1

"Il parut alors une beauté à la cour", est-ce une métonymie ?

Dans l'extrait de la princesse de clèves intitulé le portrait de Mlle de Chartres j'ai une question concernant une phrase. "Il parut alors une beauté à la cour" une beauté, est ce une métonymie ? Ce qui voudait dire que Mlle de Chartres est l'incarnation de la beauté ? Merci de vos réponses

2

"Il parut alors une beauté à la cour", est-ce une métonymie ?

Bonsoir,

Il s'agit bien d'une métonymie, et même d'une synecdoque (qui prend la partie pour le tout). Cette expression est banale. Ici la figure de style est très conventionnelle dans la langue de l'époque.

3

"Il parut alors une beauté à la cour", est-ce une métonymie ?

Merci beaucoup pour cette réponse tardive

4

"Il parut alors une beauté à la cour", est-ce une métonymie ?

Bonjour.

Métonymie, oui; pour synecdoque, on pourrait discuter... La beauté n'est pas une partie de cette personne, mais une propriété, un attribut de celle-ci. On peut étendre la définition de la synecdoque au-delà de la relation tout / partie, mais en ce cas, la notion perd en précision ce qu'elle gagne en flexibilité.