1

Un grand homme

J'ai relevé dans un texte le superlatif suivant:
Un homme immense.
Est-ce possible?

2

Un grand homme

Dans le sens laudatif, "immense" est le plus souvent antéposé. Ex : "Un immense écrivain". En postposition, on retiendrait plutôt l'idée de grandeur dans l'espace. Je pense donc que "homme immense" n'est pas du tout une expression heureuse.

Un grand homme

En général, le journalistes n'attribuent pas l'immensité à l'homme même, mais à celui qui exerce un métier, et même un métier qui a besoin d'être grandi: "un immense acteur", pour qu'il ne soit pas dépassé par le metteur en scène, ou un "immense metteur en scène" pour qu'il ne soit pas dépassé par l'auteur.
Ce qui est démesuré, c'est toujours l'amour-propre. Et quand j'étais jeune, nous nous amusions à faire des éloges dithyrambiques aux potentats de rencontre. Ils ne bronchaient jamais. On en rajoutait encore; ils ne bronchaient toujours pas. L'idée atteint son sommet dans le préface de Madeleine de Scudéry dédicaçant son Cyrus à Madame de Longueville. En voici un extrait:

Et puis à dire les choses comme elles sont, ce n’est pas seulement de ces lumières empruntées dont on vous voit briller (ancêtres, frères, mari), comme en brillent tous les Astres Inférieurs, qui prennent leur éclat d’un plus grand Astre : Vous avez des rayons et des clartés, que vous ne prenez que de vous-même, et des splendeurs qui vous sont essentielles comme celles du Soleil. Mais des splendeurs si éclatantes, qu’auprès d’elles toutes lumières, tous rayons, toutes clartés, et toutes splendeurs ne sont qu’ombres et que ténèbres...Votre esprit est encore plus beau que votre visage, et c’est par lui principalement, que ma comparaison du Soleil est juste. En effet de Grand Esprit a des clartés qui nous éblouissent : il brille et brille toujours : ses rayons percent l’obscurité des choses les plus cachées : il pénètre tout ; il voit tout, il connaît tout ; et rien ne se dérobe à sa vue. Mais il ne voit et ne connaît pas seulement les belles choses, car il les produit lui-même : les Fleurs qui sont le plus bel Ouvrage du Soleil, cèdent à celles de l’éloquence naturelle qui brille en tout ce qu’on vous entend dire ; et l’Or, les Perles, les Rubis, les Emeraudes, les Diamants, et toutes les autres Pierreries, qui sont les derniers Chefs d’oeuvres ; n’ont rien de si éclatant ni de si précieux que vos paroles et vos pensées...Le plus grand Roi de la Terre pourrait se reposer sur la prudence de votre Altesse, de la conduite de tous ses Etats ; et tant qu’elle veillerait à  cette conduite, il pourrait dormir en assurance.»