11

Concordance des temps

Merci pour votre réponse, sur laquelle je rebondis pour que vous me confirmiez que : dans le langage soutenu, même avec "regrettâmes" on utiliserait le sub. p-q-parfait "n'eussiez pu" et pas de sub. imparfait?

Concordance des temps

Bonjour, Christineh !

Le subjonctif imparfait n'exprime ni l'accompli ni l'antériorité. C'est pour cela que j'ai proposé "n'eussiez pu".
Cela étant, la réponse est la même que vous écriviez "nous avons regretté" ou "nous regrettâmes" : deux formes du passé.
La seconde ne convient cependant guère à des événements récents.

13

Concordance des temps

oui, merci beaucoup Edy!!

Concordance des temps

BONSOIR, AIDEZ-MOI AVEC CES PHRASES :"Je pensais que ma fille ne (pouvoir ) pas resoudre ce probleme." ET "Il m a repondu que (aller) tres bien depuis quelques jours ."Je parle un peu votre langue , c est une discipline a ma ecole et j aimais l apprendre. Merci !

15

Concordance des temps

Bonsoir Neluta,

"Je pensais que ma fille ne (pouvoir) pas résoudre ce problèmes."

pourrait : le conditionnel a une valeur de futur dans le passé (Évènement postérieur au temps de l'énonciation dans le passé).

"Il m'a répondu qu'il (aller) très bien depuis quelques jours ."

allait : valeur durative de l'imparfait.

Concordance des temps

Le problème que je me pose est le suivant:

il ne me choque pas de dire:
"je pense que cela ne te va pas."

il me gène de dire:
" je ne pense pas que cela te va."
Pourquoi?
Mystère, et pourtant je ressens une nuance intéressante entre les deux formulations, la première relevant d'une affirmation pure et simple, la seconde introduisant une nuance de doute: je le pense mais je peux me tromper.

je ressens le:
" je ne pense pas que cela t'aille" comme un appel à la contradiction de la part de l'interpelé.

17

Concordance des temps

Un petit truc mnémotechnique que ma mère me disait souvent :

"les si n'aiment pas les raies, ils n'aiment que les navets"

En d'autres termes, j'amais de si j'aurais toujours un si j'avais

18

Concordance des temps

Neluta a écrit :

"Je pensais que ma fille ne (pouvoir) pas résoudre ce problème."

On peut répondre de plusieurs manières à ta question :

  * si je pensais qu'elle ne pouvait pas, sans en être sûr => "Je pensais que ma fille ne pourrait pas résoudre ce problème." 
  * si je suis sûr qu'elle ne peut pas =>  "Je pensais que ma fille ne pouvait pas résoudre ce problème."  Mais il est vrai que dans ce cas, on dira pliutôt "Je savais que ...".

  * enfin si, après une tentative infructueuse, je constate et je renchéris : "Je savais que ma fille ne peut pas résoudre ce problème."

   Je savais qu'il ne viendrait pas : valeur de futur dans le passé (comme le signale Jean-Luc).
   Je savais qu'il ne venait pas : valeur de certitude dans le passé =>  indicatif + concordance des temps.

Concordance des temps

Vous avez raison, cher Lebeau.

La différence est plus évidente encore dans ceci :
* Je suis sûr qu'il n'est pas médecin.
* Je ne suis pas sûr qu'il est / soit médecin.
L'affirmation est plus forte dans le premier énoncé. Le second appelle d'ailleurs normalement le subjonctif de doute.
Moralité : la place de la négation n'est pas innocente.

20

Concordance des temps

"Meme si je me trouvais en un lieu où vous ne serez pas avec moi"ou "Même si je me trouvais en un lieu où vous ne seriez pas avec moi ".
Quel est le bon accord s'il vous plaît ?
Merci pour votre réponse.