Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 13

J'ai besoin d'une analyse libre sur la dernier piece de a piece de theatre de "Les Fourberies de Scapin" de Moliere?
Avez vous des idees?

Merci beaucoup "la dernier piece de a piece" ?!?! 
Ne serait-ce pas plutôt "le dernier acte de la pièce" ou "la dernière scène de la pièce" ?

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 13

oui la toute derniere scene dans l'acte 3Nous aimerions le texte  !

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 13

Il suffit de demander, Zadek.
Ce texte ne m'a pas l'air bien difficile à analyser, Juju...
Tu ne proposes rien ?

Scapin (apporté par deux hommes, et la tête entourée de linges, comme s’il avait été blessé )
Ahi, ahi. Messieurs, vous me voyez… ahi, vous me voyez dans un étrange état. Ahi. Je n’ai pas voulu mourir sans venir demander pardon à toutes les personnes que je puis avoir offensées. Ahi. Oui, messieurs, avant que de rendre le dernier soupir, je vous conjure de tout mon cœur de vouloir me pardonner tout ce que je puis vous avoir fait, et principalement le seigneur Argante, et le seigneur Géronte. Ahi.
Argante
Pour moi, je te pardonne ; va, meurs en repos.
Scapin
C’est vous, Monsieur, que j’ai le plus offensé, par les coups de bâton que…
Géronte
Ne parle point davantage, je te pardonne aussi.
Scapin
Ç’a été une témérité bien grande à moi, que les coups de bâton que je…
Géronte
Laissons cela.
Scapin
J’ai, en mourant, une douleur inconcevable des coups de bâton que…
Géronte
Mon Dieu ! tais-toi.
Scapin
Les malheureux coups de bâton que je vous…
Géronte
Tais-toi, te dis-je, j’oublie tout.
Scapin
Hélas ! quelle bonté ! Mais est-ce de bon cœur, Monsieur, que vous me pardonnez ces coups de bâton que…
Géronte
Eh ! oui. Ne parlons plus de rien ; je te pardonne tout, voilà qui est fait.
Scapin
Ah ! Monsieur, je me sens tout soulagé depuis cette parole.
Géronte
Oui ; mais je te pardonne, à la charge que tu mourras.
Scapin
Comment, Monsieur ?
Géronte
Je me dédis de ma parole, si tu réchappes.
Scapin
Ahi, ahi. Voilà mes faiblesses qui me reprennent.
Argante
Seigneur Géronte, en faveur de notre joie, il faut lui pardonner sans condition.
Géronte
Soit.
Argante
Allons souper ensemble, pour mieux goûter notre plaisir.
Scapin
Et moi, qu’on me porte au bout de la table, en attendant que je meure.

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 13

je sais bien que c'est le dernier fourberie de scapin, et que tous le monde se reunnit, mais quoi d'autre?

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 13

Eh bien, explique cette dernière fourberie, justement.
Pourquoi fait-il semblant d'être près de mourir, à ton avis ?

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 13

(Merci Jehan )

Prends en compte le fait que Scapin s'immisce toujours dans cette même dimension burlesque. C'est un personnage facétieux, donnant naissance à des situations grotesques ! Le comique de la parole, et de la situation sont donc à analyser plus spécifiquement ci-présent, du moins, à ce qu'il me semble.