Ronsard, Quand vous serez bien vieille...

stephenmarley a écrit :

tout le monde sait que ronsard sortait avec un autre poètes! ( je ne sait plus lequel si c'est verlaine ou un autre! )

Eh bien!! Je savais que Ronsard était un poète immortel, mais à ce point!!!! Je me disais bien que les Poèmes saturniens avaient été inspirés par Ronsard, et que les Amours d'Hélène étaient en fait les Amours de Paul. Mouahah, elle était bonne en tout cas!!

22

Ronsard, Quand vous serez bien vieille...

moi je suis en train d'essayer de rédiger une partie sur l'allusion à Pértrarque dans le poème 55 mais je n'arrive pas à y parvenir
pourriez vous m'aider ?

23

Ronsard, Quand vous serez bien vieille...

Au temps de Ronsard (XVIe siècle), le mot " ombre " n'était pas encore un nom féminin : il était masculin.
" myrteux " s'accorde donc avec " ombres ".
" myrteux " vient du nom " myrte " qui désigne un arbrisseau à feuilles persistantes et à fleurs blanches. Le myrte est un arbre consacré à Vénus (Aphrodite), déesse de l'amour. Dans les Enfers, un bois de myrte accueillait les amoureux célèbres.
" myrteux " fait donc référence au " myrte " qui fait lui-même référence à l'amour. Cela n'a rien d'étonnant lorsque l'on sait que le " Sonnet pour Hélène " de Ronsard est un poème d'amour.

24

Ronsard, Quand vous serez bien vieille...

Bonjour ,
Voilà j'ai un poème de Pierre de Ronsard et je dois répondre à des questions et certaines d'entres elles je n'arrive pas à y répondre , merci de m'aider .

Pierre de Ronsard , Sonnets pour Hélène ( 1578 )

Quand vous serez bien vieille , au soir , à la chandelle ,
Assise auprès du feu , dévidant et filant ,
Direz chantez mes vers , en vous émerveillant
« Ronsard me célèbrer du temps que j'étais belle »

Lors vous n'aurez servante oyant telle nouvelle ,
Déjà sous le labeur à demi sommeillant ,
Qui au bruit de mon nomne s'aille réveillant ,
Bénissant votre nom de louange immortelle .
Je serai sous la terre ; et fantôme sans os
Par les ombres myrteux je prendrai mon repos ;
Vous serez au foyer une vieille accroupie ,

Regrettant mon amour et votre fier dédain ,
Vivez , si m'en croyez , n'attendez à demain ;
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie

  • Dévidant et filant : sous entendu de la haine
    Oyant : entendant
    Labeur : travail
    Louange :  compliment
    Ombres myrteux : Enfers
    Dédain : mépris

Les questions sont :

  • 1- Identifiez l'émetteur et le récepteur de ce texte en vous aidant du texte et du paratexte . Caractérisez l'émetteur et le récepteur .
    2-Quels sont les deux champs lexicaux dominants dans ce texte ? A l'aide de la réponse précédente , formulez en une phrase le sens du poème
    3-Formulez en une phrase la tonalité du texte
    4- Donnez la structure de la poèsie ; rimes ; images poétiques
    5-Donnez l'enjeu de la poésie

Mais j'ai trouvé quelques réponses à la question 1 : L'émetteur est Pierre de Ronsard car on voit son som dans le paratexte : Pierre de Ronsard . On y voit aussi qu'il parle à la première personne du singulier '' Regrettant mon amour et votre fier dédain '' . Le récepteur est Hélène car on y voit aussi dans le paratexte '' Sonnets pour Hélène " .
Pour la question 2 je n'ai trouvé que les 2 champs lexicaux dominants , il y a la mort '' sous la terre '' ; '' fantôme sans os '' ; '' ombre '' ; ''repos '' et le second champ lexical est le temps '' demain '' ; '' aujourd'hui  '' .

Les questions que j'ai souligné sont celles que je n'ai pas réussi à répondre . S'il y a des erreurs dans les questions 1 et 2 , merci de bien vouloir me corriger .

Je vous souhaite une bonne journée en espérant que vous puissiez m'aidez .

25

Ronsard, Quand vous serez bien vieille...

Question 3 : tu dois dire quel(s) sentiment(s) souhaite faire passer Ronsard.
Question 4 : tu dois dire si se sont des rimes embrassées, croisées, plates (suivies), et pour les images poétiques je pense que tu dois dire qu'elles sont les figures de style utilisées (métaphore, comparaison ...).
Question 5 :tu dois je pense définir dans quel but (pourquoi) Ronsard a t-il choisi d'écrire cette poésie.


En espérant t'avoir aidé

Meg.C

26

Ronsard, Quand vous serez bien vieille...

Cela m'a un peu aidé , merci de votre aide cmeg67120

27

Ronsard, Quand vous serez bien vieille...

il n'y a pas de quoi

Le tutoiement est autorisé je n'ai que 17 ans

28

Ronsard, Quand vous serez bien vieille...

Y a t'il une possibilité pour me dire quelles sont les figures de style parce que là je suis complètement largué

Ronsard, Quand vous serez bien vieille...

Attention il y a plein d'erreurs dans ce que tu écris : je veux dire que des choses sont fausses dans ton poème et dans tes définitions, ce qui va t'induire en erreur. Cherche déjà le poème sur google pour avoir la bonne version. "dévidant et filant" : il s'agit de LAINE et non de "haine".

Pour le sens global si ça peut t'aider : Hélène refuse l'amour de Ronsard malgré toutes ses déclarations et les poèmes qu'il lui dédie. Ronsard est plus âgé qu'elle. Dans ce poème il emploie un procédé un peu particulier pour la convaincre de profiter de l'occasion (c'est-à-dire de l'amour qu'il lui propose) : il se projette dans le futur "quand vous serezbien vieille", et il imagine Hélène vieille, accroupie devant le feu en train de filer de la laine, ce qui ne la met pas vraiment en valeur vu qu'elle est encore jeune. A ce moment là, il suppose qu'il sera mort "fantôme sans os", mais cela n'a pas l'air d'être une idée pénible : il dit "je prendrai mon repos", et on voit qu'il est resté célèbre : dès que les servantes entendent son nom elles sont interpelées. c'est comme s'il était devenu immortel grâce à ses poèmes.
Hélène à ce moment là sera pleine de regrets, elle s'en voudra d'avoir refusé ses avances au moment où elle "était belle". Elle regrettera d'avoir été si fière.
Il conclut avec la philosophie du "Carpe diem" : il faut profiter de la vie et des plaisirs qu'elle offre tant qu'on le peut encore.


Pour les figures de style, il n'y en a pas tant que cela, ne te focalise pas là-dessus. Tu peux voir les métaphores surtout, comme celle du fantôme ou de la rose qui représente la jeunesse, l'euphémisme du "repos" pour parler de la mort.
Mais il faut surtout voir comment il décrit Hélène dans le futur, c'est une sorte de tableau assez dévalorisant, ce qui est inhabituel pour séduire une femme, et qui est en contraste avec sa célébrité à lui...

30

Ronsard, Quand vous serez bien vieille...

Bonjour, alors voila, je dois faire pour lundi prochain un commentaire littéraire sur Sonnet pour Hélène, "Qaund vous serez bien vieille" de Pierre Ronsard mais pour m'assurer une bonne note, j'aimerai avoir quelques conseils. J'ai choisi comme problèmatique :" Comment Ronsard parvient-il a montrer le pouvoir de la poésie ?"

Je n'ai pas encore commencé l'intro mais j'ai deja constitué un plan.

1) Représentation d'Hélène.
a)Idée de tableau
b)Image assez négative du futur d'Hélène.
2)La stratégie de Ronsard
a) Un échange de service
b)Une leçon de vie
c)"Cueillez les roses de la vie"
3) Force du poete
a) Idée d'immortalité
b) Une gloire posthume de Ronsard en contraste avec le cadre de vie d'Hélène
c) Le poète prophète

Merci d'avance a l'aide que vous m'apporterez, je n'ai pas trop d'experience en matiere de commentaires donc ce serait vraiment sympa de m'aider, bien entendu je n'attends pas de vous que vous me le fassiez.