1

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Acte I, scène 4. - Orgon, Cléante, Dorine.

ORGON.
Ah ! mon frère, bonjour

CLÉANTE.
Je sortois, et j’ai joie à vous voir de retour.
La campagne à présent n’est pas beaucoup fleurie.

ORGON.
Dorine.... Mon beau-frère, attendez, je vous prie :
Vous voulez bien souffrir, pour m’ôter de souci,
Que je m’informe un peu des nouvelles d’ici.
Tout s’est-il, ces deux jours, passé de bonne sorte ?
Qu’est-ce qu’on fait céans ? comme est-ce qu’on s’y porte ?

DORINE.
Madame eut avant-hier la fièvre jusqu’au soir,
Avec un mal de tête étrange à concevoir.

ORGON.
Et Tartuffe ?

DORINE.
Tartuffe ? Il se porte à merveille,
Gros et gras, le teint frais, et la bouche vermeille.

ORGON.
Le pauvre homme !

DORINE.
Le soir, elle eut un grand dégoût,
Et ne put au souper toucher à rien du tout,
Tant sa douleur de tête étoit encore cruelle !

ORGON.
Et Tartuffe ?

DORINE.
Il soupa, lui tout seul, devant elle,
Et fort dévotement il mangea deux perdrix,
Avec une moitié de gigot en hachis.

ORGON.
Le pauvre homme !

DORINE.
La nuit se passa toute entière
Sans qu’elle pût fermer un moment la paupière ;
Des chaleurs l’empêchoient de pouvoir sommeiller,
Et jusqu’au jour près d’elle il nous fallut veiller.

ORGON.
Et Tartuffe ?

DORINE.
Pressé d’un sommeil agréable,
Il passa dans sa chambre au sortir de la table,
Et dans son lit bien chaud il se mit tout soudain,
Où sans trouble il dormit jusques au lendemain.

ORGON.
Le pauvre homme !

DORINE.
A la fin, par nos raisons gagnée,
Elle se résolut à souffrir la saignée,
Et le soulagement suivit tout aussitôt.

ORGON.
Et Tartuffe ?

DORINE.
Il reprit courage comme il faut,
Et contre tous les maux fortifiant son âme,
Pour réparer le sang qu’avoit perdu Madame,
But à son déjeuner quatre grands coups de vin.

ORGON.
Le pauvre homme !

DORINE.
Tous deux se portent bien enfin ;
Et je vais à Madame annoncer par avance
La part que vous prenez à sa convalescence.

→ Trouver un plan détailler de l'acte I, scène 4
Plan :

I/ 1,2 & 3
II/ 1,2 & 3


Comme titre du grand I, je n'ai pas d'idée. Mais pour le P'tit 1 : L'arrivée d'Orgon, p'tit 2 :la fonction de Cléante, et petit 3 : Le rôle de Dorine.
II/ Aucune idée. =S

Aidez moi s'il vous plait, je ne comprends pas du tout ! =S

2

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Bonsoir,
tu ne comprends pas comment faire ton commentaire ou l'extrait de la pièce? S'il s'agit de la pièce, est-ce que vous avez eu des cours sur toute la pièce ou bien n'est-ce qu'un extrait à étudier dans le cadre d'un groupement de texte (et dans ce cas quel en est le thème?)
Ces questions pour que tu replaces l'extrait dans son contexte. Si vous étudiez la pièce en entier, quelle est la place de cet extrait dans l'intrigue générale de la pièce?
S'il s'agit d'un groupement de texte autour d'un thème, comment ce thème s'illustre t'il dans cet extrait?
Ceci te donnera peut-être un point de départ sinon un point d'appui pour ton commentaire.

S'il s'agit du commentaire, je dois dire franchement que je ne pense pas que ton plan soit très solide : tu ne trouveras pas grand chose à mettre dans ces sous parties et diluer n'est ni très facile ni très rentable. Ta sous partie 3 en revanche t'apportera quelque chose d'intéressant; tu dois la garder, mais dans un autre plan d'ensemble (avec une problématique!!!)
Abandonne Cléante, et ne regarde que les deux personnages qui dialoguent : Orgon et Dorinne. S'agit-il vraiment d'un dialogue entre eux deux ? Pense à un dialogue normal entre deux personnes, et compare avec ce que Molière nous représente : essaie de décrire précisément la construction de ce "dialogue", et ensuite de mettre en avant ce qu'il nous apprend.
Enfin, pour bien mettre en relief les intérêts de cette scène, rappelle toi qu'il s'agit de théâtre, et qu'il y a donc une double énonciation.
J'espère que ça aidera un peu, bon courage, bonne soirée (et rappelle toi que Molière a écrit ça pour que les gens se roulent par terre, pour faire rire le chaland.)

3

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Evite de consacrer une partie ou sous-partie à un seul personnage ; l'intérêt du dialogue théâtral réside toujours dans l'échange entre les protagonistes... S'agit-il d'une véritable communication ? Quels sont les effets des questions répétées d'Orgon ? Qu'apprenons-nous sur Tartuffe à travers le discours de Dorine ? Quelle image du personnage cela nous donne-t-il ?

4

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Merci pour cette aide précieuse !
On étudie la pièce entière pour répondre à Martin.
La prof' nous a donné le plan comme ça avec
I/ et 3 sous parties
II/ et 3 sous parties.

C'est pas un commentaire de texte. Enfin ça y ressemble mais bon s'en est pas.
Je demanderais plus d'informations sur le sujet à la prof'. Peut être que je comprendrais mieux après.

Je vous remercies encore.
Bonne soirée !

5

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Bonjour a tous, j'aurais besoin d'aide pour répondre a quelques questions.
Merci d'avance, bonne recherche a vous : )

Acte I, scène 4. - Orgon, Cléante, Dorine.
ORGON.
Ah ! mon frère, bonjour
CLÉANTE.
Je sortois, et j’ai joie à vous voir de retour.
La campagne à présent n’est pas beaucoup fleurie.
ORGON.
Dorine.... Mon beau-frère, attendez, je vous prie :
Vous voulez bien souffrir, pour m’ôter de souci,
Que je m’informe un peu des nouvelles d’ici.
Tout s’est-il, ces deux jours, passé de bonne sorte ?
Qu’est-ce qu’on fait céans ? comme est-ce qu’on s’y porte ?
DORINE.
Madame eut avant-hier la fièvre jusqu’au soir,
Avec un mal de tête étrange à concevoir.
ORGON.
Et Tartuffe ?
DORINE.
Tartuffe ? Il se porte à merveille,
Gros et gras, le teint frais, et la bouche vermeille.
ORGON.
Le pauvre homme !
DORINE.
Le soir, elle eut un grand dégoût,
Et ne put au souper toucher à rien du tout,
Tant sa douleur de tête étoit encore cruelle !
ORGON.
Et Tartuffe ?
DORINE.
Il soupa, lui tout seul, devant elle,
Et fort dévotement il mangea deux perdrix,
Avec une moitié de gigot en hachis.
ORGON.
Le pauvre homme !
DORINE.
La nuit se passa toute entière
Sans qu’elle pût fermer un moment la paupière ;
Des chaleurs l’empêchoient de pouvoir sommeiller,
Et jusqu’au jour près d’elle il nous fallut veiller.
ORGON.
Et Tartuffe ?
DORINE.
Pressé d’un sommeil agréable,
Il passa dans sa chambre au sortir de la table,
Et dans son lit bien chaud il se mit tout soudain,
Où sans trouble il dormit jusques au lendemain.
ORGON.
Le pauvre homme !
DORINE.
A la fin, par nos raisons gagnée,
Elle se résolut à souffrir la saignée,
Et le soulagement suivit tout aussitôt.
ORGON.
Et Tartuffe ?
DORINE.
Il reprit courage comme il faut,
Et contre tous les maux fortifiant son âme,
Pour réparer le sang qu’avoit perdu Madame,
But à son déjeuner quatre grands coups de vin.
ORGON.
Le pauvre homme !
DORINE.
Tous deux se portent bien enfin ;
Et je vais à Madame annoncer par avance
La part que vous prenez à sa convalescence.

Questions: En quoi cette scène participe t'elle a l'exposition ?
               Repérez les répétitions et les contrastes dans le dialogue et en montrer le  comique.
               En quoi l'attitude d'Orgon fait'elle rire elle aussi ?
               Comparez l'interet qu'il porte a Tartuffe a celui qu'il porte a sa femme.
               Quels sont les differents traits du portrait de Tartuffe dans cette scene et correspond-il a l'image d'un dévot ?
               En quoi peut-on parler d'un portrait satirique ?
               Quelles repliques de Dorine sont ironiques ?
               Quel est l'emploi du mot "dévotement" qu'elle utilise ?
               Cléante n'intervient pas dans cette scene, pourquoi selon vous ?

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Merci d'avance, bonne recherche à vous

Je t'en prie... Bonne recherche à toi, d'abord. 

7

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

J'ai bel et bien commencé des recherches : je comptais parler de cet amour exagéré et obsessionnel .                                                                                             portrait indirect d'Orgon.

Obsession ? : oui : répétition "et Tartuffe" ainsi que "Le pauvre homme"
Orgon préfère Tartuffe à sa famille.(je ne le repère pas vraiment au sein du texte)

Les procédés de répétition et d'inéquation produisent le comique de la scène.

Rôle de Dorine : démontrer la folie de son maître.

Hypocrisie de Tartuffe :

Il est impossible d'avoir une conversation avec lui. Il mange, dors et boit. Cette description nous montre à quel point il est un faux dévot, puisqu'il n'est ni ascète, ni ascèse et ne renonce pas du tout au plaisirs terrestres.                                                     

Voila mes petites recherches mais j'ai beaucoup de mal à citer précisément le texte et à organiser mes réponses c'est pour cela que je fais appel à votre aide.

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Des petites recherches sur des sites proposant des dissertations gratuites, par exemple ? Pratiques, les copier-coller. Dommage que tu n'aies même pas rectifié l'orthographe de ce que tu as copié...

9

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Mais je n'ai pas de dissertation à faire mais uniquement ces questions, et j'aurais souhaiter soit un peu d'aide ou bien une méthode pour structurer mes réponses et m'aider ainsi à mieux rédiger. Je ne comprends pas entièrement le texte et les questions c'est pareil, j'aimerais que l'on me guide pour cet exercice.

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

En quoi cette scène participe-t-elle à l'exposition ?

Je suppose que tu sais ce qu'est une scène d'exposition et le genre de renseignements qu'elle fournit habituellement... Essaie de répondre.