1

"Sans" est suivi de "ni"

Quand une phrase comporte un élément négatif, il me semble que la conjonction doit être "ni" et non pas "et".
Un chemin sans obstacles ni difficultés.
(Ou bien: Un chemin sans obstacles et sans difficultés.)
Il me semble que la forme suivante est incorrecte:
Un chemin sans obstacles et difficultés.
J'attends l'avis des connaisseurs. Merci d'avance!

"Sans" est suivi de "ni"

Bonsoir.

C'est bien ça : sans...ni et non pas sans...et :
" Un chemin sans obstacles ni difficultés"
"Sans tambour ni trompette"

"Un chemin sans obstacles et sans difficultés." est également correct, mais plus lourd.

"Sans" est suivi de "ni"

Sauf si on veut absolument un alexandrin.
D'accord, je sors.

Toute plaisanterie mise à part, il n'y a qu'en poésie qu'on peut se permettre ce genre de tournure...

"Sans" est suivi de "ni"

Et alors ? Une discrète touche de poésie dans un texte en prose, ça ne peut pas faire de mal.
Un petit alexandrin subliminal, et hop !

5

"Sans" est suivi de "ni"

Bonjour,

Juste un doute, j'aurais écrit : " Un chemin sans obstacle ni difficulté" ?

un peu comme : "Sans tambour ni trompette"

Sauf à dire que les obstacles et les difficultés sont toujours en nombre ...

Me trompé-je ? 

"Sans" est suivi de "ni"

Bonjour.

Le pluriel semble préférable.

Comme tu dis, obstacles ou difficultés viennent rarement en unique exemplaire.

Il semble que l'expression "sans tambour ni trompette" (= sans aucun signal militaire), elle, se soit toujours écrite au singulier.

Pour Yéochoua et Izazie, je signale que Voltaire (entre autres) l'énonçait ainsi : " sans tambour et sans trompette".
Le Dictionnaire des locutions du Robert parle à ce propos de "coordination ayant une fonction intensive"...

7

"Sans" est suivi de "ni"

Donc, sans vouloir insister lourdement, il faut dire:
Ne buvez ni ne mangez que si vous en avez réellement besoin.
Ou bien:
Ne mangez pas ni ne buvez etc.
Le "pas" est-il le bienvenu ici?

"Sans" est suivi de "ni"

Le "pas" est-il le bienvenu ici?

Pas vraiment !
Mieux vaut ta première formulation.

9

"Sans" est suivi de "ni"

Merci. Il me semble que le "ni" n'est pas assez connu des francophones. Beaucoup se sentent plus à l'aise avec "et". Est-il possible de leur donner raison?

10

"Sans" est suivi de "ni"

Sans obstacle ni difficulté <> sans obstacles ni difficultés.

Jehan a écrit :

Le pluriel semble préférable. Comme tu dis, obstacles ou difficultés viennent rarement en unique exemplaire.

J'hésite souvent, mais il me semble que ça se discute et que les deux sont admissibles. Dans les deux cas, la négation est absolue, et écrire sans obstacles implique qu'il n'y en même pas un, auquel cas, à quoi bon le pluriel ?
Il me semble que ce serait différent si la négation n'était pas aussi tranchée. Ainsi, pratiquement sans obstacles ni difficultés me semble exiger le pluriel.