Le poète est-il un voyant ?

Bonjour à toutes et à tous.

J'ai découvert ce forum, qui m'a l'air très animé, pendant que je recherchais un peu d'aide pour ma dissertation de français. Celle-ci sera ma première à composer dans cette matière, et je viens réclamer un peu d'aide pour bien la commencer.

Voici le sujet de la dissertation :

D'aucuns ont présenté le poète comme un voyant. Et vous ?

Bon ..., j'avoue que je ne suis pas très inspirée, et quand j'ai vu ça ... je me suis dit que mes vacances allaient être gâchées
Je dois en effet rendre ce devoir dans trois semaines, et je compte m'y prendre dés maintenant.

Alors, étant donné que c'est ma première dissertation, je ne sais vraiment pas comment m'y prendre, par où commencer, quelles parties, ... Je ne veux pas non plus une dissertation toute faite, mais je viens solliciter votre aide pour m'éclairer un peu.

Merci d'avance.

Le poète est-il un voyant ?

Il faut de toute façons partir de Rimbaud. Lui-même s'est déclaré "voyant" à un moment de son parcours, mais pas tout le temps. Il faut donc commencer par s'informer là-dessus.

Le poète est-il un voyant ?

D'accord, merci pour ce conseil, je l'ignorais !
Si quelqu'un a autre chose ... je ne serai pas contre

Merci encore Putakli.

Le poète est-il un voyant ?

J'ai effectué des recherches depuis ,et je ne vois pas trop sur quels exemple de texte m'appuyer à part les lettre de Rimbaud dites du "Voyant" de 1871, et encore je ne sais pas si c'est un exemple pertinent ;(

Si quelqu'un pouvait m'aider en ce qui concerne les exemples, j'en serais très reconnaissant !

5

Le poète est-il un voyant ?

Bonjour,

Tu peux tenter ta chance ici.

Le poète est-il un voyant ?

C'est peut-être un peu difficile, mais un très grand exemple de cela nous vient d'Allemagne. Les romantiques allemands (dont beaucoup de fruvollendeten = romantiques excessifs) ont cette vision du poète qui consiste à le voir comme un mage, un intermédiaire entre Dieu et le cosmos. Cela est surtout vrai pour des poètes comme Novalis, Hölderlin, Jean Paul, Wackenroder, et tous les poètes-naturephilosophen inspirés par la Naturephilosophie de Schelling notamment. On peut consulter entre autres deux odes de Hölderlin : "Vocation du poète" et "Courage du poète".

7

Le poète est-il un voyant ?

Bonjour,

En complément des pistes de 76man, tu peux examiner certains poèmes français du livre VI "Au bord de l'infini" des Contemplations où Hugo se transforme en voyant comme dans "Ce que dit la bouche d'ombre..."

Regarde cette discussion ici.

8

Le poète est-il un voyant ?

Bonsoir.

Hölderlin, Hugo: suggestions tentantes, mais attention à ne pas confondre "voyant" et "prophète". Être "voyant" à la façon de Rimbaud, ce n'est pas voir au-delà ou par-delà, c'est voir autrement. Pour s'en convaincre, lisez  Une saison en enfer:

"Je m'habituai à l'hallucination simple: je voyais très franchement une mosquée à la place d'une usine, une école de tambours faite par des anges, des calèches sur les routes du ciel, un salon au fond d'un lac; les monstres, les mystères; un titre de vaudeville dressait des épouvantes devant moi.
Puis j'expliquai mes sophismes magiques avec l'hallucination des mots!
Je finis par trouver sacré le désordre de mon esprit."

Au contraire de Hugo qui, surtout dans ses dernières années, rêve de dévoiler la contexture suprême de l'univers et de tutoyer l'absolu, Rimbaud n'a aucune révélation à faire. Sa "voyance" est purement poétique.

Cordialement.
JLP.

Le poète est-il un voyant ?

Certes, mais sans aller jusqu'à confondre "voyant" et "prophète", je ne ferais pas une distinction tranchée, car le poète n'est tout de même pas un peintre. Si le poète, supposé "voyant", ne prophétise pas, il ne dessine pas non plus, mais évoque, et ce que son évocation entraîne regroupe des sensations et produit une impression sur son auditeur ou son lecteur, mais ne lui donne généralement pas des repères, seulement une ambiance.
Je pense qu'on peut faire glisser l'idée de voyant de Rimbaud à Bonnefoy, sans trahir l'idée. J'irais même jusqu'à Oscar Wilde pour dire qu'il apporte une structure de sensibilité qui filtre sa perception, et qu'il peut la proposer un peu à la manière dont on propose une morale: essayez la donc et dites moi ce que vous en pensez, si vous trouvez que son usage apporte de l'aisance et de l'harmonie dans votre vie, et finalement un peu de bonheur.
En ce sens, on peut dire que presque tous les poètes sont des voyants, Lamartine, Heredia, et même Victor Hugo, par exemple dans l'usage qu'il faut de l'antithèse.

Le poète est-il un voyant ?

Merci beaucoup pour vos réponses qui me sont d'une grande aide !

Alors, si je m'appuie sur Hugo, ou Hölderlin je ne risque pas d'être un peu hors-sujet, comme le dit Jean-Luc Picard ?