61

Sujets du bac 2009 - Épreuve de philo, série L

Pour ceux que cela intéresse, les sujets de philo sont corrigés rapidement par Charles Pépin (philosophe, rédacteur en chef de l'édition "bac philo" de Philosophie magasine) sur le site : www.philomag.com
Bonne soirée.

62

Sujets du bac 2009 - Épreuve de philo, série L

Suis-je la seule à me sentir encore plus mal après l'épreuve de Philosophie?
Plus je lis vos plans, moins j'ai confiance en ce que j'ai fait.

63

Sujets du bac 2009 - Épreuve de philo, série L

Bonsoir à tous !

  J'ai une petite question : pourquoi personne n'a écrit la problématique qu'il a faite pour la dissert' de philo ?

64

Sujets du bac 2009 - Épreuve de philo, série L

Bonjour, voici mon plan concernant le langage :


I. Par définition, le langage apparaît indissociable de la pensée.

1. La fonction d'expression du langage ("parler de" ; mouvement d'extériorité...)

2. La fonction de représentation du langage (activité de la conscience symbolique ; pouvoir organisateur des mots..)

3. Parler, c'est se réaliser (Aristote et le zoon politicon + proximité langage-pensée, raison avec le grec 'logos' ; le JE ; la promesse, le dialogue, "parler à" : vertus et dangers).



II. Si trahir signifie tromper, violer, abuser, alors oui le langage peut, parfois, trahir la pensée.

1. Le problème de l'insatisfaction (les mots imitent-ils vraiment les choses ? ; des expressions dites "toutes faites", des conventions, ne m'empêchent-elles pas d'exprimer véritablement ma pensée ? ; exemple de l'historien Marrou obligé de rendre vivant son récit de l'assassinat de César ; le mensonge : une insatifaction de soi-même, cf mauvaise foi de Sartre)

2. Quels langages peuvent alors me trahir ? (L'art ; le silence ["un silence éloquent" - "un silence qui en dit long"] ; les gestes ; les mots : l'implicite et l'ironie)

3. L'inconscient, "structuré comme un langage", cf J. Lacan (exemple du lapsus révélateur).



III. Si trahir signifie dépasser, aller à l'encontre de, alors oui le langage peut, parfois, trahir la pensée dans un but de bonheur et/ou de guérison.

1. L'imagination (exemple de la poésie et de l'utopie : le langage trahit la pensée rationnelle en créant de l'ir-réel, du sur-réel)

2. La psychanalyse (mettre en mots ses maux : la méthode du divan de Freud ; le rêve ; le travail d'interprétation)