autres rangements, l'ordre traditionnel de la conjugaison ne me semble pas totalement arbitraire :
Je parle : je suis une personne.
Je te parle : tu es la deuxième personne.
Je te parle d'un tiers : il est la troisième personne.