41

Concordance des temps

Bonjour,

Notre président a parlé de la Princesse de Clèves et voici ce qu'il en a dit :

"En tout cas, je l’ai lu il y a tellement longtemps qu’il y a de fortes chances que j’aie raté l’examen ! »

Le subjonctif passé est-il acceptable ?

42

Concordance des temps

Le subjonctif passé est parfaitement correct dans cette phrase. Néanmoins je suis un peu plus dubitatif sur le présent de l'indicatif  "il y a de fortes chances". Un irréel du présent ou du passé aurait été bien venu : "il y aurait de fortes chances que..." / "il y aurait eu de fortes chances que..." auxquels cas il aurait fallu mettre ensuite un subjonctif présent ou imparfait.

43

Concordance des temps

"Il y aurait eu de fortes chances que je ratasse mon examen"
ou
"il y aurait eu de fortes chances que je rate mon examen"
ou
"il y aurait eu de fortes chances que j'aie raté mon examen"

?

Concordance des temps

Bonsoir a vous tous,

Pourriez vous me corriger ces phrases et me dire si la concordance est correcte:

1- C'est la enieme fois qu'elle ne fait pas / ne fasse pas son devoir.

2- Je n'imaginais pas qu'en France il y eut / ait / aurait / avait tant de forets desquelles nous ne connaissons / connaissions rien.

Je souhaite comprendre la proposition " desquelles nous ne connaissons rien
" sa concordance se fera par rapport a quelle autre proposition et donc quel temps?

Mille merci pour une reponse rapide.

Tres reconnaissante a votre site.
Elissa

45

Concordance des temps

Bonsoir Elissa,

1- C'est la enieme fois qu'elle ne fait pas son devoir.

2- Je n'imaginais pas qu'en France il y eût (soutenu avec le subjonctif imparfait) / ait (choix du français contemporain dénoncé par certains puristes) / aurait / avait tant de forets (tous ces emplois sont corrects mais induisent des nuances)
desquelles nous ne connaissons / connaissions rien. (le présent signifie dont nous ne connaissons toujours rien au moment où je vous parle ; l'imparfait marquerait l'ignorance passée mais dissipée au moment où je parle).

Peut-être auras-tu d'autres avis !

Concordance des temps

Mille merci Jean Luc pour cette reponse eclairante.

Concordance des temps

Bonjour.

Si la phrase "j'ai vu qu'il a trébuché" est correcte, la phrase "je vis qu'il trébucha" l'est-elle ?

Merci.

Concordance des temps

Bonjour.

Avec une principale au présent, et en considérant que la vision et le faux pas ont bien lieu en même temps, on écrit :
Je vois qu'il trébuche.

Avec une principale au passé, le verbe au présent de la subordonnée doit normalement s'écrire à l'imparfait :
Je vis, je voyais, j'ai vu qu'il trébuchait.

Cependant, quand la principale est au passé composé, on peut aussi admettre à la rigueur le passé composé dans la subordonnée : (J'ai vu qu'il a trébuché) si l'on veut insister sur le fait que l'action de trébucher est antérieure au moment présent. Ce n'est possible que parce que le passé composé de la principale exprime un passé ayant un retentissement dans le présent, un passé non coupé du présent.

Mais si la principale est au passé simple (passé coupé du présent) on n'a pas le choix : il faut l'imparfait dans la subordonnée :
Je vis qu'il trébuchait. Et en aucun cas le passé simple.

49

Concordance des temps

Bonjour,

J'ai un problème de concordance des temps avec cette phrase:

"Je dois admettre, en mon for intérieur, que je ne m’attendais vraiment pas à ce qu'il sorte vivant de cette aventure "

Selon la règle de la concordance des temps, on devrait plutôt écrire:

"Je dois admettre, en mon for intérieur, que je ne m’attendais vraiment pas à ce qu'il eût sorti vivant de cette aventure " - car le verbe de la proposition principale est à l'indicatif passé et celui de la proposition subordonnée devrait donc être au subjonctif passé, pour montrer l'antériorité de l'évènement.

Est-ce correct? Je m'y perds un peu

Merci,

Concordance des temps

Bonjour,

Je dirais plutôt : Je dois admettre, en mon for intérieur, que je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'il sortît vivant de cette aventure.

Mais je crois que "... à ce qu'il sorte vivant de cette aventure est accepté. On utilise de moins en moins les subjonctifs passés.

Ceci dit, attendons d'autres avis. J'avoue moi-même qu'ils m'agacent un peu, ces subjonctifs...