1

Balzac, Le Bal de Sceaux

Les hommes sont-ils assez sots pour croire que les femmes sont sottes parce qu'elles n'ont reçu que peu d'éducation ou de formation professionnelles au XIX ème siècle ? C'est en fait la société qui les a cantonné à des occupations ménagères ou a des travaux de broderie ou de couture. toute proportions gardées c'est aussi le cas des juifs de Balzac que l'on trouve dans les métiers de a banque comme le baron de Nucingen (ayant pour modèle le baron de Rotschild).

La condition féminine au XIX ème siècle semble consister uniquement à trouver un mari brillant. C'est le cas de la pauvre Augustine dans "la maison du chat qui pelote" et D'Emilie de Fontaine dans" le bal de sceaux".

On trouve 1 fois le mot sots  et 1 fois sot dans "La maison du chat-qui-pelote"  3 fois sot dans "le bal de sceaux".

1. La Maison du chat-qui-pelote [page 80 | roman]

soupçonnais pas. -- Eh bien, venez me voir quelquefois, et vous ne serez pas long-temps sans posséder la science de ces bagatelles, d'ailleurs assez importantes. Les choses extérieures sont, pour les sots, la moitié de la vie; et pour cela, plus d'un homme de talent se trouve un sot malgré tout son esprit. Mais je gage que vous n'avez jamais rien su refuser à Théodore? -- Le moyen, madame, de refuser quelque chose à celui qu'on aime! -- Pauvre innocente, je vous adorerais pour votre niaiserie. Sachez donc que plus nous aimons, moins nous

2. Le Bal de Sceaux [page 105 | roman]

-- Je sais, répondit la jeune fille, ce qu'il me faut. -- Ma soeur veut un grand nom, dit la baronne de Fontaine, et cent mille livres de rente, monsieur de Marsay par exemple! -- Je sais, ma chère soeur, reprit Emilie, que je ne ferai pas un sot mariage comme j'en ai tant vu faire. D'ailleurs, pour éviter ces discussions nuptiales, je déclare que je regarderai comme les ennemis de mon repos ceux qui me parleront de mariage. Un oncle d'Emilie, un vice-amiral, dont la fortune venait de s'augmenter d'une vingtaine de mille

3. Le Bal de Sceaux [page 113 | roman]

qui marche à petits pas comme un gendarme en patrouille dans les rues de Paris. Ne dirait-on pas qu'elle veut cerner ce brave bourgeois qui m'a l'air d'être un auteur rêvassant à ses poésies, car il a, je crois, un album à la main. Par ma foi, je suis un grand sot! Ne serait-ce pas le jeune homme en quête de qui nous sommes? A cette pensée le vieux marin fit marcher tout doucement son cheval sur le sable, de manière à pouvoir arriver sans bruit auprès de sa nièce. Le vice-amiral avait fait trop de noirceurs dans les années 1771 et

4. Le Bal de Sceaux [page 134 | roman]

mademoiselle de Fontaine avec un étonnement plein de perspicacité. Un soupçon entra dans son âme. Il interrogea successivement les yeux de son frère et de sa danseuse, il devina tout, pressa ses mains l'une contre l'autre, leva les yeux au plafond, se mit à rire et dit:-- Je ne suis qu'un sot! Vous êtes la plus belle personne du bal, mon frère vous regarde à la dérobée, il danse malgré la fièvre, et vous feignez de ne pas le voir. Faites son bonheur, dit-il en la reconduisant auprès de son vieil oncle, je n'en serai pas jaloux; mais je tressaillerai

Pensez vous que l'analogie entre la condition féminine au XIX ème siècle et les métiers exercés par les juifs soient exagérée ?

2

Balzac, Le Bal de Sceaux

Bonjour,

Cette analogie est bien exagérée. En effet le métier de la banque et le service de l'argent assurent le pouvoir et la domination. Pour Balzac, l'argent est l'ultima ratio mundi ainsi que l'affirme Vautrin dans Le Père Goriot. Cette situation dominante est rarement le fait des femmes dans la Comédie humaine. Leur condition est plutôt celle de la dépendance et de la soumission. Elles sont un gibier traqué par les hommes.

Pour revenir aux juifs dans l'oeuvre de Balzac, il faudrait citer aussi Gobseck. Enfin si le banquier ou l'usurier sont méprisés, ce n'est pas tant parce que l'interdiction de l'usure par le christiansime l'a réservée aux juifs. Il faut plutôt y voir le préjugé nobiliaire qui voudrait retrouver les fastes de sa fortune de jadis sans pour autant se compromettre avec une bourgeoisie affairiste qui, elle, rêve de reconnaissance.

3

Balzac, Le Bal de Sceaux

Aucune occurrence des mots juif, juifs, juive ou juives dans "le bal de Sceaux"...
Le quartier du sentier aujourd'hui c'est le film "la vérité si je mens" et la communauté juive dans les tissus...Sépharade actuellement et plutôt ashkénaze auparavant.

Dans "le bal de Sceaux" Emilie rêve d'épouser un noble , un pair de France...Lorsqu'elle fait la connaissance de Maximilien de Longueville elle le voit polytechnicien...Maximilien est très entouré et certains l'imaginent médecin ou ingénieur des ponts et chaussées. Les rêves d'Emilie s'effondrent lorsqu'elle apprend que Maximilien travaille rue du sentier dans les tissus !!! Elle épouse alors son grand oncle...Un vieillard.Elle regrettera cette décision car Maximilien deviendra pair de France...

Les métiers des tissus au quartier du sentier étaient ils exercés principalement par des juifs du temps de Balzac ?

Les juifs de Balzac sont dans la finance , y en a t-il dans "les tissus " ?

Balzac, Le Bal de Sceaux

Bonjour,
je voulais savoir si l'idylle demilie de fontaine et maximilien de longueville etait romanesque ou realiste et si elle comportait des aspects romantiques..
Merci de vos reponses