1

Madame Bovary se libère-t-elle ?

Salut,

Avez vous l'impression que Madame Bovary se libère dans le récit du manière quelconque ?

Madame Bovary se libère-t-elle ?

Et toi, quelle est ton impression ?

Madame Bovary se libère-t-elle ?

Précise un peu, dans quel sens?

4

Madame Bovary se libère-t-elle ?

Daph , ce que je veux dire par la c'est que : " selon vous Bovary s'est t-elle libérée "

moém (...) je sais pas comment m"expliquer , mais je vais tenter de repondre a ma propre question

Oui , Bovary s'est libérée car elle a réussi a se "libérer" de son mari monsieur Bovary a travers tous les amants qu'elle a eu !!! le sumum elle s'est suicidée donc c'est le sumum de la liberté

un peu "hard" ce que je dis vous trouvez pas ?(...) c'est un examen après tout !!!!

Madame Bovary se libère-t-elle ?

Madame Bovary s'est en quelques sortes libérée puisque le suicide marque la séparation morale et physique, les amants la séparation physique.
Cependant les amants ne sont présents que temporairement et ne résolvent pas le problème de manque de liberté sur le long terme. Elle est sans cesse en quête de liberté, que ce soit avec les amants, la foi ou la mort. On peut dire qu'elle a échoué puisqu'elle meurt n'ayant pas réussi à garder ses amants, et donc à garder sa "liberté"...
Voilà j'espère que ça peut t'aider même si ce n'est pas très développé

Madame Bovary se libère-t-elle ?

Pétition pour la libération de Darkness:

M Charles Bovary, médecin
Mme Emma Bovary, épouse de médecin
M Homay, apothicaire

l'arsenic est dans la salle du fond, en haut de la fonction(humour) à gauche.

Cela dit, même posée par darkness, la question mérite une réponse sérieuse, tant il est de lecteurs pour voir en Emma une romantique passionnée qui tente de s'enfuir du milieu bourgeois où elle est recluse. Et sans doute Bovary/Flaubert ont-ils aussi perçu la question ainsi.

Force est cependant de constater qu'elle n'a jamais quitté ce milieu, pas même avec ses amants, et que si elle a un roman à son nom - elle qui rêve d'être une héroïne romantique - elle ne l'ouvre pas, ni ne le ferme, et que les rares moments qui se veulent romantiques sont sabordés (les comices et alia).

A-t-elle vraiment chercher à se libérer, ou plutôt est elle restée enchaînée à un idéal chevaleresque d'un autre âge, dont elle n'a pas même pensé s'échapper?
Puisqu'en outre cet idéal chevaleresque véhicule le topos de l'exil, de la liberté individuelle, de la réussite au-delà de l'humain, existe-t-il chez Emma le moindre appel véridique à la liberté?

Madame Bovary se libère-t-elle ?

Ce post étant vraiment intéressant je vais répondre
Voir en Madame Bovary un roman romantique est à mes yeux une grande erreur, car comme le dit Tyagin, il y a une complaisance avec son milieu qui est loin d'être romantique. Son but n'est pas de s'évader, de quitter un ici déprimant, mais bien d'accéder à une position financière qui lui permettrait d'acheter robes, chapeaux... à volonté. Alors on peut dire que c'est un remède à l'ennui, oui, sauf que le romantisme ne voit jamais dans le matériel un but en soi, ou bien même une diversion; c'est d'ailleurs pour cela qu'on dit que Stendhal est plus un homme du XVIIIe que du XIXe s., et quand bien même son Rouge est une grande œuvre romantique, elle prend toute sa valeur lorsque Julien refuse d'adhérer à ce que lui propose sa maîtresse - la mort fait de Julien un héros romantique qui s'est battu pour ses convictions (cf. la scène du tribunal). Donc Emma Bovary est loin d'être une héroïne romantique; elle est mélancolique, oui, mais pas romantique. Ce n'est pas sa vie qu'elle veut construire, c'est celle des livres qu'elle a lus. Son idéal est profondément bourgeois, et c'est là qu'on voit une fois de plus l'ironie de Flaubert...