Comment définir le concept de transfiguration esthétique ?

Bon et bien voilà ma question : comment définir précisément la "transfiguration esthétique" ? Ca peut parraître idiot, mais j'ai du mal à cerner les choses avec précision.
Rendre le moche beau en le transfigurant, entraînant ainsi l'adhésion du lecteur ?
Représenter par des moyens esthétiques le moche sans pour autant que ce soit par le beau ?
Je ne sais pas si je suis bien claire... mais c'est justement ça mon problème. " Ce qui ce conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément...", or là, j'y arrive pas. Pouvez-vous m'aider ?

Comment définir le concept de transfiguration esthétique ?

La transfiguration esthétique apparaît avec les romantiques qui démontrent - notamment Hugo - que le laid et le beau vont ensemble, qu'ils sont l'envers et le revers de la même médaille (cf. la préface de Cromwell). En ce sens Quasimodo en est une parfaite illustration, puisqu'il expose la théorie selon laquelle le laid par excellence (bossu, difforme, monstrueux) peut recéler une grande part de beauté - de sublime. On peut voir la même chose chez de nombreux romantiques, mais aussi chez des écrivains comme Baudelaire, dont le projet des Fleurs du mal est de montrer la beauté de la laideur. On peut voir cela aussi chez Nerval, dans une forme beaucoup plus spécifique, puisque son idéal est la chimère, mélange de beauté et d'étrange, de bizarre.

Comment définir le concept de transfiguration esthétique ?

Merci beaucoup pour cette définition très précise ! Reste à savoir l'appliquer