1

Subjonctif présent ou imparfait ?

Bonsoir à tous,
Dans cette phrase ci-dessous :
Il a fallu que la situation devienne dramatique pour que les autorités prennent les mesures nécessaires.
Peut-on écrire  : Il a fallu que la situation devînt/soit devenue dramatique pour que les autorités prennent les mesures nécessaires ?
Merci pour vos réponses .

Subjonctif présent ou imparfait ?

Dire "Il a fallu que la situation soit devenue dramatique pour que les autorités prennent les mesures nécessaires" me semble correct ! Dans ce cas, la subordonnée s'ancre dans un passé révolu...

A vérifier !

3

Subjonctif présent ou imparfait ?

Merci pour votre réponse .

4

Subjonctif présent ou imparfait ?

"devînt" est simplement plus soutenu, en ce qu'il respecte les règles classiques de la concordance des temps, et "devienne" relève du langage courant et relâché.
Par contre "soit devenue" par opposition à "devienne" exprime bien que l'action est révolue. En adoptant les règles de la concordance, on dirait : "fût devenue".

Subjonctif présent ou imparfait ?

Je plussoie sur Zadek sans vérifier. Ce qui est un peu douteux, mais, peut-être, toléré, c'est "devienne", à cause de la discordance des temps. Quant à devint, c'est la discordance des modes. Sur le mode temporel, on devrait dire :" C'est quand...devint"
Quant à l'imparfait du subjonctif, il appartient à une langue morte. Il faut le dire.
Je m'aperçois (en lisant les réponses posées entre temps, que je suis hors de toute légalité. Cela ne me gêne pas, mais je l'indique pour qu'on ne penne pas ce que je fais pour un usage légal et autorisé.

6

Subjonctif présent ou imparfait ?

Pas de polémique SVP  Il est vrai que si l'on suit la règle grammaticale, il a fallu que ... doit être suivi par un imparfait du subjonctif (bien que la formulation semble "pompeuse" voire désuète ) ...

7

Subjonctif présent ou imparfait ?

La règle grammaticale d'antan : Putakli n'a pas totalement tort de parler de langue morte, je dirais plutôt moribonde.

Subjonctif présent ou imparfait ?

Obsolète, l'imparfait du subjonctif ? Que j'aimasse, que tu aimasses, qu'il aimât... Vraiment ? Je n'avais jamais ouï telle histoire... Encore que le plus-que-parfait du subjonctif, je le conçois aisément, mais l'imparfait  ... Alors, personnellement, "Il a fallu que la situation devînt dramatique pour que les autorités prennent les mesures nécessaires" me va bien !

9

Subjonctif présent ou imparfait ?

Si tu veux respecter la concordance jusqu'au bout : "pour que les autorités prissent..."

Ta propre phrase confirme bien l'obsolescence de l'imparfait du subjonctif (parfaitement parallèle à celle du plus que parfait, ce qui est logique).

10

Subjonctif présent ou imparfait ?

Je n'ai pas même pris garde à la suite de la phrase : c'est encore mieux !
Merci bien pour votre aide,
Zadek