1

Quels débouchés après une prépa littéraire ?

Bonjour/soir

Alors voilà , actuellement je suis en première S je m'en sors pas trop mal mais je n'aime pas du tout les sciences et j'ai un profil littéraire ( j'adore les langues la littérature l'art )mais j'avais fait une première S car c'est sensé ouvrir toutes les voies et que je n'avais aucune idée de ce que je voulais faire.
Mais je vois que j'aime de plus en plus les lettres et les langues et je pensais à passer en term L pour ensuite tenter une prépa littéraire mais je n'ai aucune idée des débouchées que cela m'offre. 
Donc j'aimerai savoir qu'est ce que je pourrai faire après une prépa littéraire. De la diplomatie ? 
Aussi après mon bac je voulais partir 1 an au japon ac le rotary mais est ce possible d'intégrer une prépa à mon retour ? car c'est quand même un signe d'ouverture et cela me permettrait d'apprendre le japonais.
Donc voilà dans l'attente de vos réponses 

Merci
Ciao

Quels débouchés après une prépa littéraire ?

Bonjour,

     Actuellement en classe de terminale S, j'envisage de me lancer dans une prépa littéraire. En effet, la littérature, la philosophie et le latin me passionnent. Cependant, mis à part l'enseignement, j'aimerais savoir quels débouchés sont envisageables.

Merci d'avance pour vos réponses.

3

Quels débouchés après une prépa littéraire ?

Bonjour Urbanus,

Il faut bien distinguer les débouchés universitaires des débouchés professionnels
L'enseignement n'est pas la voie directe et logique de la prépa lettres , je te donne ici quelques indications :

la prépa dure deux années (première année : hypokhâgne, deuxième année : khâgne) à l'issue de laquelle tu peux (et en principe tu dois) présenter des concours grâce à une banque d'épreuves communes:
- les concours pour les écoles normales supérieures (avec un spécialité choisie en khâgne)
- les concours pour des grandes écoles comme Chartes, St Cyr et autres
- divers concours comme notamment ceux des écoles de commerce, accès réservé aux étudiants en khâgne.
Il est possible de faire une troisième, voir une quatrième année de khâgne pour (re)tenter ces concours.
Les ENS (ainsi que Chartes, Cyr et autres) sont difficiles à obtenir car il y a peu de places (entre 3 et 5 % de réussites), en revanche les khâgneux intègrent beaucoup plus facilement les écoles de commerce.

Nombreux sont ceux qui n'obtiendront rien à l'issue de leur khâgne mais pas de panique, deux cas de figure:
- soit tu te réorientes dans un tout autre domaine et le passage en prépa est tjr appréciable sur un CV
- soit tu bénéficies de crédits universitaires (sorte d'équivalence avec la fac) qui te donnent l'accès directement en L3 (voir en master si tu as khûbé ta khâgne) de la matière que tu as étudiée en spécialité. Les sous-admissibles et admissibles aux concours peuvent même demander deux "équivalences".

Tu peux donc entrer directement en L3 ou master à la fac, souvent dans les disciplines suivantes : lettres modernes, lettres classiques, philo, histoire, géo, langues vivantes.
Ces disciplines sont sanctionnées par des diplômes universitaires (licence, master, doctorat) et les études peuvent être purement intellectuelles ou comporter déjà une part de professionnalisation.

Voilà pour les débouchés universitaires qui te donneront un diplôme, que ce soit une licence (bac + 3), un master (bac + 5) ou un doctorat (bac + 7 minimum)
En fait, ces diplômes sont un niveau d'étude qui te permettent de tenter d'autres concours ou d'intégrer des formations "professionnalisantes". N'importe quelle personne détentrice d'un master peut par exemple tenter le concours d'inspecteur de police.
Il existe beaucoup de choses commes les concours de la fonction publique (et ça en fait des métiers, entre autres celui de professeur), plein de formations en lien avec les lettres (édition, journalisme, traduction...) des formations qui n'ont pas grand choses à voir avec les lettres (infirmière, officier de police, drh...) qui sont possibles!
Dans l'idéal, un double parcours lettres + droit, ou lettres + psycho par exemple t'ouvrira plus de portes

Voilà pour le pavé, j'espère que cela t'aura un peu éclairé

4

Quels débouchés après une prépa littéraire ?

Le "pavé" de Titania est très riche et permet d'y voir plus clair :-)
Cependant je me permets de rajouter tout de même une petite nuance, le débouché principal des études littéraires, que l'on soit passé par une CPGE ou non, que l'on soit normalien ou non, restent avant tous les concours de l'enseignement et pour quelques très rares candidats la recherche.

5

Quels débouchés après une prépa littéraire ?

Des débouchés ?

D'une manière générale : professeur (collège-lycée / fac)

Langues vivantes : traducteur, interprète, guide touristique
Géographie : urbaniste, géopolitologue, chargé de mission en développement durable
Histoire : Conservateur de patrimoine, de musée, journaliste
Lettres : éditeur, écrivain, journaliste, chargé de communication
Philo : linguiste, journaliste

A cela s'ajoutent tous les débouchés offerts par les écoles de commerce, d'interprétariat-traduction (ESIT), les IEP (qui constituent une bonne préparation pour réussir un concours administratif) le CELSA (pour les métiers de la communication et du journalisme).

Donc tout ce qui tourne autour des "sciences humaines" ^^