Mais, avec ou sans virgule ?

Peut-on m'expliquer, car je ne comprends pas, pourquoi il y a une virgule qui précède le ''mais'' dans cet extrait:

''L'électricité n'était pas encore rétablie, mais une bougie dans la cuisine, diffusant une lueur, éclairait les flocons ...''

Mais surtout pourquoi il n'y a pas de virgule qui précède le ''mais'' dans ce passage:

''Il se dit qu'Ipek comprenait cela mais qu'elle ne pouvait vraiment pas déterminer quel était ce sens et qu'elle était par ailleurs contrariée qu'il s'intéressât maintenant à autre chose qu'elle.''

Ces phrases sont tirées de Neige, roman d'Orthan Pamuk, chez Gallimard, collection Folio, pages 386 et 387.

Mon intuition est que le premier extrait de la virgule avec ''mais''  illustre un exemple de coordonnant de justification, mais je n'en sais rien.

Mais, avec ou sans virgule ?

Bonsoir.

Dans la première phrase, la virgule qui précède mais sépare les deux propositions coordonnées par cette conjonction.

La deuxième phrase, en revanche, manque sérieusement de ponctuation entre les propositions coordonnées.
Mais j'en ignore bien la raison... Simple oubli du typo ?

Je l'aurais ponctuée ainsi :

''Il se dit qu'Ipek comprenait cela, mais qu'elle ne pouvait vraiment pas déterminer quel était ce sens, et qu'elle était par ailleurs contrariée qu'il s'intéressât maintenant à autre chose qu'elle.''

Mais, avec ou sans virgule ?

Merci Jehan, mais ta réponse ne me convainc pas.

Voici un autre extrait où il n'y a aucune virgule qui précède le ''mais''.

''Cet hôtel Sheraton est le plus luxueux de Delhi; je ne suis jamais entré mais mon patron, M.Ashok, venait régulièrement y finir la soirée au bar.''

Aurais-je un don de relever toutes les erreurs de typographie concernant l'emploi de la virgule devant ''mais''? Ou y-a-t-il une explication? Car dans bien d'autres extraits de d'autres livres, je remarque le même détail typographique.

Merci,

4

Mais, avec ou sans virgule ?

Bonjour.

Il ne faut pas être obsédé par les règles, qui souvent n'existent que dans l'esprit de certains puristes.

La virgule joue deux rôles: celui de séparateur entre deux groupes ou propositions, et celui de pause permettant au lecteur de respirer. Il peut facilement y avoir conflit entre ces deux principes.

On enseignait volontiers autrefois qu'il ne pouvait y avoir de virgule devant une conjonction de coordination, puisque la fonction de cette dernière était précisément de lier, donc d'enchaîner. Mais une pause respiratoire peut être nécessaire.

En outre, des virgules peuvent être placées pour suggérer un léger temps d'arrêt, une réticence, une emphase particulière. Cela peut conduire à mettre une virgule non seulement avant, mais même après une conjonction (Lautréamont le fait sans cesse).

Un peu de souplesse est donc non seulement licite, mais désirable.

5

Mais, avec ou sans virgule ?

La première édition d'Istambul de Pamuk était truffée de fautes infiniment plus graves que des petits problèmes de virgules. Donc une faute d'attention de la part du traducteur et du correcteur (s'il y en a), n'est absolument pas à exclure.

La règle générale veut précisément qu'il n'y ait pas de virgule avant une conjonction de coordination, et Panurge semble l'inverser.


''L'électricité n'était pas encore rétablie, mais une bougie dans la cuisine, diffusant une lueur, éclairait les flocons ...''

Ici la virgule n'est pas très correcte, mais on peut la justifier par le fait qu'il y a un participe présent entre virgules ensuite "diffusant une lueur".
Le traducteur a dû trouver étrange de faire une séparation au milieu d'une proposition qui elle même n'était pas séparée de la précédente. Mais en respectant rigoureusement les règles, il ne l'aurait pas mise.


''Il se dit qu'Ipek comprenait cela mais qu'elle ne pouvait vraiment pas déterminer quel était ce sens et qu'elle était par ailleurs contrariée qu'il s'intéressât maintenant à autre chose qu'elle.''

Cette phrase est de toute manière imbuvable, cela dépasse le problème de ponctuation. C'est simplement une traduction bâclée. Déterminer... qu'elle était par ailleurs contrariée est très douteux sur le plan de la syntaxe.

En outre, des virgules peuvent être placées pour suggérer un léger temps d'arrêt, une réticence, une emphase particulière. Cela peut conduire à mettre une virgule non seulement avant, mais même après une conjonction (Lautréamont le fait sans cesse).

Chez Flaubert, il y a très souvent un "et" entre virgules. Il le faut généralement en mettant le CC tout de suite après la conjonction. Cela donne un effet de pause très intéressant. Mais ceci est un raffinement de style, il vaut mieux d'abord connaître les règles générales, quitte ensuite à les appliquer avec souplesse.

Mais, avec ou sans virgule ?

On trouve, dans le Traité de la ponctuation française de Jacques Drillon :

Page 171, la virgule :

2. Avec une conjonction

On fera peu d'erreurs si l'on place une virgule avant la conjonction dès lors qu'elle relie deux termes de fonction grammaticale différente ; et si l'on n'en met pas quand les deux termes qu'elle relie sont de fonction identique.

Muriel

Mais, avec ou sans virgule ?

Je vous remercie pour les nuances et précisions que vous avez apportées à ma question.

Mais, avec ou sans virgule ?

Jean-Luc Picard a écrit :

Cela peut conduire à mettre une virgule non seulement avant, mais même après une conjonction (Lautréamont le fait sans cesse).

Le "mais," de Lautréamont m'avait retenu aussi : faites une comparaison des occurrences de "mais" entre les trois versions du chant I, et vous verrez !
Un auteur qui reste décidément à étudier, malgré les excellents critiques...

9

Mais, avec ou sans virgule ?

Bonjour,

dans ces phrases, faut-il mettre une virgule avant mais :
Elle était dispensée de course d'orientation mais a aidé avec beaucoup de sérieux à l'organisation des situations.
Il a de très bons résultats mais il doit changer d'attitude.
De bons résultats en gymnastique mais un peu plus faibles en natation.

Merci.

Mais, avec ou sans virgule ?

Bonsoir.

La virgule ici est facultative, mais sa présence permet de mieux souligner l'opposition entre les deux parties de la phrase.

http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3445